Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 22:29
LES ILLUSIONS SECURITAIRES  DE LA OUAKA ET LA TRISTE VERITE DES FAITS par Yambrendji  Anatole
LES ILLUSIONS SECURITAIRES  DE LA OUAKA ET LA TRISTE VERITE DES FAITS par Yambrendji  Anatole

 

 

 

IL est important et capital pour nos dirigeants de comprendre que la politique politicienne de nos jours, ne correspondent plus aux aspirations des paysans, qui sont devenus par la force des événements, plus réalistes et fin analystes de la situation sociale du pays.

 

Un adage dit « Si l’on n’a pas les moyens de faire sa politique, on fait la politique de ces moyens ».

 

Ceci est vérifiable au niveau de la République Centrafricaine, puisque le Ministre de transport et de l’Aviation Civile, porte-parole du Gouvernement a dit « que le gouvernement Centrafricain est d’accord sur toute la ligne avec les positions et résolutions que prend la Minusca »

 

Comment en sera-t-il autrement ? Puisque l’état n’existe que de nom et ne dispose d’aucun moyen pour faire a ces charges régaliennes ?

 

La Minusca est là pour rester dix ans .Il faut être naïf pour penser le contraire .Tout leur programme est basé sur la longévité et non le court terme, et puisqu’ils ont la bénédiction du gouvernement et de la communauté internationale.

 

Dans quel pays indépendant  souverain du monde, il n’existe pas une armée, même pas un embryon ?

 

C’est un pays de tous les paradoxes comme le disait le défunt ZARAMABAUD.

 

Jeune Afrique avait bien prédit la RCA n’a que les dirigeants qu’elle mérite .Ce n’est pas pour rien que nous sommes classés dernier pays du monde.

 

Parlons de notre armée :

 

Si elle en déconfiture ,ce n’est pas qu’elle manque d’officiers et des hommes de rang valables ,mais ce que les recrutements ont été faussés a la base .C’est normale que le népotisme depuis 30 ans a miné complètement cette armée .Sur les dizaines de généraux que comptent cette armée ,deux ne peuvent pas partager le même point de vue .les divergences sont profondes du fait que leur ascension tous n’est pas synonyme de bravoures de compétences de discipline ,de patriotisme et d’esprit de sacrifice ,de courage d’abnégation ,et de civisme .Ils font tous une course effrénée a l’enrichissement illicite a la gabegie .Leurs comportement moins d’être dignes pour les subalternes entrainent irréversiblement les soldats dans l’indiscipline ,l’alcoolisme éhontée ,la corruption active ,et le désordre .

 

Le programme de formation au ralenti des FACA est un vœux cher du gouvernement et de la Minusca ,qui ont compris que le fait de réarmer les FACA est un danger pour la présidence ,puisque c’est une armée a coloration mono-ethnique qu’a laissé François BOZIZE , et que le fait de les mettre sur selle est synonyme de déstabilisation du régime .La Minusca profite de ces arguments pour s’éterniser en RCA, pays où coule le lait et le miel, comme aimait dire le défunt président Ange Felix PATASSE

 

On parle d’embargo mais c’est une honte pour nos soldats ,car si l’on se réfère aux événements ,48 heures avant le départ de BOZIZE en mars 2013 ,7000 kalachnikov ont été distribués a tous les militaires pour se défendre .Tous les militaires centrafricains disposent d’au moins deux armes a feu qu’ils détiennent jusqu'à ce jour .ce sont ces armes qui les servent a organiser le braquage ,et pour ceux qui sont mieux outillés de créer des milices .Certains ont vendus ces armes aux commerçants pour Est ce que l’on s’est posé la question ,Pourquoi notre armée se comporte t’elle comme une horde de bandits ?

 

La raison est simple .Dans l’armée ,la gendarmerie ,la police  ,le recrutement ne se fait pas sur des critères de compétence ,de vocation et d’aptitude ,mais plus tôt sur critère ethnique .Conséquence dans les régions comme la OUAKA ,le MBOMOU ,la BASSE KOTTO et la  HAUTE KOTTO ou les recrus ne sont pas nombreux ,la population est abandonnée a elle-même .Nous sommes convaincus que si le recrutement était fait sur base d’équilibre régional et démographique ,la OUAKA a l’heure actuelle ne serait pas otage du FRPC et surtout de l’UPC qui décime la population locale sur bénédiction de la MINUSCA qui observe les scènes d’incendie des villages a IPPY, AGOUDOUMANGA, NDJOBISSI ,NDASHIMA ,sans rien dire .Un militaire est avant tout un garant de paix et de sécurité  pour la population civile .L’arme n’est utilisé qu’en dernier recours .

 

L’exemple épatant est celui de la gendarmerie ou presque toutes les compagnies sont souvent décimés ( mort brutale et autre) ,pour cause de corruption ,racket et autres abus sur des commerçants ,transporteurs et civils .Ils prêtent serment pour servir la nation ,mais au passage ils ne pensent qu’a se servir en premier .

