Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 16:14

 

 

http://rjdh.org/ PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO LE 28 SEPTEMBRE 2016

 

BANGUI, 28 Septembre 2016(RJDH) – Des renforts de Casques Bleus son dépêchés à Koui et la Minusca a appelé la population au calme. L’annonce a été faite ce mercredi 28 Septembre lors de sa rencontre hebdomadaire avec la presse.

 

Les violences armées refont surface ce mois dans l’arrière-pays, plus précisément au village Ndometé à 10km de Kaga-Bandoro, à Kouango et actuellement Koui.

 

Ces trois villes qui font l’actualité centrafricaine ont dominé la conférence de presse hebdomadaire de la Minusca.

 

Face aux incursions de bandes armées à Koui, le porte-parole de la mission onusienne, Vladimir Montéiro a rassuré l’opinion que des renforts sont déjà sur les lieux du drame, « il ne se passera rien à Koui parce que les renforts sont déjà arrivés, car nous sommes présents dans ces zones. C’est pourquoi nous appelons la population au calme et à la sérénité, et rappelle que la Minusca prendra toutes les dispositions nécessaires afin d’assurer la sécurité des civils à travers la force et la police. La Minusca est impliquée dans des divers secteurs et à des degrés différents ».  

 

Vladimir Montéiro a qualifié d’intolérable l’usage de la force et a appelé les groupes armés à déposer les armes et d’accepter le dialogue. « A ces groupes armés, la Minusca leur déclare que l’utilisation de la force est intolérable. C’est pourquoi, nous les appelons à déposer les armes conformément à la Résolution 2103 du Conseil de Sécurité et d’adhérer au processus du dialogue mis en place par les autorités centrafricaines », a déclaré le Porte-parole de la Minusca.

 

Les violences enregistrées en ce mois de Septembre 2016 dans certaines provinces ont occasionné des pertes en vies humaines dans le pays. Plus de 20 personnes seraient tuées hier à Koui avant l’arrivée des renforts de la Minusca.

 

 

NOTE D’INFORMATION

 

LA MINUSCA RÉAFFIRME SA PRÉSENCE DANS DIFFÉRENTS SECTEURS POUR PROTÉGER LES POPULATIONS

 

Bangui, le 28 septembre 2016 - La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) est présente dans différents secteurs du pays et à différents niveaux afin de protéger les populations, notamment les victimes de violences récentes provoquées par des groupes armés. « La MINUSCA reste vigilante non seulement dans les zones touchées par ces exactions mais aussi dans d’autres parties du pays pour assurer la protection de la population civile et préserver l’intégrité du territoire. La MINUSCA, à travers la Force et la Police, est impliquée dans divers secteurs et à des degrés différents”, a affirmé le porte-parole de la Mission, Vladimir Monteiro.

 

Interrogé sur la situation à Koui et Bocaranga, le porte-parole a indiqué que la  Force patrouille dans le village de Koui et a pris des dispositions pour éviter des attaques contre Bocaranga. « Parallèlement à cette présence dissuasive, la MINUSCA ainsi que les autorités locales et traditionnelles sont en discussion avec les 3R et les anti-balaka pour le retour au calme », a précisé Monteiro. Concernant Kouango, le porte-parole a indiqué que la mission conjointe gouvernement-MINUSCA quitte Bangui vendredi 30 septembre pour évaluer la situation sur place. 

 

Lors de la conférence de presse hebdomadaire de la MINUSCA, le porte-parole a regretté que “des groupes armés tentent de perturber la stabilité en commettant des exactions inacceptables contre des civils” au moment où le Chef de l’État centrafricain mobilise “les partenaires de la RCA en vue de la réunion de Bruxelles de novembre prochain” “A ces groupes armés, la MINUSCA leur dit que l’usage de la force est intolérable et leur demande de déposer les armes sans condition, conformément à la résolution 2301 du Conseil de sécurité, et d’adhérer au processus de dialogue en vue du DDRR mis en place par les autorités”, a dit Monteiro.

 

Pour sa part, le porte-parole de la Force, le Lieutenant-colonel Ibrahim Al Moustapha, a annoncé une série de mesures prises pour faire face à l’instabilité. « Des barrières illégales des éléments de FPRC ont été démantelées par la Force à Ndélé. A Kouango, la Force contrôle la situation sécuritaire, après l’incident du 11 septembre dernier. A l’Est, cette Force ne cesse de multiplier des patrouilles à la frontière avec la RDC contre les actions de la LRA. 1179 véhicules ont été escortés la semaine passée. Et 1297 opérations de protections de civils ont été réalisées dans le cadre de l’exécution du nouveau mandat », a dit l’officier.

 

La porte-parole de la composante Police, Oana Andreea Popescu, s’est quant à elle, penchée sur des opérations conjointes menées par la Police de la MINUSCA et les forces de sécurités intérieures, notamment « des missions d’escorte et de protection de hautes personnalités, différentes patrouilles, gardes statiques et opérations de lutte contre la délinquance, seule ou en collaboration avec les FSI. « Les sections colocation et les équipes mobiles de Bangui ont effectué des patrouilles conjointes avec les FSI dans les arrondissements de Bangui, à Bimbo et à Bégoua », a dit Popescu.

 
______________________________________________________________________________
Bureau de la Communication et de l'information publique 
 
MINUSCA | Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine 
Centrafrique : La Minusca annonce l’arrivée des renforts à Koui suite aux violences

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com