Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 19:40
Circonstances réelles de l’arrestation de Francis Bozizé

 

 

Bangui 5 août 2016 (C.A.P) – Contrairement à une première information dont nous avions fait état selon laquelle  Francis Bozizé aurait été arrêté au presbytère de la cathédrale de Bangui, ce dernier s'était en réalité rendu de lui-même à la Minusca avec une délégation du parti de son père le KNK qui avait demandé une audience. Il était accompagné de deux autres personnes à savoir Christian Guénebem, président de la Jeunesse du KNK et son avocat. Dès que la responsable politique de la Minusca les reçoit, celle-ci rappelle à Francis Bozizé qu'il y'a un mandat d'arrêt de la justice centrafricaine contre lui.

 

Sans se démonter, Francis Bozizé dira qu'il est prêt à répondre devant la justice et c'est ainsi qu'il a été arrêté, déféré à la Section Recherche et Investigation de la gendarmerie nationale et mis immédiatement à la disposition du Procureur de la République. Il existe effectivement un mandat d'arrêt contre lui datant de mai 2014, signé du Procureur de la République Ghislain Grezengué et  l’ex-Doyen des Juges d’instruction Yves Kokoyo, naguère Président de la Commission d'enquête judiciaire.

 

 

RCA: Jean-Francis Bozizé arrêté par la Minusca à Bangui

 

Par RFI Publié le 05-08-2016 Modifié le 05-08-2016 à 19:23

 

Le fils de l'ancien président centrafricain François Bozizé a été arrêté ce vendredi 5 août. Il était visé par un mandat d’arrêt international pour crimes de guerre.

 

Jean-Francis Bozizé, le fils aîné de l’ancien président centrafricain François Bozizé, a été arrêté ce vendredi matin. L’arrestation a été menée par la Minusca qui l’a remis aux forces de sécurité centrafricaines. Jean-Francis Bozizé est désormais détenu dans les locaux des SRI, les services de recherche et d’investigation.

 

Jean-Francis Bozizé, ancien ministre de la Défense nationale et bras droit de son père, était revenu depuis quelques jours à Bangui alors qu’il était recherché par la justice centrafricaine. Il faisait également l’objet d’un mandat d’arrêt de la justice internationale pour crimes de guerre. Il avait fui le pays au moment de l’arrivée des Seleka à Bangui en décembre 2013.

 

Si un Bozizé rentre au pays, nous l’arrêterons, avaient promis les autorités centrafricaines sortantes. C’est donc chose faite ce vendredi.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com