Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 19:41
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : Des enquêtes internationales ouvertes sur les crimes de Dominique Ongwen en Centrafrique

 

http://rjdh.org/ PAR JUDICAEL YONGO LE 7 DÉCEMBRE 2016

 

BANGUI, 06 Décembre 2016 (RJDH)—Des enquêtes internationales sont ouvertes sur les crimes commis par Dominique Ongwen, numéro 2 de la LRA dont le procès les crimes commis en Ouganda, a commencé le mardi dernier. L’information a été confirmée par Gervais Bodangaye, chargé d’information publique de la Cour Pénale Internationale en Centrafrique.  

 

Ces enquêtes, selon  Gervais Bodangaye, sont en cours dans le sud-est de la République Centrafricaine où la LRA sévit depuis plusieurs années « l’objectif aujourd’hui est d’arriver à documenter les crimes que Dominique Ongwen a commis sur le sol centrafricain. Les autorités sont sur le point de rassembler des preuves sur les accusations de crimes graves qui relèvent de la CPI et qui auraient été commis dans le pays afin de saisir le tribunal de Haye » confie le chargé de l’information publique de la Cour Pénale Internationale en Centrafrique.

 

Les organisations de défense des droits de l’Homme en Centrafrique ont appelé à la collaboration des victimes de la LRA « à l’étape actuelle, il faut une collaboration franche des victimes pour que les enquêtes aboutissent et que les crimes commis en Centrafrique par Dominique Ongwen soient associés à ceux pour lesquels il est en train de comparaitre. C’est cet appel que toutes les organisations de droits de l’homme lancent en ce moment » a exprimé, Me Célestin Nzala, vice coordonnateur du réseau des ONG pour la défense des droits de l’Homme.

 

Dominique Ongwen, capturé en Centrafrique en janvier 2015, est l’un des principaux lieutenants de Joseph Kony, chef de la LRA, une rébellion ougandaise opérationnelle en Centrafrique depuis 2008. Le procès de ce chef militaire est ouvert depuis le mardi 06 décembre à la Haye. 70 chefs d’accusation ont été retenus contre Dominique Ongwen  qui a plaidé non coupable au premier jour du procès devant la CPI. Ce dernier s’est considéré comme l’une des victimes de la LRA car enrôlé de force par le mouvement à l’âge de 14 ans.

 

 

Centrafrique : Les Nations-Unies projettent la réévaluation des besoins humanitaires

 

http://rjdh.org/ PAR ANGELA PASCALE SAULET YADIBERET LE 7 DÉCEMBRE 2016

 

Bangui, le 07 décembre 2016 (RJDH)— La Coordination des Affaires Humanitaires, l’Unicef et le HCR penchent pour la réévaluation des besoins humanitaires en Centrafrique. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse conjointe tenue le 06 décembre au siège de l’OCHA.

 

Ces organisations ont émis cette idée après une mission conjointe effectuée à Kaga-Bandoro et Bambari, deux villes secouées ces derniers temps par des combats fratricides entre des tendances ex-Séléka.

 

La mission conjointe, a permis à ces organisations de faire un état des lieux. Fabrizio Holschild, Coordonnateur des Affaires Humanitaires en Centrafrique souhaite un engagement humanitaire à la hauteur des promesses de Bruxelles, « c’est important pour que la communauté des Nations-Unies se positionne de la meilleure manière pour aider la RCA avec les mêmes intentions prononcées à Bruxelles avec une stratégie de relèvement et de stabilisation  » souhaite-il.

 

Il  a engagé les organisations humanitaires à s’impliquer dans la dynamique de mobilisation en ces termes « pour mieux répondre aux besoins des personnes en situation difficile en Centrafrique, il nous faut nous engager parce que les besoins sont énormes. C’est pourquoi les organisations humanitaires doivent s’engagent toutes ».

 

John Ging, directeur Pays de la Coordination des Affaires  Humanitaires (OCHA)  souhaite que les actions humanitaires soient pérennisées par des stratégies de développement en faveur de la population.

 

C’est la première Mission que les Système des Nations Unies effectuent pour évaluer les besoins réels des personnes déplacées en Centrafrique après la table ronde de Bruxelles tenue le 17 novembre dernier.

 

 

Centrafrique : Joseph Bendouga salue l’idée de dialogue émise par François Bozizé

 

http://rjdh.org/ PAR SANDRINE MBAGNA LE 7 DÉCEMBRE 2016

 

BANGUI, 07 Décembre 2016—Joseph Bendouga, président du Mouvement Démocratique pour la Révolution et l’Evolution de Centrafrique (MDREC), s’est félicité de l’idée de dialogue proposée par l’ancien chef d’Etat François Bozizé. Pour lui, l’ancien président doit passer devant la justice après le dialogue inclusif qu’il souhaite aujourd’hui.

 

Le dialogue inclusif, selon Bendounga est la voie qu’il faut aujourd’hui aux Centrafricains pour mettre un terme à la crise qui secoue le pays. Le leader du MDREC dit l’avoir déjà proposée au chef de l’Etat « toutes les forces vives de la nation sont aujourd’hui conscientes du fait que seul le dialogue entre Centrafricains pourra faciliter le retour à la normale. Je me félicite du fait que François Bozizé se soit inscrit dans la dynamique que le MDREC a proposée depuis plusieurs semaines au président de la République » avance - t-il.

 

Joseph Bendounga souhaite que l’ancien président de la République comparaisse malgré la tenue de ce dialogue « nous voulons tous de ce dialogue mais, François Bozizé doit savoir que cela ne saurait se solder par une amnistie sur laquelle il compte aujourd’hui. L’ancien président doit passer devant le tribunal, il doit être jugé avec ou sans dialogue », exige le président du MDREC.

 

Joint au téléphone, Bertin Bea Secrétaire Général par intérim du KNK, parti de l’ancien président de la République, dit n’avoir pas la possibilité de se prononcer sur ce dossier. L’ancien président François Bozizé, a dans un mémorandum appelé à l’organisation d’un dialogue politique inclusif entre les vrais Centrafricains pour apporter des solutions idéales à la crise qu’il qualifie de multidimensionnelle.

 

François Bozizé en exil à Nairobi depuis a chuté en 2013, est sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par l’Etat centrafricain et sous sanction des Nations-Unies. Depuis que son ancien premier ministre Faustin Archange Touadéra a remporté la présidentielle, son parti le KNK qui avait soutenu, Anicet Georges Dologuelé au second tour de la présidentielle contre Touadéra, multiplie les avances pour rentrer dans les grâces du président.

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com