 

L’illustration est sans ambiguïté quand on remarque de BOALI a BOUAR et BERBERATI, MBAÏKI ,il n’existe pas  de groupes armés féroces qui écument ces régions .

 

Concernant Bambari et la OUAKA en général, le triste et amer constat est que cette région est d’abord abandonnée par ces enfants .La RCA a eu de tout an depuis l’indépendance, beaucoup de ressortissants de la OUAKA nommés a des postes de responsabilités et ministériels  .Qu’ont-ils investi dans la région ? Rien, si ce n’est le père ALIMA avec son hôtel et son dancing .Aucune infrastructure digne de ce nom n’a été réalisé par les natifs .Qui viendra investir dans la région si ce n’est les fils du pays ? Cette région ne manque pas de ressources ( minières ,élevage ,agricole ). Toutes ces filières sont abandonnées aux étrangers qui y trouvent une manne et cherchent par tous les moyens a s’accaparer des terres et des gisements .Regardons au Cameroun voisin ,tous les ministres investissent dans leur régions d’origine .En Centrafrique ,le rêve et l’ambition c’est de construire a Bangui .Il est évident qu’au bout d’un moment Bangui sera saturée .Cette vision obscure vient aussi de nos dirigeants que le pays se limite a Bangui. En lisant les journaux internationaux ,on comprend que l’administration ,les douanes ,les impôts se limitent a Bangui .L’arrière pays est abandonné aux groupes armés .Il faut être fou pour croire que les groupes armés accepterons le programme DDR . C’est une utopie .Le calcul est simple les groupes armés par la vente des bœufs ,gagnent deux milliards par mois . Le DDR ne leur donnera même pas la moitié .le Ministre des Affaires Etrangères du TCHAD l’a dit il ya deux mois ,que les rebelles ne comprennent que le langage de la force et de la barbarie ,a un moment le gouvernement ne peut faire autrement que de débouter ces forces néfastes.

 

Sur le plan sécuritaire :

 

Quand le Chef de l’Etat du haut de la tribune a l’hôtel de ville de Bambari déclare je cite « j’ai décidé de rétablir la sécurité a Bambari »,en a-t-il les moyens ou seulement la volonté ?

 

Il a la volonté de sa politique, mais pas les moyens .Les moyens c’est la Minusca qui les détient, et la volonté de la Minusca n’est pas la sienne. C’est celui qui paie qui commande .La politique de la Minusca que le gouvernement approuve est qu’entre le choléra et la peste, il faut choisir .Et la Minusca a choisi de défendre la peste qui est l’UPC contre le choléra le FPRC, mais les deux tuent néanmoins ,.

 

ALI  DARASS seul a été écarté de Bambari. Il compte 800 éléments qui ont gardé leur armes au quartier Bornou (quartier commerçant), et qui se promènent dans la ville habillés en civile .Ils sont prêts a reprendre les armes au cas ou le FPRC rentrent a Bambari pour combattre .Ce n’est pas le désarmement ou le Slogan « Bambari, ville sans armes . »

 

DARASS continue de contrôler la vente des bœufs a Bambari via ces colonels qui sont en nombre au quartier Bornou et l’élevage .Et comme a Bambari il ya dans ce quartier des centaines de millions qui circulent quotidiennement, il prélève toujours ces impôts. Pire il s’est mis a exécuter et voler le bétail de tous les commerçants Tchadiens exerçant a Bambari sous prétextes que ceux-ci sont les bras financiers du FPRC .1400 bœufs de ces commerçants d’origine tchadiennes ont été braqués par les éléments de DARASS qui les conduisent vers NZAKO et le grand Nord.

 

De mémoire ,il faut savoir que ALI DARASS était le lieutenant de BABA LADE ,lequel rebelle en 2011 a tué plusieurs personnes sous le régime de BOZIZE et qui a la fin était reçu en grande pompe par le Chef de l’Etat de l’époque et transféré sous escorte des Nations Unis au Tchad pour être élevé Ministre .C’est le même film qui se déroule sous nos yeux puisqu’à l’époque les dirigeants actuels ont scrupuleusement suivi toutes les épisodes de ce drame centrafricain a défaut d’y participer .Il faut savoir que BABA LADE commerçait le bétail avec l’ancien Ministre de la défense et que la famille de BABA LADE était rapatrié a Bangui a l’époque par le bus SONATU .

 

Repetita bis .ALI DARASS s’en ira comme son mentor .DARASS est à Bokolobo a 60 km de Bambari sur l’axe Bambari – Alindao, ou il contrôle la zone minière de Berengo

 

La question .Pourquoi la majeur partie des contingents  de la Minsuca sont-ils de pays islamiques a l’Est ?

 

De toutes les façons ce ne sont pas nos dirigeants qui décident, puisqu’ils sont des figurants.

 

Que DIEU bénisse la RCA et aie pitié de son peuple en errance sans repère.

 

Yambrendji  Anatole  depuis  Bambari

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com