Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 21:06
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique : Manifestation des habitants des Castors contre la présence du contingent Pakistanais

http://rjdh.org/ PAR ANGELA PASCALE SAULET YADIBERET LE 20 OCTOBRE 2016

BANGUI, 20 octobre 2016(RJDH)- « Non aux Bangladeshis, Non aux Burundais, Non au Pakistanais » tel est le slogan d’une manifestation des habitants du camp des Castors ce 20 octobre 2016. Ils refusent la relève du contingent gabonais par les pakistanais dans leur secteur.

Ce sont des hommes et des femmes de différents âges qui ont fait une marche sous le soleil de plomb pour exprimer leur mécontentement suite à une information indiquant la relève des gabonais de leur secteur par les pakistanais. Cette manifestation a débuté au pont Yakité pour finir sa course à la base de la Minusca où les participants à ce mouvement d’humeur ont sollicité une rencontre avec les responsables onusiens.

Selon un manifestant qui a requis l’anonymat, la passivité des casques bleus pakistanais devant les exactions des éléments de la Séléka à Kaga-Bandoro est à  l’origine de leur mécontentement. Pour lui, «les Nations-Unis veulent reprendre dans leur localité, le  même scenario qu’ils ont fait à Kaga-Bandoro. Ces Pakistanais ont tué beaucoup des Centrafricains et aujourd’hui ils veulent changer les gabonais qui sont au Camps des Castors. Voilà pourquoi nous disons  non au  contingent Bangladesh, Burundais et Pakistanais.  Si  les Nations –Unis ne veulent pas, qu’ils nous laissent assurer la sécurité de notre pays », a martelé ce dernier.

Une autre manifestante a estimé que « ces pakistanais vont laisser les éléments de la Séléka du Km5 commettre beaucoup d’exactions comme ils l’ont fait à Kaga Bandoro. Nous avons beaucoup souffert » a-t-elle lâché.

Les manifestants n’ont pas été reçus par les responsables de la Minusca et comptent reprendre la marche dans les jours qui suivent.

Cette manifestation se tient alors que des pétitions circulent à Bangui pour demander le départ de la Minusca.

 

Centrafrique : Trois personnes kidnappées et une autre tuée par la LRA à Derbissaka

http://rjdh.org/ PAR RICHARDO DIMANCHE LE 20 OCTOBRE 2016

DEMBIA, 20 octobre (RJDH) — L’Armée de Résistance du Seigneur  de Joseph Koni (LRA) continue dans ses actions macabres sur la population. Elle a  fait une  incursion à Derbissaka le 18 octobre. Trois personnes ont été enlevées et une autre tuée par ces hommes armés.

Le village Derbissaka situé à 70 kilomètre de Dembia dans la préfecture de Mbomou a été attaqué par des éléments de la LRA qui ont kidnappé trois personnes et tué une autre. Deux jours après leurs forfaits, ils ont libéré les otages.

Selon une source locale, « ces hommes ont agi en représailles après la disparition de leurs compagnons qui avaient auparavant attaqué Derbissaka ». Elle a ajouté que la LRA a promis de revenir sur les lieux si les portés disparus ne seraient pas retrouvés.

Pour parer à toutes éventualités, « les forces ougandaises ont pris le contrôle de la localité pour garantir la sécurité de la population civile », a confié au RJDH un habitant de Zémio sous anonymat.

 Le Mbomou et le Haut-Mbomou sont mis en coupe par la LRA qui kidnappe et viole la population civile. Le dernier cas de violence est le pillage d’un véhicule de transport en commun par ce groupe rebelle ougandais à 15 kilomètres de Zémio, hier mercredi 19 octobre.

 

Centrafrique : La Séléka réunie en AG à Bria projette de cantonner ses combattants

http://rjdh.org/ PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO LE 20 OCTOBRE 2016

 

BRIA, 20 Octobre 2016(RJDH) — Le mouvement Séléka était en assemblée générale du 18 au 19 Octobre 2016 à Bria, Préfecture de la Haute-Kotto. Le DDRR et le Cantonnement des éléments du groupe armé étaient à l’ordre du jour de cette rencontre.

Bria, Chef-lieu de la Haute-Kotto a abrité l’assemblée générale des Séléka tenue du 18 au 19 Octobre 2016. Elle était présidée par le chef de l’UFDR, Zacharia Damane et a connu la participation de plusieurs leaders des groupes armés dont Abdoulaye Hisseine. Certaines autorités locales et des administrés de Bria étaient aussi à cette assemblée, a rapporté le Colonel Narkoyo, porte-parole de ce mouvement.

Au cours de cette assemblée générale, plusieurs décisions ont été prises. Notamment, « le regroupement des combattants de la Séléka et leur cantonnement en vue du DDRR. Ce cantonnement nous permettra de surveiller nos hommes et de réduire les cas de pillages, braquages à mains armées commises par des combattants incontrôlés », a justifié le Colonel Narkoyo.

Il a ajouté que « nous avons instauré ce système afin de bien surveiller nos hommes et d’éviter des dérapages qui pourraient nous discréditer ».

Abdoulaye Hisseine lors de cette assemblée nationale a été désigné le président du Conseil National de Défense et de la Sécurité, au sein du mouvement Séléka.

MPC d’Alkhatim et l’UPC de Ali Darass n’ont pas pris part à cette assemblée générale de Bria, dont les travaux ont été clôturés mercredi 19 octobre 2016.

Les conclusions de ce conclave sont prises au moment où l’arrière-pays est secoué par un regain de violence. A Kaga-Bandoro,Koui et Kouango, les hommes armés ont perpétré des atteintes sur la population civile.

 

ABDOULAYE HISSENE A ÉTÉ ÉLU PRÉSIDENT DU CONSEIL NATIONAL DE DÉFENSE ET DE LA SÉCURITÉ DE LA COALITION SELEKA

Depuis quelques jours, tous les responsables politiques et militaires sont conviés à une assemblée générale à BRIA où ABDOULAYE HISSENE a été nommé Chef d'état major de la coalition SELEKA. JOSEPH ZOUNDEKO et ZACHARIA DAMANE prennent l'aile politique avec NOURREDINE ADAM. 


ALI DARASS de l'UPC devient le chef d'état major -ADJOINT du mouvement, ALKHATIM devient le sous-Chef d'état-major.

Lors de cette assemblée générale, le mouvement SELEKA a aussi projeté de cantonner ses troupes dans des camps en vue du DDRR

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com