Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 00:24

 

 

http://rjdh.org/ PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 4 NOVEMBRE 2016

 

BANGUI, 4 novembre 2016 (RJDH)—Les habitants du Km5 ont demandé aux Nations-Unies et au gouvernement Centrafricain d’œuvrer pour la libre circulation et pour un dialogue sincère entre chrétiens et musulmans afin d’amorcer la réconciliation. Demandes exprimées lors de la visite du Secrétaire générale  adjoint des Nations-Unies, Jan Eliasson mercredi 3 novembre dans la localité.

 

Lors de sa visite en Centrafrique, le N°2 des Nations-Unies, Jan Eliasson était au Km5 et camp des déplacés de l’aéroport Bangui-Mpocko.

 

Au Km5, les leaders communautaires et associations musulmanes du Km5 ont profité de l’opportunité de la présence Secrétaire générale  adjoint des Nations-Unies, Jan Eliasson dans leur localité pour  exprimer leurs attentes en prélude à la table ronde des bailleurs de Fonds qui aura lieu à Bruxelles (Belgique) le 17 novembre.

 

Ali Ousmane, président de la Coordination des Organisations Musulmanes de Centrafrique (COMUC) a relevé que la guerre n’apportera pas la paix, « c’est plutôt le dialogue sincère et franc entre les centrafricains qui pourra amener la paix dans le pays. Notre souhait, c’est le dialogue après Bruxelles », a-t-il dit.

 

Libre circulation, cohésion sociale, vivre ensemble sont autant de souhait de cette communauté. Adja SimbaKatidja, vice-présidente de l’Association des Femmes Musulmanes a souhaité aussi que l’ONU apporte un soutien sans faille au gouvernement pour la sécurité dans le 3e arrondissement et à travers le pays.

 

Selon elle, « l’ONU doit toujours soutenir les actions de la société civile afin de favoriser le relèvement et le développement du pays mais aussi appuyer le processus du désarmement afin de garantir le retour de la paix ».

 

Le Président de la Jeunesse Musulmane, Moussa Ibrahim, a noté pour sa part que sans la libre circulation, il sera difficile de parler de la réconciliation, « nous déplorons l’insécurité car nous jeunes, nous sommes victimes de tout et sommes la chair à canon. Sans la liberté de circulation, la réconciliation sera difficile car, nous n’avons pas accès à l’éducation et aux soins », a-t-il déploré.

 

Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, a appelé tout le peuple Centrafricain à choisir la voie de la réconciliation pour bâtir ensemble la République Centrafricaine (RCA), en déclarant que la violence n’a jamais été une « solution durable ». Il a ajouté que « l’avenir, c’est la réconciliation, même si ce n’est pas très populaire. Il y a une voie et une route qu’il faut choisir : quel avenir voulez-vous léguer à vos enfants ? Il faut être ensemble, bâtir le pays avec les ressources dont il dispose », a indiqué Jan Eliasson.

 

Jan Eliasson était en visite de 48H en Centrafrique, dans le but de préparer la rencontre de Bruxelles dont il conduira la délégation des Nations-Unies.

Centrafrique : Les habitants du KM5 demandent la libre circulation et un sincère dialogue pour la reconciliation

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com