Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 21:38
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique: Le Gouvernement appelé à protéger les sites miniers pour combattre le mercenariat

http://rjdh.org/ PAR JUDICAEL YONGO LE 21 OCTOBRE 2016

BANGUI, 21 octobre 2016(RJDH) —- Le Groupe de Travail sur l’Utilisation de Mercenaires a invité le gouvernement à mettre en place un système de sécurisation des sites miniers pour une gestion transparente des ressources naturelles. Un appel lancé après une mission effectuée du 10 au 19 octobre 2016 en Centrafrique. 

Selon le constat du Groupe de travail, des mercenaires en provenance des pays voisins de la République Centrafricaine sont recrutés par les groupes armés qui écument ce pays. Ils sont motivés par le gain.

« Durant la crise de 2013, environs 500 mercenaires ont rejoint les rangs de la Séléka et sont encore présents. Ils profitent de l’instabilité pour continuer à s’enrichir par des activités criminelles », a noté Patricia Arias, présidente et rapporteuse du groupe. Elle a interpelé les autorités centrafricaines sur «la nécessité de combattre le mercenariat en étroite collaboration avec les pays limitrophes.

Le groupe a par ailleurs invité le gouvernement à ratifier les deux instructions des Nations-Unies et de l’Union Africaine sur la lutte contre le mercenariat.

La République Centrafricaine n’est pas partie prenante de la Convention internationale contre le recrutement, l’utilisation, le financement et l’instruction de mercenaires adoptée par l’Organisation des Nations unies en 1989 et celle de l’Union Africaine sur l’élimination du mercenariat en Afrique.

 

Centrafrique : L’assassin du Commandant Mombeka démasqué par la Minusca

http://rjdh.org/ PAR RJDH LE 21 OCTOBRE 2016

BANGUI, 21 octobre 2016 RJDH) —- L’assassin du Commandant des FACA au Km5 est identifié, a déclaré le responsable de la Minusca au cours d’une interview accordée à nos confrères de RFI ce 21 octobre. Les Nations Unies saluent dans cet entretien l’envoi des forces d’intervention rapide portugaises.

Invité du journal Afrique de Radio France Internationale ce 21 octobre, Parfait Onanga Anyanga a fait le tour de table de la situation sécuritaire de la RCA avec C. Boibouvier. Au cours de cette interview, il a déclaré que la mission onusienne a démasqué le meurtrier du Commandant Marcel Mombeka, assassiné le 04 octobre au Km5. « C’est établi. L’individu est connu et bénéficie encore aujourd’hui de la protection honteuse de soi-disant groupes d’autodéfense», a indiqué Onanga. Il a par ailleurs réclamé l’arrestation de l’assassin et l’ouverture des enquêtes « pour que tous ceux, qui ont commis ces actes de représailles absolument odieux, répondent de leurs actes devant la justice centrafricaine ».

Concernant le départ de Sangaris et la demande d’un appui aérien, Onanga a affirmé que « la capacité française à laquelle je faisais allusion sera une capacité justement de renseignements qui viendra sur le terrain et qui nous permettra de profiter précisément des moyens aériens qui nous donneront une plus grande capacité de surveiller des mouvements suspects de groupes armés. Et nous le faisons déjà dans Bangui ».

Pour étayer ses propos, il a cité les moyens utilisés pour l’identification du meurtrier de M. Mombeka. « Exemple dans ces évènements malheureux du km 5, grâce à nos moyens, nous disposons des informations suffisantes qui nous ont permis d’identifier l’assassin », a-t-il indiqué.

Le responsable de la Minusca s’est réjoui du prochain déploiement d’une force d’intervention rapide portugaise, « donc nous sommes dans une situation plus confortable, je crois qu’il est bon de le souligner » a noté le responsable de la mission onusienne.

Le Commandant M. Mombeka était assassiné le 04 octobre au Km5. Un élément du groupe d’autodéfense de Abdoul Danda est mis en cause dans cet assassinat.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com