Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 20:39

                                                   

 

Le 26 juillet 2016, le conseil de sécurité de l'ONU à travers la résolution 2301 votée à l'unanimité prolonge le mandat de la Minusca en Centrafrique d'un an c'est à dire jusqu'en novembre 2017. Cette nouvelle résolution est robuste et redéfinit de façon spécifique les missions de la Minusca en ajoutant des tâches supplémentaires et prioritaires urgentes à la mission initiale. Il s'agit d'abord de la protection des civils, ensuite de la promotion des droits de l'homme et enfin d'apporter un appui au processus politique.

 

Les missions de la Minusca sont ainsi adaptées aux besoins réels de la population et de réduire au maximum la capacité de nuisance des groupes armés. Il faut noter à titre de rappel que la Minusca avait échoué lamentablement dans sa mission initiale. Espérant que celle-ci sera l'ultime occasion pour la Minusca de se racheter et de soigner son image. La crainte des nouvelles autorités centrafricaines était perceptible si les différentes négociations avec les groupes armés n'aboutissaient pas. Le vote de cette résolution est une aubaine pour le gouvernement, une garantie supplémentaire à la réussite du processus de désarmement.

 

Avec le retrait ou la réduction de l'effectif des forces françaises, les forces de la Minusca vont monter en puissance et se retrouver en première ligne sur tous les fronts avec une plus grande mobilité et flexibilité dans sa capacité opérationnelle. Il est important de rappeler que personne, ni un groupe armé n'est au-dessus de la loi et force doit toujours rester à la loi. Nul ne peut arrêter ou nuire au processus démocratique amorcé en Centrafrique.

 

Nous saisissons l'opportunité pour lancer un vibrant appel patriotique aux groupes armés qu'il n'est pas tard de revenir à la raison, de négocier positivement leur reddition avec le pouvoir central pour le bien être de notre nation. Les différents groupes armés doivent comprendre que c'est une ultime chance que le chef de l'Etat leur offre. A défaut, ils seront responsables devant l'histoire de leur entêtement digne du moyen âge. Nous invitons parallèlement les autorités centrafricaines, les organismes non gouvernementaux, les partis politiques d'opposition (s'ils en existent ), la société civile de coopérer et de faciliter la tâche pour la réussite de la mission finale de la Minusca.

 

Nous constatons par la force des choses que le Président de la République a visiblement changé ou corrigé sa méthode de travail. Au lieu de tout piloter depuis sa forteresse du palais de la renaissance, notre excellence a adopté la politique de proximité en effectuant une descente dans la zone inondée du 6eme arrondissement de Bangui. Nous avons apprécié l'initiative du Président de la République car cette approche lui permet de circonscrire le problème, de rassurer la population sur sa volonté et son degré d'investissement dans la recherche d'une solution idoine et durable à la crise centrafricaine.

 

Nous nous permettons d'inviter le Président de la République à garder la même posture et la même méthode pour se rendre dans les zones occupées par les groupes armés au lieu d'envoyer des émissaires qui parfois ne rassurent pas dans les négociations. Il est vrai que se rendre dans les zones occupées est un exercice périlleux mais cela vaut la peine pour extirper le mal centrafricain. Vous avez la confiance du peuple à travers le suffrage universel alors allons-y seulement. Mais attention ne le dites à personne, si on vous demande, ne dites pas que c'est moi.                                     

 

Lyon, le 30 juillet 2016.

 

Bernard SELEMBY DOUDOU

 

Juriste, Administrateur des Elections

 

PROLONGATION DU MANDAT DE LA MINUSCA EN CENTRAFRIQUE : UN ESPOIR POUR LE PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE par Bernard SELEMBY DOUDOU

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com