Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 22:40
RCA: l’assassin du colonel Mombeka identifié par l'ONU
RCA: l’assassin du colonel Mombeka identifié par l'ONU
RCA: l’assassin du colonel Mombeka identifié par l'ONU
RCA: l’assassin du colonel Mombeka identifié par l'ONU

 

 

Par RFI Publié le 20-10-2016 Modifié le 20-10-2016 à 22:54

En République centrafricaine, un colonel de l'armée était tué par balles par deux hommes circulant sur une moto le 4 octobre dans la capitale, un incident qui avait entraîné un regain de tensions et de violences à Bangui où on avait alors dénombré au moins huit morts. Selon une information de RFI, l'enquête sur cet assassinat a beaucoup avancé, mais l'homme qui jouirait de la protection de groupes d'auto-défense n'a pas pu être arrêté jusqu'ici.

La Minusca serait parvenue à identifier l'un des assassins du colonel Mombeka début octobre, selon une source de RFI. Mais il n'a pas pu être arrêté jusqu'ici car cet homme aurait trouvé refuge en plein cœur du quartier PK5 de Bangui, où il jouit de la protection des milices d'auto-défense. Sa cachette n'a pas encore été localisée avec précision, mais les casques bleus de l'ONU ont pu circonscrire une petite zone où il serait caché, selon notre source. Et de préciser que « nos hommes sont sur place et ils surveillent les va-et-vient ». En espérant qu'il ne passera pas entre les mailles du filet.

Plus de deux semaines après cet assassinat, des tensions persistent toujours après la flambée de violence qui a suivi la mort du colonel Mambeka. Au moins deux musulmans auraient été tués dans des actes de représailles selon des sources sur place.

La Minusca est donc attendue au tournant. La population et même le gouvernement centrafricain lui ont demandé une nouvelle fois depuis cet incident de mettre hors d'état de nuire les fauteurs de trouble du PK5.

La mission de l'ONU en Centrafrique, elle, se veut rassurante, en rappelant qu'elle est toujours intervenue à chaque fois qu'il y avait un problème. Quant à l'assassin présumé du colonel Mombeka, la Minusca tente aujourd'hui d'obtenir la collaboration de groupes locaux d'auto-défense qui se rejettent la responsabilité, alors qu'elle ne peut pas intervenir militairement dans cette zone densément peuplée.

 

 

RÉACTION DE LA JEUNESSE DU NORD CENTRAFRIQUE-JNC À MR TOUADERA

Réponse à Mr Touadera .

Depuis votre accession à la magistrature suprême du 30 mars 2016 jusqu'à ce jour la Centrafrique ne fait que s'enfoncer de jour en jour. Le rêve de voir la Centrafrique sortir se cette merde se transforme en cauchemar . Depuis votre accession à la magistrature suprême on a tout entendu des beaux discours mais pratiquement rien ne change . Dans votre discours d'aujourd'hui de kaga bondoro vous nous demander le désarmement de coeur or vous même vous n'avez pas desarmez votre coeur tout simplement vous et votre gouvernement vous ne traitez pas la population centrafricaine que vous gouvernez sur le même point d'égalité en vous basant sur des critères subjectifs d'ordre ethnico- religieuse et régionale . Ce comme si il y'a une population centrafricaine supérieure et une population centrafricaine inférieure . Ce comme si il y'a une population centrafricaine importante à protéger et une population centrafricaine moins importante .

Pourquoi décréter un deuil national à la mémoire des victimes de kaga bondoro et ne pas décréter un deuil national à la mémoire des victimes musulmanes froidement assassinés et cannibalisés par les antibalaka à la SEGA ?? Pourquoi le président et le gouvernement prennent partie quand il s'agit d'une même population centrafricaine ?? Parce que les premières victimes sont musulmanes et d'autres sont chrétiennes ?? Pourquoi le président dans son allocution parle d'une église-archevechée pas détruite mais vendalisée alors qu'on compte plus de 700 mosquées détruites et réduites en cendres depuis fin 2013 jusqu'à ce jour tant à Bangui qu'à l'ouest et la partie nord du pays (bossangoa) qu'aucun des gouvernants depuis Catherine samba panza jusqu'à Touadera personne n'a osée condamner les destructions des lieux des cultes des musulmans . En quoi l'archevêché peut - elle beaucoup préoccupée les gouvernants au détriment des mosquées détruites et réduites en cendres ?? 


C'est une question d'inégalité , de rancœur , de mépris de l'autre . 


Le gouvernement est le premier responsable des protections des biens et des personnes de toutes les couches de la population sans distinction aucune . S'il s'agit de décréter un deuil national on doit décréter pour les personnes massacrée de la SEGa , les victimes de LRA qui ont été abbatues froidement et les femmes prises en esclaves sexuelles à l'Est et au nord-est du pays . 


Tant que le gouvernement continue avec sa politique de discrimination on est loin de la paix , loin de la cohésion sociale , loin du vivre ensemble , loin du développement . 
C'est l'injustice , la discrimination et l'exclusion qui poussent les gens à prendre des armes . 
Touadera et ton government prenez votre responsabilité . 


On a trop entendu des discours nous voulons des actes , on a trop entendu le terme je suis élu démocratiquement par les suffrages , les élections ne sont pas les premières préoccupations des centrafricains d'aujourd'hui . Changez votre gouvernance . 
Il n'ya pas de sous peuple , tous les humains sont nés égaux en dignité et en droit . 
Quand l'injustice devient loi la résistance devient un devoir jusqu'à la victoire finale . 
La liberté ça ne se donne pas mais ça s'arrache . 


Qui vivra verra . 
Vive la paix 
Vive la jeunesse 
vive l'égalité .

Directeur de publication de JNC

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com