Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 22:05
Lu pour vous : Atteintes sexuelles en Centrafrique : le père Chidaine condamné à 5 ans de prison
Lu pour vous : Atteintes sexuelles en Centrafrique : le père Chidaine condamné à 5 ans de prison

 

 

Un prêtre jugé à Clermont-Ferrand pour abus sexuels sur mineurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Atteintes sexuelles en Centrafrique : le père Chidaine condamné à 5 ans de prison

 

https://www.francebleu.fr Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne Jeudi 26 janvier 2017 à 19:28

 

Le père Chidaine a été condamné ce jeudi à 5 ans de prison dont 3 avec sursis par le tribunal correctionnel de Clermont. L'ecclésiastique puydômois a été reconnu coupable d'atteintes sexuelles lors d'une mission en Centrafrique, entre 2007 et 2010.

 

Il s'était dénoncé dans une lettre adressée au procureur quelques mois après son retour de Centrafrique. Ce jeudi, six ans après avoir envoyé ce courrier, le père Chidaine a été condamné à cinq ans de prison dont trois avec sursis. Le tribunal a également prononcé une peine d'interdiction définitive d'exercer une activité en contact avec des mineurs ainsi que l'inscription de son nom au fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes.

 

L'ecclésiastique puydômois a été reconnu coupable d'atteintes sexuelles lors d'une mission en Centrafrique, entre 2007 et 2010, sur plusieurs victimes, des garçons âgés de moins de 15 ans.

 

Clermont-Ferrand, France

 

 

Le prêtre condamné à deux ans de prison ferme pour atteintes sexuelles

 

http://www.lamontagne.fr/  le 26/01/2017 à 17h16

 

Un an après son retour en France, le prêtre avait retrouvé une fonction au sein de la paroisse de Riom. Il s'y occupait notamment du catéchisme et de l'aumônerie. © Agence RIOM

 

Le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand a condamné le père Michel Chidaine à deux ans de prison ferme et trois autres avec sursis pour des atteintes sexuelles sur des mineurs commises entre novembre 2008 et mars 2010, lors d'une mission en République Centrafricaine.

 

Poursuivi pour des atteintes sexuelles commises sur deux mineurs, alors qu'il était en mission en République Centrafricaine, le père Michel Chidaine a été condamné à une peine de cinq ans de prison, dont trois avec sursis, par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, aujourd'hui jeudi. Cette peine a été assortie de l'interdiction d'exercer toute activité impliquant un contact avec les mineurs

 

Prêtre catholique, cet homme, âgé aujourd'hui de 47 ans, a commis ces faits sur de jeunes hommes alors qu'il était en mission en Centrafrique, entre novembre 2008 et mars 2010, pour établir une paroisse dans la province de Zakho, à quelque 800 kilomètres de la capitale, Bangui.

 

A la barre du tribunal, l'homme n'a pas cherché à atténuer les f aits qui lui sont reprochés. C'est d'ailleurs sur sa propre dénonciation auprès du parquet de Clermont-Ferrand que l'enquête a été lancée.

 

"Une enquête particulièrement difficile"

 

Mais aux yeux de procureur, et après enquête, il est apparu que cette confession comportait davantage de mensonges par omission que de révélations.

 

"L'enquête pénale diligentée en Centrafrique a été particulièrement difficile", a explique Laure Lehugeur, au ministère public. Cependant, relève la magistrate, elle a abouti à un élément qui semblait presque impossible : l'identification d'une victime, un jeune orphelin alors âgé de 12 ans, puis d'une seconde, de 14 ans. Loin des procédures habituelles pour des investigations en France, c'est un vicaire qui a recueilli la parole du premier. Deux autres, en revanche, n'ont pu être retrouvées.

 

Outre la distance, la situation politique de la République Centrafricaine, qui a basculée dans la guerre civile, a contribué à compliquer la tâche des enquêteurs.

 

Jean-Baptiste Ledys

 

Quel a été le rôle de l'église ? Laure Lehugeur, au ministère public, s'est interrogée sur le rôle de l'église et son "silence coupable" dans cette affaire. "L'église a été confrontée à une dénonciation extrêmement partielle. La confession du prêtre Michel Chidaine aurait mérité une réaction plus virulente. Ces agissements entachent l'église tout entière. Mais plus que ce silence, c'est sa remise en contact avec des jeunes en septembre 2011, au sein de paroisse de Riom, qui interpelle." Le diocèse de Clermont-Ferrand avait reconnu "une erreur d'appréciation" alors motivée "par le souci de respecter la présomption d'innocence" du prêtre.

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com