Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 20:37
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : Le président Touadera procède à l’installation des membres de trois hautes juridictions du pays

 

Par Judicael Yongo le 4 mars 2017

 

BANGUI, 04 Mars 2017(RJDH)—Les magistrats nommés à la Cour de cassation, à la Cour des Comptes et au Conseil d’Etat, ont été installés vendredi 03 mars dernier. La cérémonie a été présidée par le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera.

 

Le président de la République est tenu, selon les dispositions de l’article 155 de la constitution, de mettre en place durant la première année, toutes les institutions de la République. Cette première d’installation intervient é trois semaines de la date butoir du 30 mars 2017.

 

C’est ainsi qu’une trentaine de magistrats ont été installés dans leurs nouvelles fonctions par le chef de l’Etat. Ceux de la Cour de Cassation et de la Cour des Comptes ont prêté serment devant le président de la République.

 

Ces trois institutions judiciaires sont rendues opérationnelles trois semaines avant la fin du délai que la loi fondamentale donne au chef de l’Etat de mettre en place les institutions prévues par la Constitution du 30 mars 2016.

 

Dans son réquisitoire, le Procureur Général près la Cour des Comptes, Nestor Sylvain Sanzé a appelé le gouvernement à aider la Cour des Comptes qui est sur plusieurs dossiers relatifs à la gestion de la transition, afin de bien aboutir les enquêtes.

 

Le Président de la République Faustin Archange Touadera a exhorté les magistrats « d’être des serviteurs de loi et non au déçu de la loi ». Le Chef de l’Etat a appelé le corps judiciaire à l’impartialité dans l’exercice de leurs fonctions.

 

Les magistrats installés ont été nommés par décret du chef de l’Etat le 13 janvier 2017.

 

 

Centrafrique : Le Gouvernement annonce l’arrivée prochaine du vice-président de la Banque Mondiale

 

Par Auguste Bati-Kalamet le 4 mars 2017

 

BANGUI, 04 Mars 2017 (RJDH) – Le porte-parole du gouvernement et le ministre du plan ont annoncé ce vendredi 3 mars, l’arrivée du vice-président de la Banque mondiale Mactar Diop ce 10 mars 2017. L’objectif de cette visite est de s’enquérir de la situation de la RCA, afin de confirmer l’octroi des fonds pour le relèvement économique à travers le secteur agricole.

 

Le 17 novembre 2016, la conférence des bailleurs de fonds s’est tenue à Bruxelles, afin de trouver des voies et moyens pour le relèvement de la Centrafrique fragilisée par la crise. Des donateurs, notamment la Banque Mondiale a tenu des promesses.

 

Le porte-parole du gouvernement Théodore Jousso, a présenté le mobile de cette mission, « nous tenons à vous informer que cette autorité bancaire vient s’enquérir de la situation de notre pays. Le programme la Banque Mondiale consiste en priorité à relancer ce qu’on appelle les bassins des productions agricoles et à connecter les villes entre elles », relève-t-il.

 

D’autres programmes ajoute-t-il concernent la réhabilitation des infrastructures routières, « la route de Baoro-Bouar sera bitumée », précise le Porte-parole.

 

Le ministre du plan et de la coopération internationale Félix Moloua, a profité de cette occasion pour annoncer d’autres visites, « les administrateurs de la Banque Africaine de Développement (BAD) séjourneront en Centrafrique du 20 au 25 mars, afin de discuter sur l’utilisation des ressources qui ont été annoncées à Bruxelles », précise le ministre.

 

Du 24 au 25 janvier 2017, la directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde avait aussi effectué une visite en Centrafrique. Le but de son périple était de discuter avec le gouvernement sur le crédit accordé à l’Etat centrafricain.

 

 

Centrafrique : Des actes de naissances fournis aux enfants de l’Ombella Mpoko

 

Par Daniel Nguerelessio le 4 mars 2017

 

BANGUI, 4 Mars 2017(RJDH)—L’ONG World Vision International a procédé vendredi 03 Mars à la remise officielle de 1.000 extraits d’actes de naissances aux enfants de Bossembele et de Boali dans la Préfecture de l’Ombelle M’poko. Il s’agit, selon les responsables de cette organisation, d’un appui dont l’objectif est de redonner l’identité aux enfants afin de favoriser leur scolarisation.

 

Cet appui est le résultat d’un partenariat entre World Vision International et les autorités administratives et judiciaires de la Préfecture de l’Ombella Mpoko.

 

La remise de ces extraits d’actes de naissance, selon Moussa Sangara, Directeur de la Réponse pays de World Vision International en RCA, est le fruit d’un travail fait en amont par les services d’Etat civil de ces localités. Ce travail d’après la même source a été validé par le Tribunal de Grande Instance de Bossembele avant l’établissement des jugements supplétifs. C’est à la base des jugements supplétifs que les mairies ont délivré les actes de naissances.

 

Les autorités administratives et locales de Bossembele et de Boali se sont réjouies de cette initiative qui permet de combler le vide en la matière.

 

Le projet exécuté par World Vision International concerne les enfants dont l’âge varie entre 6 et 12 ans.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com