Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 16:23
Nouvelles nationales sur APA
Nouvelles nationales sur APA
Nouvelles nationales sur APA

 

RCA : assassinat de l'aide de camp de Catherine Samba Panza

 

APA-Bangui (Centrafrique) 04/10/16 - Deux personnes au moins dont le commandant Marcel Mobeka, aide de camp de l’ex présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba Panza, sont mortes dans une fusillade qui a éclaté, mardi matin, au marché Km5 dans le 3ème arrondissement de Bangui.

 

Selon plusieurs témoignages, un individu armé a surgi en pleine rue et s’est mis à mitrailler tout sur son passage.

 

Atteint par balle, le commandant Mobeka est décédé peu après son évacuation à l’hôpital.

 

 

MSF suspend ses activités au quartier km5 de Bangui

 

APA-Bangui (Centrafrique) 04/10/16 - Médecin Sans Frontières a, dans une déclaration rendue publique mardi à Bangui, annoncé la suspension pour 4 jours de ses activités au quartier Km5 dans le 3ème arrondissement de la capitale, suite à l’agression d’un patient qui était à bord d’une de ses ambulances, jeudi dernier.

 

Selon MSF, cette agression rappelle ''les périodes sombres de la crise centrafricaine'' durant lesquelles l’action humanitaire était difficile. Cet agissement ''est intolérable'' au moment où la tendance est à l’apaisement et la paix en Centrafrique, dénonce MSF.

 

Conformément à sa décision, MSF fermer jusqu’au 8 octobre sa maternité de Gbaya Dombia et d’autres services à l’hôpital de Mamadou Mbaïki au Km5 dans le 3ème arrondissement de Bangui.

 

Une cinquantaine de femme accouchent par mois à la maternité de Gbaya Dombia qui pour la même période dispense des consultations prénatales à 150 femmes.

 

Les faits dénoncés par MSF ont eu lieu lors de l’évacuation de deux personnes blessées par des armes blanches.

 

A l’arrivée dans l’un des centres de soins de MSF au Km5, l’une des personnes décède et l’autre est prise en charge dans une ambulance médicalisée pour un transfert dans un autre centre plus approprié. En cours de route, des éléments armés arrêtent le véhicule et tirent sur le blessé, histoire de l’achever.

 

Malgré tout, l’ambulance poursuit son chemin et arrive à destination où, après constat que le blessé n’est pas mort, il est admis en soins intensifs.

 

MSF a déjà dans le passé suspendu ses activités en Centrafrique pour cause de violences à son égard.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com