Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 12:51

 

 

03/05/16 (APA)

 

Le Président de l’organisation centrafricaine pour la bonne gouvernance, Origine Beckondji, a appelé, samedi à Bangui, le chef de l’Etat, Faustin Toudera, et son gouvernement à respecter la Constitution, en publiant leur patrimoine, une obligation qu’ils devaient appliquer bien avant leur prise de fonction.

 

En effet, selon M. Beckondji qui rencontrait la presse, l’article 39 de la Constitution stipule que le président de la République doit rendre public son patrimoine trente jours avant sa prestation de serment devant la Cour Constitutionnelle.

 

Le texte fondamental centrafricain en son article 58 oblige également les membres du gouvernement de publier leurs patrimoines avant toute prise de fonction, a rappelé le Président de l’Organisation centrafricaine pour la bonne gouvernance.

 

Pour ce dernier, le Président Faustin Archange Touadéra qui a prêté serment le 30 mars dernier, tout comme les membres de son gouvernement, constitué depuis le 11 avril, n’ont pas encore respecté ces dispositions de la Constitution.

 

Partant de là, l’ONG, a dit son président, interpelle les nouvelles autorités sur le respect de la Constitution pour ‘’permettre à la jeune démocratie centrafricaine de se développer ».

 

‘’Le respect de la Constitution, a ajouté Origine Beckondji, est le gage d’une stabilité dans le pays ».

 

 

 

LENTEUR OU STRATÉGIE DE TRAVAIL DANS LA MÉTHODE TOUADERA ?
 

Un laps de temps important s'est écoulé entre la proclamation définitive des élections et l'investiture du nouveau Président de la république. Après son investiture budgétivore le 30 mars 2016, le désormais Président de la rupture a eu droit à deux jours calendaire pour désigner le locataire de la primature. La population était dès lors inséparable de leur transistor le jour même de l'investiture ainsi que le lendemain en quête de la moindre information.

 

A la différence de Monsieur Patrice Talon, Président du Bénin, élu peu après Monsieur Touadera, le premier ministre est nommé quelques heures seulement après son investiture. La même lenteur est constatée dans la formation du gouvernement car le premier ministre a mis Neuf jours pour constituer son gouvernement. Il en est de même dans les passations de service et chose scandaleuse, à presque un mois de gouvernement, le cabinet présidentiel, le cabinet du premier ministre et ceux des différents départements ministériels ne sont pas au complet. La tortue attitude rime t-elle avec la volonté de bien faire ? A la surprise de toute la République, et malgré la tortue attitude, on apprend qu'un membre du gouvernement pourtant bien sélectionné ne parle pas la langue de Molière. Cette situation a fait l'objet d'une vive polémique sur les réseaux sociaux. Peut-on qualifier cet événement de catastrophe ou de paradoxe ?

 

Le Président de la rupture avait pourtant promis lors de son investiture un gouvernement de compétences et de bonne moralité. Cette lenteur d'escargot est-elle synonyme d'hésitation et de prudence ? Il est vrai que la vitesse est la forme d'extase dont la révolution technique à fait cadeau à l'homme et par ailleurs il a été prouvé que la vitesse entraîne la perte de repères, mais le "slow management" est un type de politique qui ne convient pas à un pays qui a connu une profonde crise comme la notre. Il faut noter que la question de rythme tient une place essentielle dans la compréhension de la notion de lenteur mais trop lent ou trop vite n'est pas bon. Il faut chercher un équilibre entre la lenteur et la vitesse pour être en adéquation avec la situation centrafricaine. Que dire de la maxime qui dit que " le temps c'est de l'argent" ?

 

Le conseil de sécurité de l'ONU vient de proroger à travers la résolution 2281 le mandat de la Mission des Nations Unies en Centrafrique (Minusca) de trois mois c'est à dire jusqu'au 31 juillet 2016, le gouvernement doit en profiter pour entamer le processus de désarmement des troupes armées, mais avec cette tortue attitude, le problème sécuritaire est loin de connaître un début de solutions. La rupture annoncée en pompe par le Président de la république lors de son investiture implique aussi la déclaration de son patrimoine après la prise de ses fonctions. La déclaration de patrimoine ne semble pas être une priorité du Président de la rupture. Le premier ministre et les membres de son gouvernement ont suivi la logique du guide de la rupture. S'agit-il une fois de plus de lenteur ? En tout cas, le peuple ne désespère pas et attend impatiemment.               

Paris le 30 avril 2016.

 

Bernard SELEMBY DOUDOU

 

Juriste, Administrateur des Elections

RCA : le président Touadéra et ses ministres invités à publier leur patrimoine, selon la Constitution
RCA : le président Touadéra et ses ministres invités à publier leur patrimoine, selon la Constitution
RCA : le président Touadéra et ses ministres invités à publier leur patrimoine, selon la Constitution

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com