Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 21:18
LA CRPS CONDAMNE LES MASSACRES DES POPULATIONS CIVILES  DE KAGA-BANDORO

 

 

 

CONVENTION  REPUBLICAINE

  POUR LE PROGRES SOCIAL

                **********

      DIRECTOIRE POLITIQUE

                **********

              PRESIDENCE

                **********

SECRETARIAT NATIONAL AUX AFFAIRES ADMINISTRATIVES

               ***********

   N°…………/CRPS/DP/P/SNAA.016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

     Unité – Dignité – Travail

                              *********

 

 

 

 

 

              

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

RELATIF AUX MASSACRES DES POPULATIONS CIVILES DANS LA SOUS PREFECTURE DE KAGA-BANDORO

 

 

         Le 12 octobre 2016, suite à la découverte à Kaga-Bandoro, d’un corps sans vie identifié comme un sujet musulman, tué au cours d’une opération de braquage par des individus non identifiés, des éléments armés de l’ex-coalition Séléka se sont livrés en représailles au massacre des populations civiles du site des déplacés de l’Evêché de la localité précitée, faisant plusieurs dizaines de morts et de blessés. Ces attaques qui se sont poursuivies dans les villages périphériques de la ville de Kaga-Bandoro, ont en outre, occasionné d’importants dégâts corporels et matériels.

 

         Rien ne pouvait justifier une telle barbarie dont la photographie montrait des hommes, des femmes, des enfants et des vieillards aux mains nues, froidement abattus, certains égorgés comme des animaux ou brûlés dans des maisons où ils avaient trouvé refuge.

 

         Des milliers de personnes sont en fuite dans la nature. Certains sont conduits  à Bangui sous escorte de la MINUSCA, où ils se trouvent dans une situation désespérée et de dénuement total.

 

         Le bilan fait état d'une cinquantaine de morts, de 15.000 déplacés vers la MINUSCA à la recherche de protection et de centaines de maisons incendiées.

 

         Cette recrudescence de violence s’explique par l’absence de volonté des Forces Internationales, sinon à leur désengagement à procéder au désarmement forcé des groupes armés comme le leur prescrit leur mandat placé sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies, mais aussi à l’impunité accordée aux criminels de guerre bien identifiés qui écument quasiment l’ensemble des villes de nos provinces.

 

         La CRPS, parti politique qui a toujours œuvré pour le dialogue et la paix,  n’a eu de cesse de répéter que sans désarmement des forces négatives, cette paix toujours fragile dans notre pays, sera illusoire.

 

         En l’absence de Forces Nationales opérationnelles, cette mission de désarmement incombe au premier chef aux Forces Internationales. Malheureusement, le massacre de  Kaga-Bandoro s’est déroulé en présence du contingent pakistanais de la MINUSCA, qui n’a rien fait pour conjurer le mal et éviter la tragédie.

 

         C'est dans ce contexte qu'un mouvement de la société civile avait appelé à une ville morte le lundi 24 octobre pour exiger le départ des casques bleus de la MINUSCA. Au cours de la manifestation 04 civils ont malheureusement été tués et 14 personnes blessées.

 

         La CRPS considère que la société civile a le droit constitutionnel de manifester. Si sa revendication sur le constat est juste, l'exigence d'un départ immédiat des Forces Internationales, en l'absence d'une Armée  Nationale restructurée, dotée de la  capacité opérationnelle de défendre les populations civiles et l'intégrité du territoire national face aux différents groupes armés paraît prématurée et exposerait inéluctablement notre pays à une implosion à la somalienne.

 

          Face à la gravité de la situation qui a ainsi prévalu et  mis en péril la vie de nos paisibles concitoyens, la CRPS : 

 

  • Présente ses condoléances les plus émues aux familles éprouvées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés ;
  •  
  • Condamne avec la dernière énergie les odieux massacres des populations civiles innocentes de la Sous-préfecture de Kaga-Bandoro et de ses environs ainsi que la tuerie des manifestants de Bangui;
  •  
  • Exige des Autorités légalement établies que les auteurs de ces actes ignobles et barbares soient recherchés, arrêtés,  jugés et condamnés pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité ;
  •  
  • Appelle les patriotes, les démocrates et toutes les forces politiques et sociales du pays à la vigilance afin de déjouer les manipulations des ennemis de notre pays;
  •  
  • Réitère ses nombreux appels à l'application sans restriction par la MINUSCA  de son mandat tel que dévolu par le Conseil de Sécurité des Nations Unies
  •  

La CRPS en appelle par ailleurs à  la solidarité de la communauté nationale et internationale pour venir urgemment en aide aux compatriotes de la Sous-préfecture de Kaga-Bandoro transférés à Bangui pour raisons de sécurité.

 

                             Fait à Bangui, le 26 octobre 2016

 

 

Le Secrétaire National aux Affaires Administratives

 

 

               Maurice LENGA

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com