Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 23:53

 

 

 

http://www.camerounliberty.com/ 13-09-2016 (17h40)

 

Ce qui fut longtemps une promesse de campagne du président Touadera à la France sur l’exploitation du pétrole centrafricain à vire au cauchemar pour l’entreprise française Total.

 

Premier ministre du dernier gouvernement du président Bozize, Faustin Touadera était parmi les signataires des contrats qui ont valu à l’ancien président sa chute.

 

Bozize disait :’’les français et américains m’en veulent parce que j’ai donné le pétrole aux chinois’’

 

Selon certains medias centrafricains ,c’est sous les conseils du président de la Guinée Equatoriale Theodoro Obiang Nguema que le président Touadera aurait ignoré la France pour les entreprises chinoise PTI-IAS et PTI-AL, deux filiales du groupe  chinois Poly Technologies, engagées dans des opérations de prospection, d’exploration et d’exploitation pétrolière à Birao et à Ndélé au nord de la Centrafrique.

 

Depuis la chute de Kadhafi ayant fait perdre  des dizaines de milliards à la Chine en Libye, les autorités chinoises n’entendent plus lésiner sur les moyens et va marquer son retour en RCA après la crise par une démonstration de force, des centaines des soldats chinois et agents de renseignements en RCA, objectif ‘’ dissuader les groupes armés qui pullulent encore dans la région.’’

 

La RCA à travers cet acte serait en train de tourner le dos à la France après plus de 60 ans de domination française, en 2014 c’est le président congolais Sasssou Nguesso qui s’exprimait au sujet du rôle joué par la France dans la misère des centrafricains

 

« Le premier chef de cet État, Barthélemy Boganda, est mort dans un accident d’avion dont les circonstances n’ont jamais été élucidées peu de temps après son élection. Dacko lui succède, vite renversé par le calamiteux Bokassa dont la proximité avec la France n’est pas à démontrer. Le même Dacko est ensuite remis en place à Bangui, déposé par un avion venant de Paris. Un coup d’État le balaye, et c’est le général André Kolingba que l’on installe. Lui ne faisait même pas semblant de diriger. Quand nous, chefs d’États voisins, arrivions à l’aéroport, c’est un certain commandant français, Mansion, qui se présentait en short et en chemisette, pour nous accueillir. Puis Patassé est venu et il a fait son tour, avant d’être balayé par Bozizé, avec l’aide de l’armée française… Ce drame dure depuis cinquante ans. »

 

En 2015, la chine  annonçait la reprise de ses cinq projets en RCA dans le cadre de la coopération sino-centrafricaine après la récente crise militaro-politique , c’était le  vendredi 19 juin 2015 par l’Ambassadeur de la République populaire de Chine en Centrafrique, Ma Fulin. ‘’ La construction du Pont Sapéké dans le 2ème arrondissement – cet important pont qui relie toute la partie Sud-ouest de la capitale au Centre-ville ; la mise en service de la Centrale hydro-électrique de Boali 3 ; la construction de l’école technique professionnelle ; le forage des puits à travers le pays et ; la construction du Centre de démonstration agricole de Mpoko. NDLR’’

 

Espérons qu’au-delà des accords sur le pétrole, la RCA pensera au réarmement de ses services de sécurité si elle veut jouir des revenus de son hydrocarbure, il y a pas de développement sans sécurité.

 

Albin Njilo

 

Lu pour vous : Les soldats chinois en RCA, Touadera tourne le dos à la France

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com