Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 23:43

 

Lu pour vous :

 

Le Chef d’Etat nouvellement élu de la RCA, Archange Faustin Touadera a foulé pour la deuxième fois après son élection, le sol de la capitale tchadienne, N’Djaména, en cette matinée ensoleillée du mardi 10 mai 2016. Il fut accueilli à l’aéroport international Hassan Djamous de N’Djaména par le Premier ministre, Chef du gouvernement, Pahimi Padacké Albert. C’’est une visite d’amitié et de travail de quelques heures que le Président centrafricain a entamé au Tchad.


C’est dans la foulée de son arrivée qu’il est conduit aux 60 villas où le Président de la République, Président en exercice de l’Union africaine est venu le rencontrer pour un premier échange de plus de deux heures en présence du ministre des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat, de la Sécurité publique Ahmat Mahamat Bachir, de la Défense nationale Benaîndo Tatola ainsi que certains ses plus proches collaborateurs.  


Des nouvelles retrouvailles entre les deux hommes ont  de jeter un regard nouveau sur les relations séculaires de coopération bilatérale entre le Tchad et la RCA. Le Chef de l’Etat centrafricain, Archange Faustin Touadera, qui a la mission de conduire les destinées de la République centrafricaine qui sort d’une longue période de conflits est venu auprès du Président de la République, Président en exercice de l’Union africaine, bénéficier de ses sages conseils et également le féliciter pour sa réélection à la magistrature suprême de son pays. Aussi, au regard des efforts consentis par le chef de l’Etat dans la recherche des solutions au conflit qui déchirait la Centrafrique, Archange Faustin Touedera est-il venu dire toute sa reconnaissance aux plus hautes autorités du pays et en même temps solliciter l’appui des autorités tchadiennes pour mieux entamer son 1er mandat à la tête de ce pays frère.

« Le Tchad et la RCA entretiennent depuis des siècles de très bonnes relations d’amitié et de fraternité. Et comme vous le savez,  le Président IDRISS DEBY ITNO a été plébiscité par le peuple tchadien. Pour nous, avant l’investiture, c’est une opportunité de venir le féliciter, c’était aussi une occasion de venir nous enrichir de son expérience et de renforcer notre coopération profitant de cette expérience. Mais le plus important c’est les relations bilatérales entre nos deux pays. Et nous voulions par cela renforcer  cette coopération. Et comme vous le savez, nous partageons une grande frontière et que nous sommes entrain d’amorcer un processus de réconciliation  et aussi un processus de DDR. C’est aussi un sujet très important pour la paix. Nous sommes venus échanger avec le Président, lui présenter notre démarche dans ce sens pour que la paix revienne en RCA. Ça été le centre de nos discussions et de ce côté, nous avons été très satisfaits des éléments de réponse, conseils et échanges que nous avons eus avec le Président», a notamment déclaré le Président centrafricain à la presse tchadienne.


Pour le Président IDRISS DEBY ITNO, le Tchad et la RCA ont un destin commun à protéger. Il a salué l’exemplarité de relations de coopération entre les deux pays. « Je voudrais d’abord remercier mon frère Touadera d’avoir effectué ce déplacement pour venir nous présenter ses félicitations. Il faut dire que la République centrafricaine et le Tchad, sont deux pays frères qui ont un même destin. Il ne faut pas oublier aussi que,  lors des moments difficiles que le Tchad a traversé, beaucoup des tchadiens ont trouvé refuge en RCA où ils ont trouvé accueil et soutien nécessaire », s’est félicité d’emblée le Chef de l’Etat, qui estime que la RCA a fait un important bond en organisant des élections libres et transparentes qui ont débouché sur des institutions démocratiques. « C’est une nouvelle donne qui est importante. Et les nouvelles autorités légitimées aujourd’hui par le peuple centrafricain peuvent prendre à bras le corps la situation actuelle en prenant toutes les décisions partant dans le sens du retour de la paix et de la stabilité de ce pays frère », a précisé le Président de la République tout en réitérant du soutien du Tchad pour aider la RCA à retrouver la paix et la sécurité.


Selon le Chef de l’Etat tchadien, le Tchad aura tout à gagner qu’une RCA en paix et en sécurité qu’une RCA en instabilité.  « Nous partageons la même  frontière, la même histoire, le même destin. Si à un moment de notre histoire commune, nous avions décidé de retirer nos forces de ce pays, c’était malgré nous mais c’est aussi malgré les centrafricains », a t-il indiqué.


« Nous devons être aux côtés de nos frères centrafricains, aux côtés du Président, aux côtés du gouvernement pour chercher toutes les solutions permettant un retour à la paix et à la stabilité. Et surtout après les déchirures connues par ce pays entre musulmans et chrétiens, il faut qu’il y ait des retrouvailles nationales pour que les uns et les autres s’acceptent en passant l’éponge sur le passé et de reconstruire leur pays ; quelque soit leurs appartenances religieuses, ils sont d’abord centrafricains et doivent s’unir pour sauver leur pays. Ils doivent aider les nouvelles autorités qu’ils ont élues», dira encore le Président de la République.


Le Chef de l’Etat centrafricain a aussitôt pris la direction de l’aéroport pour regagner son pays. Il a annoncé sa présence à la cérémonie de l’investiture du Président réélu du Tchad, en août prochain pour continuer ces échanges entamés ce 10 mai à NDjaména.

 

Par: DGCOM Le 10/05/2016 19:56

 

 

Touadéra à Ndjamena pour réchauffer les relations entre les deux pays

 

Par RFI  11-05-2016 Modifié le 11-05-2016 à 00:11

 

Faustin-Archange Touadéra s'est rendu à Ndjamena mardi 10 mai pour une visite de travail. Il s'est entretenu avec le président tchadien Idriss Déby Itno. Les deux hommes s'étaient déjà rencontrés fin février, peu après l'élection du président centrafricain. Les deux pays tiennent à réchauffer leurs relations après un rafraîchissement sous la transition.

 

Entre Bangui et Ndjamena, les relations étaient notoirement difficiles du temps de la transition de Catherine Samba-Panza. « Mieux vaut une mauvaise élection qu'une transition chancelante », avait préconisé Idriss Déby Itno il y a un peu plus de six mois.

 

Pour le président Touadéra, le voisin tchadien est donc un partenaire à choyer et à de nombreux titres. Près de 100 000 réfugiés centrafricains vivent toujours au Tchad et nombreux sont ceux qui attendent de pouvoir rentrer.

 

Autre motif : les cheptels bovins en provenance du Tchad viennent chaque année paître sur les terres centrafricaines, provoquant régulièrement des incidents avec les populations locales.

 

Surtout, nombre de combattants des groupes armés issus de l'ex-Seleka sont Tchadiens. « On oublie souvent le 2e "R" du processus DDRR. Le R de rapatriement », commente un ministre centrafricain. « Les combattants non centrafricains devront regagner leur pays. On n'a donc pas le choix. Il faut discuter avec ce pays », explique-t-il.

 

Dernière raison de choyer le Tchad : Idriss Déby est le président en exercice de l'Union africaine et pour le financement de son programme de désarmement, comme pour le reste, Bangui a besoin de voix qui portent sur la scène internationale pour plaider sa cause.

Tchad/RCA : Visite d’amitié et de travail à N’Djaména du Chef de l’Etat centrafricain
Tchad/RCA : Visite d’amitié et de travail à N’Djaména du Chef de l’Etat centrafricain

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com