Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 00:51

 

 

NOTE D’INFORMATION

 

 

Bangui, le 3 novembre 2016 - Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, appelle les Centrafricains à choisir la voie de la réconciliation pour bâtir ensemble la République centrafricaine (RCA), en soulignant que la violence n’a jamais été une « solution durable ». Jan Eliasson qui s’adressait à la presse à la fin de sa visite de 48 heures dans le pays, a affirmé avoir dit à tous ses interlocuteurs que « la réconciliation doit être au cœur de tous les efforts ».

 

« L’avenir, c’est la réconciliation, même si ce n’est pas très populaire. Il y a une voie et une route qu’il faut choisir : quel avenir voulez-vous léguer à vos enfants ? Il faut être ensemble, bâtir le pays avec les ressources dont il dispose », a indiqué Jan Eliasson. « En 40 ans de diplomatie, je n’ai jamais vu la violence mener à une solution durable », a ajouté le Vice-Secrétaire général, citant l’exemple du Rwanda qui a opté pour la réconciliation après le génocide et qui connaît depuis une évolution sociale et économique importante.

 

Le Vice-Secrétaire général qui dit avoir noté « de la tension et une tendance à la polarisation », affirme toutefois quitter Bangui « avec espoir ». « C’est votre pays. Nous, la communauté internationale, voulons vous aider. La tâche est grande mais les Nations Unies et la communauté internationale sont à vos côtés. Nous sommes vos partenaires », a-t-il dit.

 

Au cours de son séjour, Jan Eliasson a été reçu par le Président Faustin Archange Touadéra et s’est adressé aux députés à l’Assemblée Nationale. Le Vice-Secrétaire général s’est également entretenu avec des représentants de la société civile et la plateforme religieuse. Il a également participé  à une réunion de travail sur le DDR organisée par la Présidence de la République, et s’est déplacé au PK5 et au camp des déplacés internes à Mpoko.
 

 

Le Vice-Secrétaire général sera l’un des participants à la réunion des bailleurs de la RCA, organisée par l’Union européenne le 17 novembre à Bruxelles. « Dans deux semaines, je dirigerai la délégation des Nations Unies à la conférence des donateurs à Bruxelles. Ensemble nous voulons proposer des actions concrètes pour la reconstruction des infrastructures du pays, la promotion de la réconciliation et le renforcement de l’état de droit. Nous voulons créer des opportunités pour tous les Centrafricains», a conclu Jan Eliasson.

______________________________________________________________________________

 

Bureau de la Communication et de l'information publique 

 

MINUSCA | Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine 

https://minusca.unmissions.org  | @UN_CAR | https://www.facebook.com/minusca.unmissions

 

 

RCA: le numéro deux de l'ONU à la rencontre des habitants du PK5

 

Par RFI Publié le 03-11-2016 Modifié le 03-11-2016 à 23:15

 

Le vice-secrétaire général de l'ONU a achevé ce 3 novembre au soir sa visite en Centrafrique. Jan Eliasson voulait se rendre compte de la situation par lui-même, avant de conduire la délégation des Nations unies à la Conférence des donateurs sur la RCA qui se tiendra à Bruxelles dans deux semaines. Ce jeudi, il est allé à la rencontre des représentants de la société civile du Kilomètre 5, dernier quartier musulman de Bangui.

 

Assis face à ses interlocuteurs dans la cour de la mosquée centrale, Jan Eliasson les écoute plaider pour une intégration des musulmans dans la construction du pays. Les vieux, les femmes, les jeunes également, comme Moussa Ibrahim Mamadou. « Nous vivons dans une prison à ciel ouvert. Il y a des efforts qui ont été faits de part et d’autre. Nous avons voté, mais le problème reste intact, M. le [vice]-secrétaire général des Nations unies. Le Kilomètre 5, le PK5, représente la République centrafricaine. On veut que vous demandiez à nos dirigeants d’être à côté de nous pour nous écouter. »

 

Jan Eliasson répond en martelant un plaidoyer pour le dialogue et la réconciliation. « Vous n’êtes pas seul », ajoute le vice-secrétaire général des Nations unies. « Je vous promets que je vais donner le message [...] Je vais le passer aussi au Conseil de sécurité et à la réunion internationale à Bruxelles, assure-t-il. J’ai aussi parlé pendant des heures hier avec le président Touadéra, j’ai parlé avec le président de l’Assemblée nationale et je peux vous dire que j’ai apporté le message qu’à vous : il faut avoir la réconciliation, il faut avoir le dialogue, il faut avoir la libre-circulation. Ce n’est pas normal de vivre comme ça. »

 

Et de conclure : « Votre pays doit être riche, votre pays doit être heureux. C’est aller contre l’histoire que d’aller contre cette direction. »

« L’AVENIR, C’EST LA RECONCILIATION », LANCE LE VICE-SECRETAIRE GENERAL DE L’ONU AUX CENTRAFRICAINS

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com