Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 14:47
Le MLPC condamne l'insécurité et les violences gratuites
Le MLPC condamne l'insécurité et les violences gratuites

 

Bureau Politique

Secrétariat Général

N°_______MLPC/BP/SG/016

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

L’intronisation du Président élu de la République le 30 mars 2016, ainsi que l’élection puis l’installation des nouveaux Députés à l’Assemblée Nationale ont consacré le retour à l’ordre constitutionnel normal de notre pays et galvanisé  l'espoir de notre peuple de sortir enfin d'une crise dévastatrice.

Force est de constater paradoxalement la résurgence de violences meurtrières, perpétrées successivement contre les populations civiles innocentes partout sur le territoire national comme à Ndomété, Kaga-Bandoro, Kouango, Koui, Bocaranga et Bangui, et occasionnant de manière récurrente, de nombreuses pertes en vies humaines, le déplacement massif des populations amenées à vivre à nouveau dans des conditions précaires déplorables, de destructions de biens privés, y compris ceux des ONG humanitaires les obligeant contre leur volonté à suspendre leur assistance aux populations.

C'est dans ce contexte qu’est intervenu l'assassinat du Commandant Marcel  Mombeka ici même à Bangui, comme pour défier l'autorité de l'Etat et exacerber la haine qui engendre à son tour des représailles aveugles.

Le Bureau Politique du MLPC :

- condamne avec force, cette défiance de l’autorité de l’Etat et les actes de violence gratuite qu'elle entraine et que rien ne justifie aujourd'hui;

- s’incline respectueusement devant la mémoire des victimes et présente ses sincères condoléances aux familles éplorées par ces différents actes;

- souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Par ailleurs, le Bureau Politique :

-  exhorte le Gouvernement à enclencher de façon effective et dans les meilleurs délais le Programme DDRR et à redoubler d'efforts dans la recherche de solutions innovantes et efficaces pour stopper la résurgence d'autres actes inqualifiables de violence contre les civils et les ONG dont le but ultime inavoué est l'affaiblissement progressif de l'Etat et sa désagrégation;

-  exhorte le Gouvernement et les forces internationales à tout mettre en œuvre afin que tous ceux qui ont perpétré ces violences, ainsi que leurs commanditaires, soient identifiés, arrêtés et traduits en justice ;

-  demande au Gouvernement  d'accélérer le rythme et le calendrier de la Réforme du Secteur de Sécurité, et d'impliquer dès maintenant et progressivement les unités formées des FACA au rétablissement de la sécurité sur l'ensemble du territoire national ;

-  encourage la MINUSCA et ses forces à obéir à l’esprit et à la lettre des termes de leur mandat et à étendre son exécution à l'ensemble du territoire national.

-  félicite les ONG humanitaires pour leur engagement aux côtés des populations démunies et sans défense et les encourage à continuer leurs œuvres salvatrices.

Fait à Bangui  le 13 octobre 2016

Pour le Bureau Politique

Le 2ème Vice Président

 

MAZETTE Jacquesson 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com