Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 18:09
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

 

Centrafrique : Le site des déplacés de Kaga-Bandoro attaqué par les ex-Séléka

 

http://rjdh.org/  PAR SYLVESTRE SOKAMBI LE 12 OCTOBRE 2016

 

BANGUI, 12 octobre 2016 (RJDH)—Le site des déplacés de Kaga-Bandoro qui se trouve à l’évêché, a été attaqué par des combattants de l’ex-Séléka, a-t-on appris de sources concordantes. Difficile en ce moment d’avoir le bilan précis de cette attaque.

 

L’attaque du camp fait suite, selon des sources religieuses au meurtre d’un combattant de l’ex-Séléka qui voulait braquer sur le site « dans la nuit du mardi au mercredi, un ex-Séléka a été tué parce qu’il tentait de braquer des déplacés. C’est après sa mort que ses frères d’armes ont attaqué le site pour le venger. C’est ce que nous savons pour le moment » a confié au RJDH, un religieux qui a pu entrer en contact avec la communauté religieuse de Kaga-Bandoro.

 

Cette attaque, de sources humanitaires, a créé la panique dans la ville « la panique a été générale dans la ville suite à cette attaque. Les collègues humanitaires qui sont sur place sont difficilement joignables » a confié un humanitaire à Bangui.

 

Difficile pour le moment d’avoir une idée sur le bilan de cette attaque même si certaines sources non officielles parlent de plusieurs morts au moins une dizaine et d’importants dégâts matériels. La Minusca, lors de sa conférence de presse de ce jour, n’a pas pu non plus établir un bilan. Elle s’est contentée d’annoncer la maitrise de la situation par les forces internationales qui sont sur le terrain à Kaga-Bandoro.

 

L’attaque du site des déplacés de Kaga Bandoro intervient au lendemain de la ville morte imposée par la Séléka dans plusieurs localités sous son contrôle. C’est la deuxième vague de violence signalée dans cette ville du centre en l’espace d’un mois.

 

 

Centrafrique : Libération d’un otage par ses ravisseurs au Km5

 

http://rjdh.org/  PAR SANDRINE MBAGNA LE 12 OCTOBRE 2016

 

BANGUI, 12 octobre (RJDH) —- La présence au Km5 du Cardinal Dieudonné Nzapalainga ce mercredi 12 octobre a permis la libération d’un homme pris en otage depuis deux semaines par le groupe d’Abdoul Danda.

 

Otage du groupe d’autodéfense du Pont Yakité, Régis Simplice Redipouka, le captif croupissait depuis deux semaines dans la geôle de ses ravisseurs. Il doit sa liberté à l’entretien entre le Cardinal Dieudonné Nzapalainga et le chef de ses kidnappeurs Abdoul Danda.

 

Avant de libérer son otage, le chef des ravisseurs Abdoul Danda a exhorté les autorités de la RCA à s’inspirer de l’exemple du Cardinal Nzapalainga qui ne cesse de visiter le Km5 pour s’enquérir des réalités. « Personnellement je suis touché par cette visite. J’exhorte les autorités à faire comme le Cardinal qui vient chaque fois au KM5 lorsqu’il y a un problème ».

 

Il déplore que « depuis les évènements du 04 octobre, aucun représentant du Gouvernement ne s’est rapproché de nous. Le Cardinal est venu vers nous, je suis très heureux pour ce geste et nous profitons par la même occasion de libérer un homme que nous avons pris en otage depuis un certain temps », a déclaré Abdoul Danda.

 

Sur les circonstances de son arrestation, Simplice Redipouka,  a expliqué qu’il était au Km5 lorsque ses ravisseurs l’ont kidnappé. « J’étais de passage comme d’habitude pour le km5 et ce jour-là, ils m’avaient pourchassé et comme j’ai essayé de fuir, c’est ainsi qu’ils m’ont arrêté ici. J’ai passé deux semaines entre leurs mains. Aujourd’hui, j’ai eu la vie sauve grâce à la visite du Cardinal dans le secteur. Vraiment je rends grâce à Dieu », témoigne-t-il.

 

Abdoul Danda et son équipe sont mis en cause dans l’assassinat du Commandant Marcel Mombeka le 04 octobre dernier. Ce dernier rejette l’accusation.

