Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 18:11
Centrafrique : Touadera et sa suite accueillis en « Messie » de retour de Bruxelles

 

 

 

http://rjdh.org/ PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 23 NOVEMBRE 2016

 

BANGUI, 23 novembre 2016 (RJDH)–Le Président Faustin Archange Touadera et sa délégation ont été accueillis ce mardi 22 novembre en grande pompe, depuis l’aéroport Bangui M’Poko jusqu’à son domicile au bon lieu du quartier Boy-rabe. La population a qualifié de succès la table ronde des bailleurs de fonds en faveur de la Centrafrique.

 

La mobilisation d’hier témoigne l’attente d’une population lassée par les conséquences économiques de la crise. Elle fonde son espoir sur les promesses de Bruxelles et l’accompagnement de la communauté internationale. L’annonce des fonds faite à Bruxelles  d’aider la République Centrafricaine est un ouf dans un contexte de tension de trésorerie et de la révision en baisse de la croissance du pays par le Fonds Monétaire International (FMI).

 

Le retour de la délégation centrafricaine de Bruxelles a été mouvementé depuis l’aéroport jusqu’au quartier Boy-rabe où réside le président Faustin Archange Touadera. Des groupes de danses traditionnels, des conducteurs des taxis motos, des militants des partis alliés au président, des jeunes, des commerçants et autorités, ont envahi l’aéroport et les grandes artères de la ville. La circulation a été perturbée pendant plusieurs heures en attendant le passage du cortège présidentiel.

 

Le président centrafricain, pris d’enthousiasme est obligé de descendre de sa voiture pour marcher du rond-point Omar Bongo Ondimba appelé aussi place Marabéna jusqu’à sa résidence de Boy-Rabe.

 

Des Banguissois sont partagés entre l’enthousiasme et le réserve. Interrogés, certains sont optimistes et parlent d’un succès de la table ronde. « La table ronde est un succès, elle témoigne l’offensive diplomatique » des autorités mais aussi l’engouement des partenaires à sortir le pays de la situation de crise qu’il traverse depuis trois ans » a dit Jonathan, un jeune du quartier Miskine.

 

D’autres sont un peu nuancés « Nous attendons des bailleurs la concrétisation des promesses faites à Bruxelles en vue de financer le DDRR et la RSS sans quoi il est difficile de parler de l’économie et du développement » a indiqué Bertrand un étudiant qui observe la liesse.

Le chef de l’Etat centrafricain, entre la joie et l’attente de sa population fait des précisions  à sa descente d’avion en ces termes : « je ne suis pas rentré avec de l’argent liquide mais des promesses » a-t-il déclaré.

 

A la table ronde des bailleurs à Bruxelles, au moins 1.130 milliards  de FCFA ont été promis en faveur du programme de Relèvement et de la Consolidation de la Paix en Centrafrique, un programme qui couvre une période de trois ans.

 

Cette table ronde est la troisième du genre après le Document stratégique pour la réduction de la pauvreté (DSRP 1 et 2).

 

 

Centrafrique : Une femme de 28 ans tuée par un élément de l’ex-Séléka à Bakouma

 

http://rjdh.org/ PAR JEAN-MARIE ANDIBIKOUNDA LE 23 NOVEMBRE 2016

 

BAKOUMA, 23 Novembre 2016(RJDH) — Une femme de 28 ans a été retrouvée morte le week-end dernier à Bakouma. Elle a été tuée par un élément de l’ex-Séléka basé dans la localité. La défunte serait sa campagne. Cette situation a paralysé les activités scolaires et commerciales dans cette région.

 

Selon les informations de sources concordantes, une dispute entre deux hommes armés serait à l’origine  de l’assassinat. Et l’un des amis de la disparue à juger de le tuer car c’est à cause de la fille qu’il se retrouve à Bakouma. L’assassinat de cette fille intervient deux mois après la session criminelle de la Cour d’Appel de Bangui.

 

Cette situation y compris l’affrontement entre les éléments du FPRC et l’UPC à Bria a créé un climat de psychose au sein de la population de Bakouma. Les activités scolaires, administratives et commerciales sont paralysées jusqu’à ce jour. Un habitant de la ville de Bakouma a souligné la création de deux barrières par des hommes armés peulhs qui sévissent dans la localité. L’une à 15Km sur l’axe Bakouma et l’autre à 3 Km sur l’axe Bria.

 

La population de la ville de Nzacko non loin de Bakouma interpelle le gouvernement de trouver une solution pour leur sécurité car aucune présence des forces des Nations-Unies n’est signalée dans cette localité.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com