Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 21:34
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique : Le premier ministre engage son gouvernement à favoriser l’accès à la justice

 

http://rjdh.org/ PAR AUGUSTE BATI-KALAMET LE 8 OCTOBRE 2016

 

BANGUI, 07 Octobre 2016 (RJDH)—Le gouvernement s’est engagé à favoriser l’accès à la justice sous toutes ses formes. L’annonce a été faite le vendredi dernier par le premier ministre Simplice Mathieu Sarandji lors de la clôture de la conférence nationale sur le mécanisme d’accès à la justice.

 

Simplice Mathieu Sarandji pose l’accès à la justice comme un droit fondamental pour tout citoyen. Il s’est engagé au nom de son gouvernement à garantir ce droit à tous les Centrafricains, « l’accès à la justice est un droit  fondamental pour tous. Le gouvernement s’engage à garantir ce droit » affirme t-il.

 

Le premier ministre appelle à une forte mobilisation pour protéger et défendre les droits humains en Centrafrique « toutes les autorités judiciaires, les leaders de la société civile, les parlementaires, les membres du gouvernement et les citoyens doivent se mobiliser pour rendre efficace la justice afin que la lutte contre l’impunité soit une réalité » souhaite Simplice Mathieu Sarandji pour qui la participation de la population passe par la dénonciation des violations des droits de l’homme.

 

Le premier ministre centrafricain a pris cet engagement à la fin d’une conférence sur les droits de l’homme, conférence tenue du 06 au 7 octobre à Bangui.

 

 

Centrafrique : Plusieurs habitants de Koui, retranchés dans des villages proches de Bocaranga

 

http://rjdh.org/ PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO LE 8 OCTOBRE 2016

 

BOCARNAGA, 08 Octobre 2016(RJDH) – De nombreux habitants de Koui ont fui les violences pour se réfugier dans des villages. Ces derniers, selon nos informations, vivent dans des conditions difficiles.

 

Des sites ont été créés dans les villages où sont retranchés les habitants de Koui qui ont fui les violences. Un cadre de la gendarmerie de Koui ayant sillonné ces villages parle de plus de 3000 personnes, « 300 personnes sont au village Niakoundé, 350 au village Douya, 1500 au village Mokonzi Ouali, au village Samtouane nous avons 600 personnes, à Pendé, nous avons 200 personnes, à Mbotoga 2000 déplacés. Sur l’axe Bocaranga-Paoua, nous avons 163 déplacés et 700 sur l’axe Bocaranga- Manne », précise-elle.

 

Ces déplacés ont été recensés par la gendarmerie de Koui qui aurait transmis les chiffres à  Bangui. De sources concordantes, les déplacés de Bocaranga retranchés dans ces sept villages n’ont reçu aucune aide jusque là. L’assistance envoyée a été remise à ceux qui se trouvent à Bocaranga-centre.

 

La ville de Koui a été le théâtre de combats le 13 Septembre dernier entre les éléments de Sidiki et un groupe d’Antibalaka. Ces violences avaient fait une vingtaine de morts, selon le dernier bilan.

 

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com