Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 14:16

 

 

Par RFI  25-07-2016 Modifié le 25-07-2016 à 11:59

 

En Centrafrique, dialogues et tractations sont toujours en cours pour faire adhérer les groupes armés au processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) mené par le nouveau pouvoir. En parallèle, les opérations du pré-DDR pilotées par les Nations unies se prolongent et viennent d’enregistrer le cap de 3 000 adhérents au processus.

 

Désarmer, démobiliser et réinsérer les ex-combattants, tel est l’enjeu capital pour les nouvelles autorités centrafricaines. Sur le papier, le principe du DDR est simple : celui qui possède une arme de guerre, et admet avoir fait partie d’un groupe armé, doit déposer les armes. En échange, l’ex-combattant est ensuite incorporé dans des travaux d’utilité publique ou peut recevoir une formation professionnelle. Avec nourriture et salaire à la clef.

 

Seulement, le concept reste pour le moment au stade du concept. En effet, les autorités centrafricaines poursuivent toujours les tractations avec les groupes armés et peinent à trouver les financements. Le nouveau pouvoir est aussi en proie aux interrogations de l’opinion publique, alors qu’une partie de la presse du pays parle de « prime à l’impunité ».

 

Petit succès du pré-DDR de l’ONU

 

Pendant ce temps, un pré-DDR a été lancé par la mission onusienne dans le pays. Il est basé sur le même processus d’échange d’arme contre activité rémunérée et concerne les ex-combattants qui ont pris les armes sans être dans un groupe armé constitué.

 

Au total, depuis octobre 2015, plus de 3 000 ex-combattants se sont enregistrés à ce programme des Nations unies pour un coût de six millions de dollars. « Un bilan satisfaisant », dit la Minusca, qui se garde néanmoins de tout triomphalisme. Depuis le mois de juin, la RCA connaît une recrudescence des violences et des affrontements.

RCA: le DDR peine à se mettre en place, mais le pré-DDR connaît un petit succès

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com