Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 19:46
Nouvelles nationales sur APA
Nouvelles nationales sur APA
Nouvelles nationales sur APA

 

 

Sommet des chefs d’Etat de la CEMAC vendredi à Yaoundé (officiel)

 

APA-Yaoundé (Cameroun) - 2016-12-21 17:57:00 - Les chefs d’Etat du Congo, du Gabon, de la Guinée Equatoriale et du Tchad sont attendus vendredi à Yaoundé, pour un sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), annonce un communiqué de la présidence de la République du Cameroun rendu public mercredi.

 


Même si le communiqué ne précise pas l’ordre du jour de cette réunion qui sera précédée d’un conseil des ministres en charge des questions économiques et financières, des sources introduites renseignent, toutefois, que les chefs d’Etat auront à plancher sur le marasme économique affectant leurs pays.



Il pourrait aussi s’agir, selon les mêmes sources, de se prononcer sur l’éventualité d’une dévaluation du FCFA dès 2017 en vue d’ajustements macroéconomiques communautaires.



Mardi dernier à Yaoundé, le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a indiqué que le taux de croissance de la CEMAC devrait se situer à 1,0% en 2016 contre des projections de l’ordre de 1,7% effectuées en octobre dernier et de 1,8% annoncées en juillet 2016.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=4870698#sthash.T3qtO9vb.dpuf

 

 

Human Rights Watch accuse une rébellion centrafricaine d’exactions sur les civils

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2016-12-21 17:25:46 - L'ONG Human Rights Watch (HRW), dans un rapport reçu mercredi à APA, accuse le groupe armé « Retour, Réclamation et Réhabilitation (3R)» , d'avoir tué, violé et provoqué le déplacement massif de plusieurs populations civiles au cours de l’année 2016.

 


«Le groupe armé 3R qui se présentait au départ comme garant de la protection des Peuls, a utilisé sa puissance accrue pour multiplier le nombre d’attaques et d’exactions », a indiqué Lewis Mudge, chercheur auprès de la division Afrique de Human Rights Watch.



Selon HRW, au moins « 50 civils dans les sous-préfectures de Bocaranga et de Koui dans l’Ouham Pendé au nord de Centrafrique ont été tués entre les 21 et 27 novembre 2016 ».



L'organisation des droits de l'homme a en outre relevé que « 42 personnes ont été interrogées, dont 8 victimes des violences du groupe 3R pour 9 familles de victimes dont 16 témoins »



Ce groupe armé qui fait parler de lui depuis mai dernier, occupe plusieurs régions du nord-ouest de Centrafrique.



Ses membres sont des peuls qui réclament un dédommagement après la perte de leurs biens suite à leur départ en exil forcé dans les pays frontaliers de la Centrafrique.
 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=4870693#sthash.0e5qvmN9.dpuf

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com