Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 16:28
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : Ferdinand Alexandre Nguendet appelle à la fin de la chasse aux sorcières

 

PAR JEAN FERNAND KOENA LE 27 JANVIER 2017

 

BANGUI, le 27 Janvier 2017(RJDH)—Ferdinand Alexandre Nguendet ancien président du Conseil National de Transition a appelé à la fin du climat de terreur et de haine contre les cadres et militants de son parti le RPR dans les institutions. Propos avancés à la tribune du Conseil Politique du parti ce 27 Janvier au palais de la CEMAC à Bangui.

 

L’Assemblée nationale a renouvelé son administration après la mise en place de la 6e législature. Le président de l’Assemblée nationale Abdou Karim Meckassoua a exigé l’audit des ressources humaines en mai 2016. L’appel du président du RPR Ferdinand Alexandre Nguendet de demander la fin de la chasse à la sorcière et l’organisation de la majorité présidentielle intervient après l’union sacrée demandée par Faustin Archange Touadera à la classe politique.

 

Ferdinand Alexandre Nguendet qualifie de règlement de compte le mouvement du personnel à l’Assemblée nationale « j’ai présidé le Conseil National de Transition et depuis notre départ, y a une chasse aux sorcières lancée contre les militants du RPR, qui pour certains étaient là avant notre arrivée et des cadres recrutés au niveau de l’Assemblée nationale, donc une véritable chasse aux sorcières à l’endroit des cadres du RPR et de mes proches, il y a un climat de terreur, de haine et de règlement de compte et il faut que cela s’arrête » a-t-il exigé.

 

L’Assemblée nationale a lancé un audit du personnel après plusieurs cas de disparitions des documents et des outils informatiques en 2016. Les résultats de l’audit ne sont pas encore connus.

 

 

Centrafrique : Les lignes de Telecel inter réseau sont coupées

 

PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO LE 27 JANVIER 2017

 

BANGUI, 27 Janvier 2017 (RJDH) — Les utilisateurs de Telecel n’émettent plus depuis ce matin vers l’international et les autres réseaux de la place. L’annonce a été faite ce matin par l’Agence de Régulation de Télécommunication(ART).

 

Il s’agit des appels entre Telecel et les autres réseaux comme Azur, Moov, Orange et à l’international coupées depuis le début d’après-midi. L’Agence de Régulation de Télécommunication a informé les consommateurs via un message envoyé en ces termes, « sur décision de l’ART, les appels Telecel vers l’international et vers les autres opérateurs nationaux sont suspendus sauf Telecel vers Telecel ».

 

Les raisons de cette suspension ne sont pas encore connues. Mais dans les couloirs de la société Telecel, l’argument avancé est celui des problèmes professionnels évoqués par le directeur du marketing. Par la même occasion, Telecel s’excuse auprès de sa clientèle soutenant une décision indépendante de sa volonté.

 

La décision de l’Agence de régulation intervient quelque mois après la suspension des forfaits offerts par les sociétés et qui a fait buzz.

 

 

Centrafrique : Des villes du centre et de l’est sans réseau téléphonique depuis des mois

 

PAR CELESTIN YENTOMAN LE 27 JANVIER 2017

 

IPPY, 27 Janvier 2017(RJDH)—La ville d’Ippy au centre et celle d’Alindao à l’Est sont sans réseau téléphonique depuis des mois. Cette situation serait liée à la présence des hommes armés dans ces localités.

 

Les opérateurs téléphoniques opérationnels dans ces deux villes, ne peuvent plus, selon nos sources dépêcher leurs agents faute de sécurité. D’après une source proche de telecel, les menaces contre les agents des opérateurs téléphoniques seraient la raison fondamentale « dans les villes de que vous citez, il y avait le réseau mais les agents étaient régulièrement pris pour cible par les groupes armés. C’est la raison qui nous oblige à ne pas envoyer des techniciens pour tenir le réseau » a confié cette source.

 

Les opérateurs contactés de manière officielle, n’ont pas souhaité se prononcer sur ce dossier. Difficile aussi pour le RJDH d’entrer en contact avec les responsables des groupes armés présents dans ces deux villes pour avoir leur version des faits.

 

La coupure des réseaux téléphonique à Ippy et Alindao remonte à deux ans, une situation qui pénalise la population de ces localités.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com