Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 00:30

 

 

http://adiac-congo.com/ Lundi 12 Septembre 2016 - 15:15

 

Dans l’idée de renforcer la sécurité en République centrafricaine et aider l’équipe des trois cents soldats onusiens envoyés dans le pays à accomplir loyalement leur mission, la France a résolu de doter la Minusca en drones tactiques de reconnaissance.

 

L’annonce a été faite, le week-end dernier, par le ministre de la Défense, Jean Yves Le Drian, notamment au cours d’une réunion portant sur les missions de maintien de la paix de l’ONU, qui s’est tenue à Londres. 

 

 « En Centrafrique, la France mettra fin à l'opération Sangaris fin octobre, mais ne quittera pas ce pays. D’autant plus, après l’opération Sangaris, elle souhaite conserver une position centrale au sein de la Minusca en occupant des postes clés au sein de l'état-major de la force onusienne. Malgré le fait que , la présence française en RCA qui avait atteint environ 2 500 hommes, a été réduite à environ 300 soldats », a souligné les conclusions des participants à cette réunion stratégique. Avant de préciser que l'envoi de drones de reconnaissance devrait aussi renforcer la position et la capacité des forces onusiennes dans le pays. 

 

Selon les conclusions de la réunion, les Systèmes de drone tactique intérimaire (SDTI), seront déployés en fin d'année 2016. Ils disposent d'une portée de 200 km et n'ont jamais été utilisés en opération extérieure par l'armée française depuis quatre ans. Leur objectif principal est de surveiller les axes routiers. En outre, en dehors de leur mission principale, ils peuvent également être utilisés au-dessus des villes en cas de flambée de violences.

 

« L'état-major assure ne pas encore avoir établi le calendrier de déploiement. C’est pourquoi, on ne peut pas encore préciser le nombre ni les sites où ces drones seront envoyés », précise encore, les conclusions de la réunion de Londres. Tout en indiquant que le positionnement de ces drones dans une région permettra aux forces onusiennes d'avoir un temps d'avance en cas d'attaque vers la capitale Bangui. Ces drones sont facilement repérables, silencieux et équipés d'une caméra.

 

« Environ une centaine d'hommes seront déployés sous les couleurs des Nations unies pour les mettre en œuvre et pour analyser les images recueillies. Et, la France restera présente en RCA, notamment dans le secteur clé du renseignement. Et surtout qu’il y aura des équipes de militaires qui vont être affectés à l'état-major des forces de la Minusca SDTI, qui constitue le cerveau de la force onusienne en RCA », souligne encore les conclusions de cette réunion.

 

Notons que selon ces conclusions, actuellement, la France aligne une centaine d'hommes dans la mission de formation EUTM RCA et dans la force onusienne. Et, cette double présence française en RCA sera renforcée à la fin de l'opération Sangaris.
 

Rock Ngassakys

République centrafricaine : la France envisage de doter la Minusca en drones tactiques de reconnaissance

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com