Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 14:45
Vingt-trois morts dans des violences en Centrafrique

 

 

13/10/16 (Reuters) - Des rebelles musulmans de la Séléka ont attaqué mercredi des réfugiés dans le nord de la République centrafricaine, tuant 13 personnes avant d'être repoussés par les casques bleus de l'Onu, causant 10 morts dans les rangs de la milice, ont annoncé les autorités. Plusieurs personnes ont été blessées dans l'attaque sur Kaga Bandoro, une localité rurale isolée. Un témoin Reuters rapporte avoir vu des rebelles poignarder à mort deux réfugiés qui tentaient de fuir. Lorsque certains ont tenté de se défendre, les rebelles ont tiré des coups de feu.

Des centaines de villageois, pour la plupart des réfugiés fuyant d'autres violences, ont pris la fuite pour rejoindre la base de l'Onu à proximité. Un responsable de la Minusca, la mission de maintien de la paix de l'Onu en Centrafrique, a précisé que les casques bleus avaient dû ouvrir le feu sur la Séléka pour protéger les civils et a confirmé la mort de dix rebelles. La République centrafricaine tente de tourner la page sur les violences à caractère ethnique et confessionnel qui ont débuté début 2013 lorsque les rebelles de la Séléka ont renversé le président François Bozizé.

 (Crispin Dembassa-Kete; Julie Carriat pour le service français)

 

Une vingtaine de morts dans des violences au centre de la RCA

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2016-10-12 15:35:00 Des violences ont éclaté, mercredi, à Kaga Bandoro, une ville du centre de Centrafrique, faisant une vingtaine de morts, a-t-on appris de source sécuritaire.

Les violences nées d’une tentative de vol d’un groupe électrogène de la radio communautaire de la ville par les éléments armés des ex sélékas qui occupent la ville, ont également provoqué la destruction du site qui abrite des déplacés internes de la ville à l’évêché de Kaga Bandoro. Les ex sélékas en ont profité pour piller plusieurs locaux des prêtres. 

Certains des voleurs ont toutefois été tués et aux dernières nouvelles les violences déclenchées par ces ex sélékas se poursuivaient encore mercredi soir. 

Les casques bleus ont commencé à évacuer les humanitaires de la ville vers Bangui et ont repoussé les ex sélékas loin de l’aérodrome. Ce lieu qui sert de base aux forces onusiennes est le point de convergence de milliers de personnes fuyant les violences de protection.

C’est la deuxième fois que les violences se déroulent dans cette zone où on a noté beaucoup de morts et de déplacés au cours de ce mois d’octobre.

La mission onusienne a promis de renforcer la présence des casques bleus dans la zone pour assurer la protection des populations.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com