Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 23:44

 

 

Par Cameroon-into - 11/08/2016

 

Papy Bozizé a été interpellé mercredi par des éléments de l’immigration à l’entrée de l’Est du Cameroun.

 

La famille de l’ancien Président centrafricain, François Bozizé, n’est pas encore au bout de sa peine. Après l’arrestation de Francis Bozize le 5 août dernier par la MINUSCA en République Centrafricaine, c’est le tour de son frère, Papy Bozize, de tomber entre les mains de la police.


Selon des sources sécuritaires, le fils de François Bozize, Aimé Vincent alias Papy Bozize, a été interpellé mercredi 10 août 2016 dans la localité de Gamboula à la Kadie dans la Région de l’Est, alors qu’il entrait au Cameroun.

 

Lors de son interpellation, les éléments de la police de l’immigration du Cameroun ont retrouvé sur Papy Bozize, «une importante somme d’argent, plusieurs pièces identités et un chèque contenant une importante somme d’argent», relève notre source.


Les autorités camerounaises et centrafricaines n’ont pas encore communiqué sur cette arrestation et la police n’a pas indiqué les charges retenues contre le fils de l’ancien Président de la République Centrafricaine.


Dans un article publié le 16 mars 2015, l’AFP avait indiqué que «François Bozizé et sa famille» sont explicitement visés par une plainte d'anciens responsables gouvernementaux pour des faits présumés de «recel, de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, abus de confiance et recel de corruption d'agent public étranger».


Avant que François Bozize ne soit renversé par le coup d’État de 2013, son fils Papy Bozize dirigeait la Section Recherche et Investigation (SRI) de la gendarmerie nationale qui était en réalité la police politique du régime Bozizé.

Lu pour vous : Un autre fils de François Bozizé interpellé au Cameroun

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com