Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 19:25
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique : Des députés dans le nord pour discuter avec les groupes armés

 

PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO LE 14 DÉCEMBRE 2016

 

BANGUI, 14 Décembre 2016 (RJDH)—Plusieurs députés de la région du nord, sont arrivés ce matin à Paoua. Les élus de cette région comptent rencontrer les groupes armés de la localité pour échanger avec eux sur la question du désarmement.

 

Ils sont 16 députés à se rendre dans l’Ouham Pendé. Parmi eux, Martin Ziguelé et Anicet Georges Dologuelé, respectivement députés de Bocaranga 1 et 2, deux candidats malheureux à la dernière présidentielle. Selon une source proche de la mission, les élus ont été ce matin au bureau de la Minusca à Paoua où, selon nos sources, des détails sur la situation sécuritaires leur ont été présentés.

 

La délégation a rencontré dans la matinée, les autorités locales avec qui, ils ont échangé sur la situation sécuritaire de la région. La société civile a aussi été reçue par cette équipe de députés. La délégation s’est rendue peu avant la fin de la matinée à Ngouze, village situé à 20 km de Paoua (axe Bozoum) où une rencontre avec les combattants de MPC est prévue. Une rencontre avec les éléments de MPC coalisés avec ceux de RJ, est attendue à Pendé et Bougolé, à la fin de la soirée.

 

L’équipe passera, selon nos informations à Paoua. Difficile d’entrer en contact avec les députés, membres de cette délégation. La flambée de violence persiste dans la région depuis le mois de septembre 2016. Ces violences ont contraint de nombreux habitants de Koui et ses environs à trouver refuge à Bocaranga et Paoua./

 

 

Centrafrique : Le gendarme pris en otage à Paoua, échappe à ses ravisseurs

 

PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO LE 14 DÉCEMBRE 2016

 

PAOUA, 14 Décembre 2016 (RJDH)—Le Maréchal des Logis chefs, Narcisse Yadé pris en otage le 08 décembre dernier par les combattants du MPC est libre depuis hier soir. Il est arrivé ce matin à Paoua, selon des sources bien informées.  

 

Selon les informations du RJDH, le gendarme s’est échappé au moment où ses ravisseurs prenaient leur repas du soir. De sources concordantes, le Maréchal des Logis chef  porte des signes de tortures « il est arrivé ce matin à Paoua mais, il a des blessures sur le corps, ce qui atteste qu’il a été torturé. Selon ses dires, les combattants du MPC ont programmé de le tuer au petit matin, heureusement qu’il s’est échappé dans la nuit », a confié une source militaire qui a requis l’anonymat.

 

Le RJDH n’a pas pu entrer en contact avec l’ancien otage. Les autorités de la sécurité publique ne se sont pas prononcées sur ce dossier depuis que l’enlèvement de ce gendarme a été annoncé.

 

Le Maréchal de Logis chef Narcisse Yadé est pris en otage dans les environs de Paoua au moment où les violences sont quasi quotidiennes dans la région.

 

 

Centrafrique : Le KNK soutient l’idée de dialogue politique inclusif proposé par François Bozizé

 

PAR JEAN FERNAND KOENA LE 14 DÉCEMBRE 2016

 

BANGUI, 14 décembre 2016 (RJDH) —- Le secrétaire général par intérim du KNK, Bertin Béa a soutenu l’idée de dialogue politique inclusif exprimé par François Bozizé dans un mémorandum en date du 24 novembre 2016. Soutient exprimé lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce 14 décembre à Bangui.

 

Exilé en Ouganda après sa chute en 2013 après le coup d’Etat de la Séléka, l’ancien président centrafricain, François Bozizé a dans un mémorandum demandé aux nouvelles autorités de Bangui d’organiser un dialogue politique inclusif pour le retour définitif de la paix. Pour clarifier sa position et soutenir son président fondateur, le KNK a organisé une conférence de presse ce jour.

 

Dans sa déclaration, le secrétaire général intérimaire du parti travailliste Kwa Na Kwa (KNK), Bertin Bea a qualifié de « nécessaire et incontournable » le dialogue proposé par F.Bozizé. Son caractère incontournable selon Bertin Béa, réside dans la suite de l’annonce faite par les partenaires à la République Centrafricaine de lui octroyer 1.130 milliards de CFA pour financer le plan de relèvement du pays.

 

Comme argument de soutien à ce dialogue, Bertin Bea a fait un lien entre ce dialogue politique inclusif et la concrétisation des promesses faite lors de la table ronde. Selon lui, l’acceptation de la demande de Bozizé est un gage pour le décaissement des fonds promis par les partenaires à la RCA. « Il faut que nos dirigeants fassent preuve de sérieux et de responsabilité dans la suite de ce qui va se passer. On dit toujours l’argent n’aime pas le bruit et le bruit n’aime pas l’argent non plus », a-t-il encouragé.

 

Ce dialogue tant voulu par Bozizé et le KNK n’a pas de chronogramme précis et Bertin Béa souhaite que tout le monde s’accorde d’abord sur le principe et sur d’autres aspects qui concerne « le lieu du dialogue. Cependant, pour le KNK, ce dialogue concerne déjà F.Bozizé, Michel Djotodja, les autorités, les Députés, les groupes armés, la classe politique et la société civile » a-t-il déclaré.

 

Le gouvernement n’a pas encore réagi à la demande de François Bozizé sur un dialogue politique inclusif

 

 

Centrafrique : Célébration de la Journée des ONG à Bangui

 

PAR ANGELA PASCALE SAULET YADIBERET LE 14 DÉCEMBRE 2016

 

BANGUI, 14 décembre 2016 (RJDH) – Sur le thème « ONG, avec vous, pour le relèvement de la RCA », les Organisations Non Gouvernementales qui œuvrent en Centrafrique ont célébré hier, 13 décembre 2016 leur Journée Internationale qui est organisée par le Comité de Coordination des ONG (CCO).

 

Environ une vingtaine des ONG  nationales et internationales  qui travaillent en Centrafrique ont installé des stands sur l’esplanade du Palais de l’Omnisport de Bangui pour expliquer leur rôle et mission en République Centrafricaine. Ceci pour célébrer la Journée Internationale des ONG.

 

Farrah Nguegan, chargée de communication du Comité de Coordination des ONG (CCO) a souligné l’intérêt de cette activité qui vise à informer le public sur le travail des ONG. Selon elle, beaucoup de personne ne savent pas ce que font les ONG en Centrafrique, « nous avons organisé cette journée pour montrer à la population ce que font concrètement les ONG et que nous sommes là pour accompagner la Centrafrique pour son relèvement », a-t-elle dit.

 

Elle a ajouté que l’installation de ces stands permet à chaque ONG d’exposer ses  produits et ses réalisations à la population « dans leur domaine d’intervention ».

 

Fleury Sesse un visiteur s’est réjoui de cette initiative qui lui a permis de comprendre les ONG et leurs missions. « Maintenant nous savons  que ces ONG sont là pour nous accompagner »,a-t-il soutenu.

 

Cette exposition est la deuxième de cette année après celle organisée lors de la Journée de l’Aide Humanitaire le 19 août dernier avec les mêmes buts.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com