Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 16:11
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : Menaces d’affrontement entre Anti-Balaka et le mouvement 3R dans le Nord

 

PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO LE 13 JANVIER 2017

 

BOCARANGA, 13 Janvier 2017(RJDH) — Des regroupements de mouvements Anti-Balaka et 3R sont signalés ces derniers temps dans le Nord de la RCA. De sources concordantes les menaces d’affrontement entre ces deux groupes armés sont plus en plus réelles.

 

Le commandant des Anti-Balaka de la région reconnait avoir procédé au regroupement des éléments. Pour lui, cette décision est prise suite aux informations qui font état d’éventuelle attaque de 3R « nous avons des informations qui indiquent que le mouvement 3R se prépare pour attaquer notre position. Nous savons que le mouvement a reçu des renforts. C’est pour cela que nous avons ordonné le regroupement des éléments pour que nous soyons prêt afin de faire face à toute éventualité » confie –il au RJDH.

 

Le porte-parole du mouvement 3R accuse les Anti-Balaka de préparer une attaque. Selon lui, la ville de Koui où se trouve 3R est entourée par les éléments Anti-Balaka, « nous avons reçu des informations sur le regroupement des Anti-Balaka de la région du Nord. Ils ont encerclé la ville de Koui. Il ya de réelles menaces d’affrontement au moment où je vous parle. Nous, c’est le DDRR que nous attendons mais s’ils nous attaquent, on sera obligé de nous défendre », explique ce dernier.

 

En visite dans la région, mi-décembre, les députés de la région du Nord avaient exigé le retrait du groupe armé 3R de la ville de Koui. Un proche du général Sidiki a confié au RJDH qu’il est impossible que leur mouvement quitte la localité comme prévue, « si nous partons de Koui, c’est la catastrophe assurée. Dans ces conditions, le retrait n’est pas envisageable », précise cette source.

 

Malgré les rencontres que les députés du nord ont eues avec ces deux groupes armés, les menaces d’affrontement sont restées réelles. Le 05 janvier, soit trois semaines après le départ des élus de la nation, des combats ont opposé les deux mouvements à 20 Km de Bocaranga.

 

 

Centrafrique : La Minusca confirme la bastonnade collective des femmes à Kaga Bandoro

0

PAR AUGUSTE BATI-KALAMET LE 14 JANVIER 2017

 

Kaga Bandoro, 11 Janvier 2017 (RJDH) – Les femmes dont leurs maris et fils font partie des ex-Séléka, sont passées à tabac par le général Alkatim Mahamat, le 9 janvier 2017 à Kaga Bandoro. La Minusca dit avoir reçu des informations des violences perpétrées contre les femmes et des hommes dans cette ville et annonce mener des investigations.

 

Beaucoup des femmes dont les maris et enfants sont enrôlés dans la Coalition Séléka à Kaga Bandoro sont inquiètes et exigent de Alkatim du MPC des informations sur leurs proches envoyés au combat. Ces cris de détresse des femmes interviennent quelque mois après les violentes attaques de Ndometé et de Kaga Bandoro en 2016 des Séléka contre la population civile.

 

Des sources proches des victimes, le bastonnade est intervenu après l’audience qu’a accordée le général Alkhatim à ces femmes « le général Alkathim a accepté la demande d’audience des femmes, mais il n’a pas supporté le ton avec lequel ces femmes ont exprimé leur désarroi. C’est ainsi qu’il a ordonné à ses éléments de passer ces femmes aux fouets » a indiqué ces sources.

 

Le MPC du général Alkathim est cité dans plusieurs cas de violations des droits humains. Le RJDH a tenté sans succès de joindre ce dernier pour sa version des faits.

 

 

Centrafrique : Le gouvernement et les agences des Nations-Unis lancent la mise en œuvre du plan triennal de réponse humanitaire

0

PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 13 JANVIER 2017

 

BANGUI, 13 Janvier 2017(RJDH)—La mise en œuvre du plan de réponse humanitaire 2017-2019 a été lancée ce jour par le gouvernement et les agences des Nations-Unies. Ce plan permettra d’apporter de l’aide à plus d’un million de Centrafricains en trois ans.

 

Ce plan triennal est financé à hauteur de 399,5 millions de dollars soit environs 219 725 000 FCFA. Il permettra d’atteindre 1.6 millions de personnes qui, selon les statistiques des agences du système des Nations-Unies, sont dans le besoin.

 

Ce plan triennal, selon Michel Yao représentant du Coordonnateur Humanitaire en Centrafrique, est basé sur trois piliers, « le premier pilier est de sauver des vies, le second respecter les droits fondamentaux et le troisième objectifs préserver la dignité humaine, ce dernier est un complément du plan de Relèvement du gouvernement Centrafricain » présente –t il avant de permettre la réévaluation semestrielle du plan.

 

La sécurité alimentaire est le gros lot du plan triennal de réponse humanitaire, « dans ce plan de réponse 2017, la sécurité alimentaire occupe le premier poste des dépenses avec 128.5 millions de dollars compte tenu de l’insécurité récurrente dans les zones agricoles qui ont sans nul doute affecté les récoltes et maintenir un niveau alarmant d’insécurité alimentaire » a expliqué le coordonnateur humanitaire.

 

Virginie Mbaikoua, ministre des Affaires Sociales et de la Réconciliation Nationale se félicite de ce plan Humanitaire qu’elle pense être proche de la réalité « ce travail d’équipe qui a permis la production d’un plan humanitaire proche de la réalité, pose un diagnostic objectif sur la situation humanitaire en Centrafrique », déclare-t-elle avant d’engager les deux parties dans la mobilisation des ressources, « nous devons sans relâche mobiliser les bailleurs afin que le plan de réponse soit financé dans des proportions qui nous permettent de continuer à sauver des vies ».

 

L’évaluation des besoins humanitaires est basée sur des évaluations menées entre Janvier 2015 et Aout 2016./

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com