Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 17:53
Lu pour vous : Sangaris: Le SDTI Sperwer part pour la RCA

 

 

http://www.air-cosmos.com/ 9 sept. 2016 | Par Guillaume Belan

 

Comme l'annonçait Air & Cosmos (relire ici), la France va déployer une unité de drones tactiques au sein de la force des Nations unies en Centrafrique (Minusca). C'est ce qu'a déclaré hier, Jean-Yves Le Drian, lors d'un déplacement à Londres.

 

Alors que la France réduit sa présence armée (opération Sangaris) et va bientôt fermer ce théâtre, le relais est assuré par la Minusca (mission de l'ONU en République centrafricaine), forte de plus de 10 000 soldats et dont le mandat vient d'être prolongé jusqu'au 15 novembre 2017.

 

Seul régiment de l'armée de terre mettant en oeuvre des drones tactiques, le 61ème Régiment d'Artillerie « Les diables noirs » va partir à la fin de l'année pour la République Centrafricaine. Selon une sources proche du dossier, ce déploiement est prévu pour novembre-décembre. En attendant de percevoir ses Patroller (lire ici), l'armée de terre devrait déployer un système de drones tactiques Sperwer SDTI (Système de Drone Tactique Intérimaire) de Safran, soit 6 vecteurs aériens armés par une quarantaine de soldats.

 

 

"La situation est calme" selon l’État Major des Armées (EMA). Un constat étonnant alors l'armée française déploie de nouveaux matériels en Centrafrique, preuve que le théâtre est loin d'être pacifié. Comme Air & Cosmos l'a déjà annoncé, l'EMA a confirmé que deux Tigre HAD rejoindront d'ici quelques jours l'opération Sangaris (relire ici notre article). Deux Tigre prendront la place de deux Gazelle. Le standard Appui Destruction (HAD) met en œuvre des missiles antichar Hellfire. Combiné, au sol, au déploiement de la version la plus aboutie du vénérable VAB (Véhicule de l'avant blindé) l'Ultima, ce déploiement de forces laisse à penser que la menace de type roquette RPG est bien réelle.

 

Le DRAC déjà sur place

 

L'EMA a par ailleurs annoncé que des système DRAC (Drone de Reconnaissance au Contact) conçu par Airbus, opéraient déjà depuis Damara, proche de Bangui. Peu de détails ont été communiqués, si ce n'est leurs missions: Surveillance, renseignement et appui des troupes au sol. Drone à propulsion électrique d'un poids de 8 kg, il est lancé à la main ou catapulté et permet des reconnaissances à courte distance pour les unités de contact. Le DRAC est mis en œuvre dans l'armée de terre par les BRB (Batterie de Renseignement de brigade). Ces unités très particulières font parties de la Brigade de Renseignement et mettent également en oeuvre des moyens de guerre électronique (brouillage, interception, écoute...). A priori, une batterie a donc été déployée, avec ses 3 DRAC et l'ensemble de ses moyens. Ces unités très particulières et discrète sont probablement accompagnées de détachement de renseignement humain. Des déploiements qui laissent présager que l'opération Sangaris pourrait se durcir, ou tout au moins s'inscrire dans la durée...

 

 

Le futur drone tactique de l'armée de terre est le Patroller de Sagem

 

http://www.air-cosmos.com/  21 jan. 2016 | Par Guillaume Belan

 

Surprise ! Alors qu'il y a plusieurs mois, le Watchkeeper de Thales (en service dans la Royal Army) était donné gagnant à la faveur de la coopération britannique, c'est le Patroller qui vient finalement de ressortir vainqueur de la procédure menée conjointement par la DGA (Direction générale de l'Armement) et la STAT (Section Technique de l'armée de terre) indique une source proche du dossier. La décision doit être validée en CMI (Comité interministériel d'investissement) début février. Le marché remporté par Sagem d'un montant de 300 millions d'euros couvre la livraison d'ici 2019 de 14 vecteurs aériens Patroller, soit 2 systèmes (un système étant composé de 5 vecteurs et d'une station sol) et de 4 autres vecteurs pour l'entrainement et la formation des forces, associé à 10 ans de maintien en condition opérationnelle (MCO). Les Lettre aux industriels sont parties mercredi.

 

Ce choix en faveur du motoplanneur allemand Stemme S15 dronisé par Sagem a été dicté par des considérations purement techniques. « Il n'y a aucune intention politique derrière ce choix » révèle une source bien informée au ministère de la Défense « l'armée de terre a mené ce projet avec la DGA et a entièrement soutenu ce choix». Bien qu'étant un facteur non déterminant, l'offre de Sagem était également la moins disante.

 

Le système Patroller l'emporte grâce à son excellente boule optronique associée à une plateforme civile "simple, robuste et produite en série" indique une autre source. « Il convient maintenant de constituer une offre championne en insérant sur le Patroller les points forts du drone Watchkeeper de Thales, souhaite un haut responsable militaire, à savoir son radar et sa liaison de données sol ».

 

Mené selon la réglementation européenne des marchés, ce choix ne remettra donc aucunement la coopération franco-britannique en cause. Pour Sagem, cela signifie la poursuite et le renforcement de son activité drone avec le maintien d'emplois en France, notamment à Fougères. Le Patroller est fabriqué à 80 % en France, contre 30 à 40% pour le Watchkeeper.

 

Sagem se succède donc à lui même dans la fourniture des drones tactiques de l'armée de terre (drone Sperwer SDTI). Ces plateformes sont mises en oeuvre par le 61ème Régiment d'artillerie "les diables noirs," qui va percevoir ses SDT à partir de 2018.

 

Bi-charge, de la classe des 1 tonne, le Patroller, avec plus de 14 heures d'autonomie est optionnellement piloté et s'insère dans un espace aérien civil. Le Système de Drone Tactique vise à donner à l'armée de terre un moyen aérien d'observation et de renseignement au plus proche des forces engagées au sol. Le drone Sperwer a été largement utilisé durant l'engagement français en Afghanistan.

Lu pour vous : Sangaris: Le SDTI Sperwer part pour la RCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com