Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 18:39

 

 

APA-Bangui (Centrafrique) –16/09/16 -  La République du Congo et la Centrafrique ont signé ce vendredi, en marge de la réunion des ministres des Finances de la CEMAC, une convention portant sur la réduction et l’échelonnement du paiement d'une dette de 25 milliards FCFA contractée par Bangui auprès de Brazzaville.

 

Avec cet accord, la République Centrafricaine ne paiera plus sa dette avec un taux d’intérêt de cinq pour cent comme initialement prévu et, en plus, elle dispose désormais d’un délai de paiement de six ans.

 

Réduite de 25%, cette dette a été contractée par le gouvernement de la transition dirigé en 2013 par Me Nicolas Tiangaye sous le régime de Michel Djotodjia. L’enveloppe avait servi à l’Etat centrafricain de faire face à ses obligations régaliennes.

 

Vue les difficultés que le pays traversait au lendemain de la prise du pouvoir en mars 2013 de la coalition rebelle séléka dirigée par Michel Djotodjia, le gouvernement centrafricain de l’époque avait tendu la main à ses voisins pour l’aider financièrement.

 

Le Congo fait partie de ceux qui avaient répondu favorablement à cette demande.

 

En son temps, cette dette avait fait couler beaucoup d’encre et de salive en Centrafrique à cause de son taux d’intérêt très élevé, selon les détracteurs du gouvernement de l’époque.

 

 

Fin à Bangui de la réunion des ministres des Finances de la CEMAC

 

APA-Bangui(Centrafrique) -16/09/16  La réunion des ministres des Finances et de l’Economie des six pays membres de l’Union monétaire de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEMAC) a pris fin ce vendredi à Bangui sur le constat selon lequel la baisse des prix du pétrole a eu un impact négatif sur l'économie des membres de l'organisation sous-régionale.

 

En effet, cinq des six pays membres sont des producteurs de l'or noir, rappellent les ministres qui n'écartent pas le fait que cette situation soit l'une des raisons ayant conduit à la tenue de la réunion de la zone FCFA le mois prochain en France.

 

Pourtant tout n'est pas préoccupant car selon le ministre centrafricain des Finances, Henri Marie Dondra, si le PIB de la zone CEMAC est de 2% à cause de la baisse de prix de pétrole, il reste que son pays, la Centrafrique, connait une embellie avec un PIB de 5 à 6 pour cent.

 

La réunion de la CEMAC, présidée par le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, a en outre permis de valider certaines nominations au sein de l’union monétaire. Ainsi le Congo a eu un nouveau directeur d’exploitation à la banque centrale.

 

Cette réunion s’est tenue alors qu’une quarantaine de cardes du trésor publique, des établissements bancaires et de micro finance de Centrafrique ont entamé mercredi à Bangui une session de formation sur les nouveaux signes distinctifs des billets de banque afin de barrer la route à la fausse monnaie qui circule dans le pays.

Brazzaville réduit une dette de 25 milliards consentie à Bangui
Brazzaville réduit une dette de 25 milliards consentie à Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com