Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 16:34
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

La Centrafrique reprend officiellement l’exportation du diamant

 

http://rjdh.org/ PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 9 JUIN 2016

 

BANGUI, 08 Juin 2016(RJDH) — L’exportation d’un stock de 3 703 carats de diamants marque la reprise officielle des exportations, un an après la levée partielle de l’embargo sur l’exportation des diamants centrafricains, laquelle levée concerne la zone de la Mambéré-Kadéi. La suspension d’exportation de diamants remonte à avril 2013.

 

Le ministre des Mines Léopold Mboli Fatrane, a indiqué le lundi dernier, que « les exports de diamants, qui officiellement ont cessé depuis le renversement du président François Bozizé en mars 2013, vont effectivement reprendre en Centrafrique ». Une première expédition de 3 703 carats contre une moyenne annuelle d’environ 300 000 carats avant la crise est prévue après vérification par les services du gouvernement.

 

La décision de la levée partielle de l’embargo a été prise le 26 juin 2015, lors de la clôture de l’intersession du processus de Kimberley à Luanda en Angola. La Centrafrique a été autorisée à exporter son diamant en provenance de la région de l’ouest et du sud-ouest.

 

Le ministère des mines avait aussi décidé d’exporter les diamants bruts de Berberati vers Bangui, le  15 décembre 2015 pour être soumis au contrôle avant son exportation sur le marché mondial.

 

La Centrafrique a été suspendue du processus de Kimberley en avril 2013, après le coup d’Etat contre le régime Bozizé où des rebelles de l’ex-Séléka sont accusés d’utiliser les ressources de diamants pour faire la guerre./

 

Judicaël Yongo/Fridolin Ngoulou.

 

Centrafrique : La famille Patassé continue de réclamer la villa de la Maison de la Presse et des Journalistes

 

http://rjdh.org/ PAR JUDICAEL YONGO LE 9 JUIN 2016

 

BANGUI, 08 Juin 2016(RJDH) —La famille de l’ex président Ange Félix Patassé continue de réclamer la villa qui abrite le siège de la Maison de la Presse et des Journalistes (MPJ) sur l’avenue de l’Indépendance à Bangui. Dans une correspondance adressée au président de la République, Me Hugues Junior Dongoyo avocat au Barreau de Centrafrique annonce encore une poursuite judiciaire.

 

Selon Me Hugues Junior Dongoyo, avocat au Barreau de Centrafrique, cette note fait suite à plusieurs tentatives de règlement à l’amiable pouvant permettre la libération des lieux, « la succession Ange Félix Patassé demande simplement au chef de l’Etat centrafricain de bien vouloir faire ordonner au ministère de la justice de respecter les décisions judiciaires rendues publiques. Elle sollicite aux occupants de la villa de libérer la concession » a lancé Me Hugues Junior Dongoyo.

 

Il a soutenu que « si rien n’est fait dans ce sens, la famille Patassé procèdera à une nouvelle expulsion des journalistes et les autres occupants de cet immeuble ».

 

Selon la famille Patassé, l’espace a été vendu au feu président Ange Félix Patassé en octobre 2000 par l’Etat Centrafricain représenté par le Ministre Délégué aux finances chargé du Budget.

 

Plusieurs tentatives de la fermeture de la Maison de la Presse et des Journalistes ont eu lieux. La dernière est celle qui remonte au mois d’Avril 2016 où la Maison a été scellée, suite à la demande de la famille Patassé avant d’être rouverte par une décision de justice.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com