 

 

Centrafrique : Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga au Km5 pour exhorter les groupes armés à cesser les violences

 

http://rjdh.org/  PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 12 OCTOBRE 2016

 

BANGUI, 12 octobre 2016 (RJDH) — Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga a exhorté les groupes armés et autodéfenses du Km5 à cesser les violences. C’était à l’issu d’une marche spontanée ce mercredi 12 octobre 2016 par le prélat et des habitants des quartiers Castors, Yakité et Km5 et les leaders religieux de la zone.

 

Deux jours après sa nomination, le Cardinal Dieudonné Nzapalainga a fait une descente au Km5 pour parler de la paix.

 

Au cours de la marche avec la population, il a visité les différents groupes d’autodéfense du secteur et les a sensibilisé sur l’intérêt de la fin des hostilités dans la zone afin de donner l’occasion aux populations civiles de reprendre les activités normalement, « nous sommes des centrafricains, nous étions habitués à vivre ensemble et nous seront toujours condamnés à vivre ensemble. C’est pourquoi, nous devons arrêter les violences et penser à l’avenir du pays. Dieu n’aime pas les violences et la division », a exhorté le Cardinal Dieudonné Nzapalainga.

 

Justifiant sa présence au Km5, Dieudonné Nzapalainga a déclaré qu’ « il faut donner l’opportunité aux gens de s’exprimer même s’ils sont accusés de quelques choses. Je suis venu les écouter et leur dire qu’ils sont jeunes et sont l’avenir du pays. Il ne sert à rien de continuer dans les violences».

 

Abdoul Danda, le chef d’autodéfense mis en cause dans l’assassinat du Commandant Marcel Mombeka a relevé que l’ostracisme et la discrimination sont les sources de tensions au Km5, « c’est l’exclusion qui frustre. Les gens ne doivent pas rester de loin pour jeter de l’anathème sur les autres. On souffre, la population du Km5 souffre de l’exclusion, c’est pourquoi, on a décidé d’assurer nos propres sécurités puisque nous sommes sans protection », a-t-il souligné.

 

Pour lui, depuis les évènements du 05 décembre 2013, les habitants du Km5 sont abandonnés à eux-mêmes, car « les autorités ne font qu’accuser et ne se rapprochent pas de nous pour connaitre les réalités. Mais, nous sommes heureux de recevoir le Cardinal. Nous profitions de cette opportunité pour adresser notre message au Gouvernement qui est le maintien du dialogue permanent. S’il y’a un problème, nous sommes leurs enfants, que les autorités n’hésitent pas de nous rassembler pour dialoguer. Elles comprendront nos motivations. Voici notre message que le Cardinal livrera au Gouvernement », a-t-il déclaré.

 

Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga et des habitants des quartiers périphériques ont effectué une longue marche. Elle a débuté à la Paroisse Sainte-Trinité des Castors en passant par le Pont Yakité. Puis, elle a traversé des quartiers du Km5, le Rond-point Koudoukou avant de repartir sur l’Avenue Poussière à son point de départ.

 

C’est une première sortie de Dieudonné Nzapalainga au Km5 après sa désignation dimanche 9 octobre 2016 comme premier Cardinal de Centrafrique.

 

 

Ouverture de la 6e rencontre des partenaires techniques et financiers de la Centrafrique à Yaoundé

 

http://rjdh.org/  PAR RJDH LE 12 OCTOBRE 2016

 

La 6ème rencontre des partenaires techniques et financiers de la République Centrafricaine a démarré ce jour, 12 octobre dans la capitale camerounaise.


Les travaux de la 6e rencontre des partenaires techniques et financiers de la République Centrafricaine sont ouverts aujourd’hui, mercredi 12 octobre 2016 à Yaoundé. A cette occasion, ces partenaires économiques, notamment les agences du système des Nations Unies, l’Union Européenne, la Banque Mondiale et les missions diplomatiques réfléchiront sur les besoins prioritaires de la RCA avant le lancement de la table ronde des bailleurs de la Centrafrique prévue en novembre à Bruxelles (Belgique).

 

Le choix de Yaoundé pour abriter cette rencontre n’est pas fortuit, selon le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies pour la République Centrafricaine, Fabrizio Hochschild. Pour lui, il y a un nombre assez important du corps diplomatique dans la capitale camerounaise, ainsi que des représentants de beaucoup de pays, « l’idée c’est de les sensibiliser, sur la nouvelle stratégie du gouvernement de la République Centrafricaine pour le relèvement et la stabilisation du pays », a indiqué Fabrizio Hochschild.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com