Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 13:21

 

 

20/08/16 (Agence d'information d'afrique centrale)

 

La France a salué la qualité de la coopération entre les forces de sécurité centrafricaines et la Minusca et appelle à traduire les auteurs d’exactions en justice.

 

Celle-ci a permis l’arrestation de 11 éléments d’un groupe lourdement armé qui voulait rejoindre Sibut. « Cette opération témoigne de la détermination de la mission à mettre en œuvre le mandat que lui a confié le conseil de sécurité des Nations unies. En le renouvelant le 26 juillet 2016, le conseil a fixé à la mission l'objectif de réduire la présence des groupes armés et la menace qu'ils représentent », indique un communiqué du Quai d’Orsay.

 

Paris a renouvelé son soutien à la poursuite de cette coopération et le maintien « d’une attitude ferme vis-à-vis des groupes armés, afin de renforcer l’Etat de droit, de traduire les auteurs d’exactions en justice et de renforcer la stabilité du pays ».

 

Intitulé « The Bangui Carousel: how the recycling of political elites reinforces and violence in the Centrale African Republic [Tour de manège à Bangui: comment le recyclage des élites politiques aggrave] l’instabilité et la violence en République centrafricaine] », publié par Enough Project, un rapport décrit comment un group restreint d’individus se succède aux plus hautes fonctions de l’Etat, dans une spirale de corruption qui nuit à la gouvernance et alimente l’instabilité et les conflits armés.

 

Selon des sources bien informées, plusieurs combattants ex-Séléka ont fait leur entrée dans la ville de Bria et dans les environs de Bossangoa. Ces mouvements armés sont signalés quelques jours après la fuite d'un groupe de leaders ex-Séléka qui aurait réussi à rejoindre Kaga Bandoro, considérée comme le fief du FPRC, une tendance de l'ex-Séléka.

 

La Minusca a affirmé continuer la poursuite et l'arrestation de ces leaders fugitifs afin de les remettre aux autorités centrafricaines. Aux dernières nouvelles, l'ancien ministre de la Jeunesse et des Sports de Michel Djotodia, Abdoulaye Issene, l'un des chefs de la coalition de l'ex-Séléka et Haroun Gaye, membre du FRPC de Noureddine Adam ont réussi à rejoindre la ville de Kaga Bandoro.

 

Christopher Day, co-auteur du rapport, a déclaré que la nature même du système politique mis en place par l’élite centrafricaine « est au cœur de la crise que traverse le pays, dont une large part est encore contrôlée par des groupes armés et où de nombreux civils voient leur vie bouleversée par la violence et les déplacements. Ils doivent avoir la possibilité de repenser et de réformer le système politique qui les a exclus pendant si longtemps ». Un recyclage qui aggrave, selon le rapport, l’instabilité et la violence en Centrafrique.

 

Noël Ndong

Centrafrique : la France félicite la coopération entre les Faca et la Minusca
Centrafrique : la France félicite la coopération entre les Faca et la Minusca

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com