Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 21:08
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique : Diane Corner de la Minusca promet des surprises dans l’exécution des mandats d’arrêt

 

http://rjdh.org/ PAR JEAN FERNAND KOENA LE 8 AOÛT 2016

 

BANGUI, 8 Août 2016(RJDH)—A sa sortie d’une audience ce matin avec le ministre de la justice, Diane Corner, représentante à la Minusca a promis des surprises dans l’exécution des mandats d’arrêt. Elle a réaffirmé la détermination de la mission onusienne à soutenir le gouvernement dans la lutte contre l’impunité en Centrafrique.

 

La Minusca, selon Diane Corner agit pour soutenir les efforts en matière de lutte contre l’impunité. Pour elle, la Minusca va surprendre « Il y a toujours un élément de surprise. Il faut insister sur cela. On ne veut pas prévenir les gens que quelque chose va toujours se passer mais je peux vous assurer et assurer les Centrafricains que la Minusca est là, forte dans le système de justice parce que c’est cela mettre en place un Etat de droit » confie-t-elle.

 

La Minusca travaille étroitement avec le gouvernement sur le dossier Jean Francis Bozizé, confie Diane Corner qui rappelle que les actions de la Minusca ne sont que des appuis au gouvernement « nous agissons en appui et peut être nous avons la possibilité d’appréhender les gens mais nous sommes absolument là, à 100% derrière la justice centrafricaine » a-t-elle indiqué. C’est une position exprimée aussi par le porte-parole de la Minusca, Vladimir Monteiro “la Minusca appuie le gouvernement et rien d’autres. C’est dans ce cadre qu’il faut situer nos actions” exprime-t-il dans un entretien avec le RJDH.

 

Sans donner des précisions, Diane Corner fait savoir que l’exécution des mandats d’arrêt est entourée de plusieurs questions. C’est un dossier évité par le porte-parole de la Minusca interrogé sur la question “je vous parle du dossier de l’individu Jean  Francis Bozizé, je ne peux pas répondre à d’autres questions” a répondu Vladimir Monteiro.

 

Arrêté le 5 août 2016, Jean Francis Bozizé est toujours gardé à la SRI. Son audition est attendue dans les prochains jours.

 

 

Centrafrique : L’audition de Jean Francis Bozizé reportée à une date ultérieure

 

http://rjdh.org/ PAR JUDICAEL YONGO LE 8 AOÛT 2016

 

BANGUI, 08 Aout 2016(RJDH)—Le parquet de Bangui a reporté à une date ultérieure l’audition de Jean Francis Bozizé, ancien ministre de la Défense. L’information a été confiée au RJDH par le procureur de la République Ghislain Gresénguet qui avance des raisons techniques.

 

Jean Francis Bozizé n’a pas pu être présenté au doyen de juge ce matin, malgré les dispositifs de sécurité pris au niveau du Tribunal de Grande Instance de Bangui. Ce report est dû, selon le procureur de la république à un problème technique qui va être réglé sous peu « l’audition n’a pas eu lieu pour des raisons techniques au niveau du doyen des Juges d’instruction » confié Ghislain Gresénguet sans donner des précisions sur la nouvelle date.

 

Le parquet rassure sur la sécurité de Jean  Francis Bozizé « toutes les dispositions sont prises pour garantir la sécurité  de cet ancien ministre de la défense avant son audition » a précisé le procureur Ghislain Gresénguet.

 

Le report de l’audition a été annoncé après une réunion entre le ministre de la justice, Flavien Mbata, la représentante adjointe du représentant du SG des Nations-Unies, Diane Corner et le procureur de la République au cabinet du ministre.

 

Jean Francis Bozizé, fils de l’ancien président François Bozizé est arrêté le 5 août dans l’un des sièges de la Minusca où il avait un rendez-vous. Ce dernier est sous mandat d’arrêt international depuis mai 2014. Jean Francis Bozizé est gardé sous haute sécurité à la Section de Recherches et d’Investigation(SRI) en attendant son audition par le doyen des juges d’instruction.

 

Centrafrique : Le nouvel ambassadeur de France attendu à Bangui ce mardi

 

http://rjdh.org/ PAR SYLVESTRE SOKAMBI LE 8 AOÛT 2016

 

BANGUI, 08 aout 2016 (RJDH)—Le nouvel ambassadeur de la France en Centrafrique, Christian Bader arrive à Bangui demain mardi 09 aout 2016 a-t-on appris de sources diplomatiques généralement bien informées.  

 

L’information a été confiée au RJDH par plusieurs sources proches de l’ambassade de France en République Centrafricaine. C’est à bord d’Air France que le diplomate français arrivera en Centrafrique, son nouveau poste.

 

Christian Bader arrive à Bangui une semaine après le départ de Charles Malinas, l’ambassadeur sortant de la République française en Centrafrique qui a quitté Bangui le 02 aout dernier. Selon le décret du président français, l’ancien ambassadeur de la France en Centrafrique est appelé à d’autres fonctions. De sources diplomatiques, Charles Malinas est nommé ambassadeur de France dans un pays d’Europe Centrale.

 

Nommé le 04 décembre 2013, Charles Malinas est arrivé à Bangui sous la transition de Michel Djotodia. Il a représenté son pays dans de nombreux dossiers dont les plus sensibles sont la démission de Michel Djotodia, l’élection de Catherine Samba-Panza, la rencontre de Brazzaville ayant abouti à la signature de l’accord de cessez le feu entre les groupes armés, les consultations populaires à la base et les élections de janvier-février 2016.

 

Christian Bader nommé le 15 juillet dernier rejoint son poste au moment où la RCA a renoué avec l’ordre constitutionnel. Le dossier le plus urgent qui l’attend est celui du DDRR dont la France est l’un des principaux partenaires.

 

Christian Bader est le 23ème ambassadeur de la République française en Centrafrique depuis 1960.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com