Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 17:13
Nouvelles nationales sur APA
Nouvelles nationales sur APA
Nouvelles nationales sur APA
Nouvelles nationales sur APA

 

Les réfugiés centrafricains au Mali veulent rentrer 

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2016-09-20 13:03:15 Les réfugiés centrafricains au Mali ont lancé mardi matin sur une radio privée de Bangui un SOS dans lequel ils demandent au gouvernement de les aider à rentrer au pays.


Déplorant le mauvais traitement qu’ils subissent de la part de la représentation du HCR au Mali, certains des réfugiés expliquent qu’ils sont contraints de dormir dans des espaces publics avec plusieurs enfants.

 
Nombreux, y compris les enfants, ont été brutalisés par la police alors qu’ils manifestaient, samedi dernier, devant la représentation locale du HCR, pour revendiquer le droit à la scolarisation de leurs enfants, le droit à la santé et à des meilleures conditions de vie. 


La situation des réfugiés centrafricains du Mali est similaire à celle du Bénin et du Burkina-Faso. Certains réfugiés dans ces deux pays comptent rallier le Mali pour faire partie des rapatriés, selon des sources bien informées à Bangui.


Selon le HCR, 6.597 Centrafricains réfugiés dans les pays voisins sont rentrés en 2016. La grande majorité d’entre eux soit 6.588 sont des volontaires au retour. 

Environ 468.000 Centrafricains sont encore réfugiés dans les pays de la sous-région et ailleurs. En Afrique de l’ouest, ils sont au moins cinq cents dont une centaine au Mali.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=4863247#sthash.cBhjn0lY.dpuf

 

 

Le président Touadéra rencontre la diaspora centrafricaine d’Europe le 29 septembre

 

APA-Bangui (Centrafrique) - 2016-09-20 12:29:59 Le Président Faustin Archange Touadéra a profité de son récent passage en Italie sur le chemin des Etats-Unis où se tient l’assemblée générale de l’ONU, pour annoncer qu’il allait rencontrer les Centrafricains de France et d'Europe le 29 septembre prochain à Paris.


Le chef de l’Etat a précisé qu’il entretiendra ses compatriotes de ses premières actions en matière de la recherche de la paix, de la réconciliation, du DDRR, du retour de l'autorité de L’État, de la réforme de l'administration, de l'assainissement des finances publiques, de la formation des forces de sécurité et de son offensive diplomatique.

Le Président centrafricain Faustin Archange Touadéra avait quitté Bangui samedi dernier pour les Etats Unis d’Amérique où en plus de la 71ème session de l’assemblée générale des Nations Unies, il prendra part à une rencontre sur la situation économique de l’Afrique.

 
Selon une source proche de la présidence centrafricaine, Touadéra fera un séjour de 14 jours aux Etats-Unis.


Il mettra à profit son séjour américain pour rencontrer les principaux responsables des institutions financières internationales comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international qui appuient la République Centrafricaine.


C’est la 2ème fois que Faustin Archange Touadéra foule le sol américain depuis son élection à la magistrature suprême au mois mars dernier.

 
A l’invitation du Secrétaire général des Nations Unies, il s’était rendu aux USA en juin dernier pour participer à une réunion sur le Sida.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=4863243#sthash.xfX4wSUD.dpuf

 

 

RCA : le marché à bétail relocalisé dans le 6ème arrondissement de Bangui

 

APA-Bangui(Centrafrique) - 2016-09-20 13:32:02 Le marché à bétail, situé précédemment à 45 km de Bangui, se trouve désormais dans le 6ème arrondissement de la capitale centrafricaine, selon un arrêté du ministre de l’Elevage et de la Production animale, Youssouf Yérima Mandio, qui vise ainsi un meilleur contrôle sur la consommation de la viande de bœuf à Bangui.


Avec le retour progressif de la sécurité à Bangui, les éleveurs qui s’étaient réfugiés dans les pays voisins sont revenus avec leur troupeau.

 
Cela a favorisé une recrudescence des abattages clandestins des bêtes dans la ville de Bangui puisque le marché à bétail où les transactions se faisaient n’est plus fréquenté par les bouchés à cause de son éloignement de la capitale et de l’insécurité.

La SEGA qui est chargée d’approvisionner les marchés en viande n’avait plus le contrôle sur les bêtes abattues.


Cette situation inquiète le gouvernement à cause des abattages clandestins qui occasionnent la consommation de la viande impropre susceptible de causer un problème de santé publique dans le pays.


Le nouvel arrêté vise à contraindre les marchands de bœufs à passer sous la surveillance de l’Etat afin que les services du ministère de l’Elevage puissent percevoir les taxes et autres impôts destinés à renflouer les caisses de l’Etat car la crise a occasionné l’incivisme fiscal dans le secteur.


Avant la crise militaro-politique que le pays a connu, la SEGA abattait 200 têtes de bœufs par jour pour la consommation des Banguissois. Après cette crise, elle ne tue que 150 et ceci depuis trois mois.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=4863252#sthash.Ol6ga1MS.dpuf

 

 

La MINUSCA dénonce ''les violences et pillages'' en Centrafrique 

 

APA-Bangui (Centrafrique) -2016-09-20 13:07:48 La Mission Multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) dénonce, dans un communiqué reçu mardi à APA, ‘’les actes de violence et de pillage’’ survenus samedi à Kaga Bandoro, suite à des tensions entre éléments anti-Balaka et ex-Séléka à Ndomete puis à Kaga Bandoro au centre nord de la Centrafrique.


''La MINUSCA regrette la perte de vies humaines et les blessés enregistrés et dénonce par ailleurs les attaques contre la communauté humanitaire et le personnel des Nations Unies’’, indique le communiqué qui renseigne qu’un travailleur humanitaire a été sérieusement blessé.


Tout en appelant ‘’les protagonistes à cesser immédiatement les hostilités, la MINUSCA, souligne le communiqué, ‘’met en garde tous ceux qui facilitent et alimentent ces tensions dans la préfecture de la Nana Gribizi ou ailleurs en Centrafrique dans le but de mettre en cause la stabilité’’ de la Centrafrique.

‘’La MINUSCA a décidé de renforcer son dispositif militaire à Kaga Bandoro et Ndomete pour prévenir toute détérioration de la situation, conformément à son mandat de protection des populations civiles’’, selon le communiqué.

 
La Force de la MINUSCA est déjà intervenue à Ndomete pour séparer les belligérants afin d’éviter des répercussions sur la population civile, ainsi qu’à Kaga Bandoro afin de renforcer la sécurité dans la localité, notamment tant celle de l’hôpital que des déplacés. Elle poursuit également des patrouilles dans la ville et sur l’axe Kaga Bandoro-Ndomete.


La MINUSCA est en contact permanent avec les autorités centrafricaines ainsi qu’avec les responsables locaux pour des mesures conjointes, afin de mettre un terme aux violences. En attendant, indique le communiqué, ‘’la Mission appelle les communautés de Kaga Bandoro à ne pas céder à la panique et à rejeter toute tentative de manipulation ou tout désir de vengeance’’

.
‘’La MINUSCA, assure le communiqué, continue de suivre de près l’évolution de la situation tant à Kaga Bandoro que sur l’ensemble du territoire national et n’hésitera pas à prendre des mesures appropriées pour éviter toute déstabilisation et pour assurer l’intégrité territoriale de Centrafrique’’.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=4863249#sthash.4DvHFP0L.dpuf

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com