Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 21:35
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique: Abdoul Danda nie son implication dans l’assassinat du commandant Mombeka

 

http://rjdh.org/ PAR RJDH LE 10 OCTOBRE 2016

 

BANGUI, 10 octobre 2016— Abdoul Danda, mis en cause dans l’assassinat du commandant Mombéka,  a nié toute implication de son groupe dans ce meurtre qu’il dénonce. Il l’a fait savoir au RJDH dans une interview qu’il nous a accordée ce lundi 10 octobre 2016.

 

Abdoul Danda rejette toutes les accusations portées contre son groupe. Ce dernier a indiqué qu’aucun de ses éléments était sur le terrain lors de l’assassinat du commandant Mombéka, « grande était ma surprise de lire sur les réseaux sociaux que c’est l’un de mes éléments qui a tué le Commandant Mombeka. Je puis vous dire que ce jour-là, toutes les armes du groupe étaient gardées à notre base et aucun élément n’était sorti. Je rejette en bloc les accusations portées contre mes éléments. Ceci n’est qu’une pièce de mensonge qui vise à déstabiliser ma base et à en découdre avec mes éléments » affirme Abdoul Danda.

 

Ce dernier dit se remettre à la  Minusca pour que cette affaire soit décomptée, « j’ai pris l’engagement de ne plus m’engager dans une quelconque affaire, je resterai avec mes hommes au niveau de notre site de cantonnement qui est sous la garde de la Minusca jusqu’à ce que la lumière soit faite sur la mort du Commandant » promet-il.

 

Abdoulaye Danda a aussi annoncé sa disponibilité à collaborer avec l’enquête sur cet assassinat, « je suis disposé à collaborer avec la presse et surtout avec le gouvernement pour leur prouver tout ce que j’ai comme preuve afin que nous mettons la main sur l’auteur de ce meurtre que nous condamnons tous » indique ce dernier.

 

La Minusca n’a pas pu répondre à la demande du RJDH sur les propos de ce chef de bande du km5 qui affirme s’être mis à sa disposition.

 

Dans un communiqué publié au lendemain de l’assassinat du commandant, Addoul Danda et son groupe ont été formellement accusés par la coordination des organisations musulmanes de Centrafrique d’être derrière cet acte. Les Faca habitant au km5 ont aussi formulé les mêmes accusations contre ce chef militaire opérant au km5.

 

Le meurtre du commandant Marcel Mombeka s’est soldé par des violences au km5 et dans certains quartiers de Bangui. Ces violences ont fait, selon un dernier bilan de la Minusca, 11 morts et 14 blessés.

 

 

L’ACAT-Centrafrique réitère son exigence sur l’abolition de la peine de mort

 

http://rjdh.org/ PAR JUVENAL KOHEREPEDE LE 10 OCTOBRE 2016

 

BANGUI, 10 octobre 2016 (RJDH)—A l’occasion de la célébration de la 14e journée Mondiale de lutte contre la Peine de Mort, l’Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture (ACAT)-Centrafrique a rappelé son exigence relative à l’abolition de la peine de mort en Centrafrique. Ce principe a été rappelé dans un communiqué publié ce jour par cette organisation.

 

L’Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture(ACAT)-Centrafrique qualifie  la peine de mort de sanction ignoble qui n’a aucun effet réel sur la situation de la République Centrafricaine.

 

Elle a réitéré sa détermination de voir cette peine abolie dans l’arsenal juridique centrafricain et appelle le gouvernement à retirer ce châtiment des textes juridiques du pays « l’ACAT-Centrafrique demande aux autorités d’abolir la peine de mort dans les textes pénaux centrafricains, exhorte le gouvernement à ratifier le deuxième protocole facultatif se rapportant aux pacte international  exhorte le gouvernement centrafricain à ratifier le Deuxième Protocole Facultatif se rapportant au Pacte International Relatif aux Droits Civils et Politiques visant à abolir la peine de mort », précise le communiqué.

 

L’ACAT-Centrafrique regrette que les autorités n’aient jamais honoré leurs engagements en la matière. Dans le communiqué, cette organisation a rappelé l’engagement du gouvernement sur l’abolition de la peine de mort, engagement pris par le ministre de la justice lors du 5ème Congrès Mondial contre la peine de mort tenu à Oslo en Norvège en aout dernier.

 

La 14ème journée Mondiale de la lutte contre la peine de mort est célébrée sous le thème «Terrorisme est peine de mort ». Seule l’ACAT a organisé en Centrafrique des campagnes de sensibilisation à cette occasion.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com