Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 17:15
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique : Timides activités dans la ville des Mbrès à cause de la présence des ex-Séléka

 

http://rjdh.org/  PAR SANDRINE MBAGNA LE 13 JUILLET 2016

 

MBRES, 13 juillet (RJDH)—La ville des Mbrès est calme ce mercredi 13 juillet après l’arrivée des ex-Séléka depuis trois jours dans la localité. Selon nos informations la population de cette ville et des villages environnants vit toujours dans la psychose par rapport à la présence de ces ex-Séléka.

 

Joint ce matin par le RJDH, Joseph, un habitant de la ville des Mbrès a expliqué que les ex-Séléka sont toujours dans la ville. Selon lui, les activités commerciales tentent timidement de reprendre « les commerçants ont peur parce que ce sont eux la cible des hommes armés. Certains d’entre eux ont rouvert leurs boutiques. Les ex-Séléka sont toujours là mais ils sont à leur base, ils ont cessé de rançonner la population », a-t-il expliqué.

 

Le maire des Mbrès, joint au téléphone a souligné que  les ex-Séléka ont promis quitter la ville dans les prochaines heures« nous avons tenu une réunion hier avec les éléments de la Minusca et les responsable de ces ex-Séléka et ils nous ont promis qu’une partie allaient quitter ce matin pour Kaga-Bandoro en attendant que les choses puissent être arrangées au niveau de Bambari pour que les autres puissent libérer la ville. Mais jusque-là, ils sont toujours dans la ville et nous les observons», a souligné le maire.

 

C’est depuis lundi 10 juillet que plus de 200 éléments de l’ex-Séléka sont entrés dans la ville des Mbrès, en partance vers Bambari, selon leurs responsables.

 

 

Centrafrique : « Le DDRR est un projet national dont les centrafricains ont le leadership », dixit le porte-parole de la Minusca

 

http://rjdh.org/ PAR JUVENAL KOHEREPEDE LE 13 JUILLET 2016

 

BANGUI, 13 juillet 2016 (RJDH)—Le programme Désarmement Démobilisation Réinsertion et Rapatriement (DDRR) des ex-combattants pour la Minusca est un projet national dont les centrafricains ont le leadership. Selon son porte-parole Vladimir Monteiro, son institution est toujours prête pour contribuer au retour définitif de la paix. Il l’a dit ce mercredi 13 juillet lors de la conférence de presse hebdomadaire de la Minusca.

 

Cette position fait suite aux interrogations de la population centrafricaine sur la mise en œuvre du DDRR, qui selon certains tarde alors que des groupes armés continuent de commettre des exactions dans le pays.

 

Pour Vladimir Monteiro, les Nations-Unies sont là pour accompagner les autorités centrafricaines, « le pré DDRR est un programme qui a pour but de préparer le DDRR. Beaucoup des pas ont été franchis. Le Chef de l’Etat Centrafricain a rencontré les groupes armés dans ce sens. Du côté technique, la Minusca est très avancée dans les discussions avec les partenaires pour sa mise en application », a-t-il précisé.

 

Selon le porte-parole de la Minusca, son institution n’est là que des apports techniques et pour la mobilisation des ressources.

 

La question de DDRR revient sur les lèvres des Centrafricains depuis le retour à l’ordre constitutionnel. A quand les opérations du DDRR ? Qui va mener ces opérations ? Voilà des interrogations soulevées par plusieurs Centrafricains.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com