Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 23:24
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique : La Minusca soumet les mandats d’arrêts reçus de la justice à l’analyse de ses experts

 

http://rjdh.org/ PAR SYLVESTRE SOKAMBI LE 11 AOÛT 2016

 

BANGUI, 11 aout 2016—-Les mandats d’arrêts, remis par la justice centrafricaine à la Minusca pour exécution, sont actuellement analysés par les experts de la mission onusienne. L’information a été rendue publique par le porte-parole de la Minusca, Vladimir Montéiro lors de la conférence de presse hebdomadaire de mercredi 10 aout dernier. 

 

Selon le porte-parole de la Minusca, les mandats d’arrêts sont soumis à l’analyse des experts de la mission. Lors de la conférence de presse, Vladimir Montéiro n’a pas explicitement dit pourquoi ces mandats sont analysés par les experts de la Minusca.

 

Joint ce matin au téléphone par le RJDH, le porte-parole de la Minusca a indiqué que ces documents sont analysés pour permettre à la mission d’avoir une idée précise sur leur contenu. Vladimir Monteiro n’a pas souhaité communiqué sur les raisons de cette analyse ni les conclusions qui en découleront. Pour lui, les conclusions de ces analyses relèvent du travail interne de la Minusca, un travail qui, selon le porte-parole de la mission ne saurait être publié.

 

Les mandats d’arrêts, selon un cadre du ministère de la justice, sont remis à la Minusca pour être exécutés et non pour des analyses « ce sont des mandats d’arrêts qui sont remis pour exécution rien d’autre » confie cette source qui dit ne pas comprendre l’option de la Minusca « je ne comprends pas pourquoi, des mandats d’arrêts doivent être examinés. Il nous faut des explications dessus » souhaite t-il.

 

La question des mandats d’arrêts émis par la justice et remis à la  Minusca pour exécution, a refait surface depuis l’arrestation le 05 aout dernier de Francis Bozizé par la mission onusienne.

 

 

Centrafrique : La ville de Mbaïki retrouve l’électricité après plusieurs années de rupture

 

http://rjdh.org/ PAR SANDRINE MBAGNA LE 11 AOÛT 2016

 

MBAÏKI, 11 août (RJDH) — La ville de Mbaïki a renoué avec l’électricité grâce à la fondation ISONGO créée par le député de Mbaïki 1, Stève Koba. Ce projet va s’étendre à d’autres communes de la Lobaye, selon son initiateur.

 

L’ONG a installé des lampadaires solaires et a réhabilité les poteaux électriques de l’Energie Centrafricaine (ENERCA). Le député Stève Koba a indiqué que deux générateurs ont été disponibilisés pour accompagner l’électrification de la ville, «  à Mbaïki, nous avions installé des lampadaires solaires en 2012 et peu de temps après, nous avons installé des éclairages urbain de l’ENERCA sur lesquels nous nous appuyons mais, l’électricité est produite par deux générateurs que nous avons achetés » a-t-il précisé.

 

La fondation compte étendre ce projet à d’autres communes de la Lobaye « ce projet est étendu à la commune de Pissa et sur le mausolée du président Barthelemy Boganda, Notre objectif, c’est que toute la préfecture de la Lobaye soit électrifiée voire l’ensemble du territoire » projette le député de Mbaiki 1.

 

L’électrification de la ville de Mbaiki est la 3ème action menée par la fondation ISONGO dans ce domaine. Elle a installé des lampadaires solaires à la grotte de la Cathédrale de Bangui et au site du pèlerinage de Ngu-Komba.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com