Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 17:58
ENFIN ! par David KOULAYOM-MASSEYO

 

 

 

    Après des années d'atermoiements, de tergiversations et de valse-hésitations, l'ONU et son nouveau Secrétaire Général, son Représentant spécial en RCA et son fameux chef militaire Balla Keita ont fini par faire la seule chose qui justifie leur présence sur le sol de nos ancêtres : tirer sur des hommes armés qui ont envahi le pays et menacent gravement son unité . Je ne dis pas bravo mais je demande seulement pourquoi maintenant après avoir courageusement bouché les yeux, les oreilles et le reste des sens ?

 

     Est-ce le début de la fin de cette impunité institutionnalisée qui prélude la mise aux pas de tous les ennemis de la RCA puisque la réaction de la Minusca coïncide avec la nomination du Procureur de la Cour Pénale Spéciale ( CPS)?

 

      UN PAYS MAL ENTOURE

 

    Par sa position axiale et son expérience démocratique de ces dernières années, la RCA est devenue de fait un déversoir de toutes les frustrations de l'Afrique centrale et même d'ailleurs avec :

 

-Un Idriss Déby au Nord qui n'a pas hésité à envoyer son armée et ses supplétifs soutenir le général Bozizé pour en faire un garde-chiourme de sa frontière Sud essentiellement à cause du pétrole . Lorsque ce dernier a osé prospecter la partie Nord de son propre territoire, il a été éjecté par son suzerain Déby devant ce qu'il considère comme une félonie d'un vassal .

 

La tâche des Séléka était d'autant plus facilitée que Bozizé était environné d'éléments tchadiens de sa garde prétorienne .

 

-A l'Est, le président Béchir du Soudan qui a apporté son aide à ses coreligionnaires pour diverses raisons : détourner les diverses ressources du Nord-Est centrafricain, peser sur le destin du pays, cerner le Soudan du Sud....

 

-Le Soudan du Sud, justement engluée dans une guerre civile, pourvoyeuse d'armes de guerre de tous calibres . La longue et poreuse frontière avec les deux Soudan a fait le reste .

 

-Les deux Congo et leurs dictateurs inamovibles ne nous facilitent guère la tâche sur le flanc Sud , lui aussi très long et poreux .

 

-Idem pour le Cameroun et son dinosaure de président et Boko Haram à l'ouest !

 

    Rarement un pays n'aura été aussi mal entouré dans son histoire ! Cette « Suisse » africaine, véritable château d'eau de l'Afrique centrale , avec ses riches pâturages, ses immenses forêts primaires, sa faune variée, ses prés, ses vallées verdoyantes, sa douceur de vie, sa faible densité démographique, sa terre fertile,   ses richesses du sous-sol, sa tolérance légendaire ...n'a pas fini de faire des envieux à l'étroit dans leurs pays désertiques, surpeuplés et pauvres . Voilà pour la genèse des malheurs de la RCA .

 

 

           ET MAINTENANT ?

 

    Dans un article récent, j'invitais humblement mes compatriotes à se tourner vers le glorieux passé  de leur pays pour y puiser les trésors de dignité, de fierté et de bravoure laissés par leurs ancêtres contre les esclavagistes de tous bords tels Senoussi, Rabah, l'impérialisme et le colonialisme français pour trouver des raisons d'espérer . Nous devons bonifier ce que nos ancêtres paysans et illettrés ont accompli face aux envahisseurs .

 

     Si l'action de la Minusca à Ippy s'avère à nouveau un feu de paille en dépit des Résolutions de l'ONU, des moyens financiers, humains et matériels …

 

      Si cette même ONU condamne un peuple tout entier avec son embargo sur les armes...

      Si les Dieux restent sourds à nos prières et à nos incantations...

 

      Si l'Afrique entière préfère assister impuissante à l'agonie du peuple centrafricain, le seul de cette sous- région à élire démocratiquement son Président....

 

     Alors, le peuple centrafricain sera forcé, obligé, de prendre son destin en mains ; sinon, il disparaîtra en tant que tel .

 

Auparavant une dernière prière à l'ONU : dites-nous s'il vous plaît combien vous dépensez quotidiennement pour entretenir vos douze mille hommes ( 120000 ) en RCA ? Nous vous dirions alors si cela vaut la peine d'envoyer autant de personnes pour assister à notre agonie car nous autres Centrafricains sommes des gens pudiques : nous enterrons nos morts entre nous .

 

    Si vous êtes incapables d'assumer la tâche, partez mais de grâce libérez nos FACA et surtout laissez-leur quelques hélicoptères pour faire ce travail qui vous répugne tant . Cela vous fera faire d'ailleurs des économies au lieu de laisser certains de vos soldats déféquer dans nos rivières et dans la nature ( au risque de contaminer le pays comme en Haïti ), violer les mineurs comme vous le savez .

 

PS : Avez-vous seulement pensé à désarmer les hommes d'Ali Daras avant de les laisser sortir de Bambari? Si ce n'est pas le cas, alors vous biaisez comme d'habitude en déplaçant le problème . Je plains les habitants des alentours de Bambari !

 

     Dieu bénisse le Centrafrique .

 

                                                                 Le 23 Février 2017

 

                                                                  David KOULAYOM-MASSEYO .

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com