Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 12:13
 

 

NEW YORK (Nations Unies), 16/08/16 (Xinhua) -- Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et ses partenaires doivent agir immédiatement face à l'épidémie de choléra en République centrafricaine, où la première flambée de choléra depuis 2011 a déjà fait au moins 16 morts, a déclaré samedi l'institution dans un communiqué de presse.

 

L'épidémie a été déclarée par les autorités centrafricaines le 10 août. Soixante cas, dont au moins sept enfants, ont été signalés le long de l'Oubangui, selon le communiqué.

 

"Les enfants en bas âge, en particulier ceux qui ont moins de cinq ans, sont particulièrement vulnérables à cette maladie mortelle", a indiqué Mohammed Malick Fall, représentant de l'UNICEF en République centrafricaine. "Nous devons agir rapidement afin d'empêcher que cette maladie facilement évitable ne fasse plus de morts", a-t-il déclaré

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a également confirmé l'épidémie en précisant que 13 morts avaient été signalés dans les villes de Djoukou, Damara et Bangui.

 

Le choléra est une maladie diarrhéique aiguë provoquée par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés par la bactérie Vibrio cholerae, qui se trouve dans les matières fécales.

 

L'épidémie a éclaté à Djoukou, dans le district de Kémo, une région difficile d'accès à une centaine de kilomètres en amont de la capitale Bangui.

 

La population de la région utilise l'Oubangui comme première source d'eau dans la vie quotidienne, car elle n'a pas ou peu accès à l'eau propre. "Il est extrêmement difficile, voire impossible, d'accéder à certaines parties de la région par la route. En voyageant dans des embarcations surchargées, les personnes infectées ont amené les bactéries en aval", a indiqué l'UNICEF dans son communiqué.

 

En collaboration avec le ministère centrafricain de la Santé ainsi que d'autres partenaires, l'UNICEF fournit des médicaments, de l'eau potable, des comprimés de purification de l'eau et des kits d'hygiène aux communautés affectées, et des activités de sensibilisation du public aux mesures de prévention sont en cours, selon le document.

UNICEF: l'épidémie de choléra en Centrafrique exige une intervention immédiate

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com