Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 22:03
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique : Des Centrafricains appellent le nouveau maire de Bangui à changer l’image de la ville

 

http://rjdh.org/  PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO LE 10 MAI 2016

 

BANGUI, 10 Mai 2016(RJDH)—Améliorer l’image de la ville de Bangui, c’est la principale attente de des banguissois interrogés par le RJDH après la nomination de Emile Raymond Gros Nakombo comme président de la délégation spéciale de la ville de Bangui. Ceux-ci appellent le nouveau locataire de la municipalité à collaborer avec les maires des huit(8) arrondissements pour atteindre cet objectif.

 

Pour Silvère Anatole Ketté-Kondéli, étudiant à l’université de Bangui, rendre la ville de Bangui propre est la nécessité de l’heure. Il pense que le nouveau président de la délégation spéciale doit se baser sur les maires des arrondissements pour réussir ce pari «  toute la capitale est sale. Je pense que le plus urgent, c’est de rendre la ville agréable. Le nouveau maire doit collaborer avec les maires d’arrondissements pour réussir ce grand défi » souhaite t-il.

 

Pamela et Sandrine habitantes du quartier Sica2 à Bangui pensent que l’image de la capitale est déplorable et que le nouveau maire doit faire vite pour la rendre attractive. « Nous avons honte devant les étrangers qui sont ici. Bangui ne ressemble pas à une capitale, il faut faire vite » a expliqué Pamela.

 

Théophane Biko, habitant du quartier Combattant, croisé au carrefour des Martyrs souhaite que les actions du nouveau maire soient visibles sur le terrain « nous voulons un maire dynamique, efficace et pragmatique  comme faisait Jean Barkes Ngombé-Ketté », souhaite ce dernier.

 

Pour Joséphine Yanga directrice du jardin d’enfant de Lakouanga, le nouveau maire doit commencer par réorganiser les activités au bord des grands axes, «  il y a un sérieux problème d’organisation au bord des rues et de grands axes de Bangui. Les commerçants sont partout rendant impossible la circulation à certains endroits. Je pense que le nouveau maire doit commencer par là » a-t-elle suggéré.

 

Ces réactions sont recueillies cinq jours après la nomination de Emile Gros Raymond Nakombo comme président de la délégation spéciale de la ville de Bangui en remplacement de Mme Hyacinthe Wodobodé très critiquée pour son inaction à la tête de la mairie de Bangui.

 

 

Centrafrique: Les données du VIH chez les enfants inquiètent MSF

 

http://rjdh.org/   Par Fridolin Ngoulou le 10 mai 2016 

 

BANGUI, 10 Mai 2016 (RJDH)—MSF se dit inquiet par rapport à la prévalence du VIH au niveau des enfants en Afrique. L’ONG a appelé les dirigeants de l’Afrique de l’Ouest et du centre à intensifier la lutte contre cette maladie. Elle l’a exprimé dans un document publié le 09 mai dernier.

 

Le document de MSF commence par avancer le faible accès des enfants aux ARV « les taux terriblement bas de couverture en traitements antirétroviraux (ARV) pédiatriques en Afrique de l’Ouest et du Centre sont avant tout représentatifs du manque d’action existant dans la lutte contre le VIH/sida dans la région ». L’organisation appelle à la mise en place d’un plan de rattrapage qui puisse aider à augmenter l’accès aux ARV dans les pays où l’accès aux traitements reste faible.

 

Prenant le cas centrafricain, MSF précise que seulement entre 11 et 16% de femmes enceintes sont testées au VIH, ce qui signifie pour cette ONG que « de nombreuses femmes, dans l’ignorance de leur statut, demeurent à risque de transmettre le virus à leur enfant » peut-on lire dans le document.

 

Le document rappelle que seule la moitié des 119 sites offrant les services de prévention de la transmission de la mère à l’enfant, est aujourd’hui fonctionnelle en République Centrafricaine.

Selon MSF, « 1700 enfants sont infectés chaque année. Près des deux-tiers ne sont donc pas diagnostiqués et ont peu de chances de survivre », bien que l’UNICEF prenne en charge 500 tests par année.

 

MSF regrette le prix des tests de dépistage précoce qui, selon l’ONG n’est pas à la portée de tout le monde « un test de dépistage précoce coûte 57 dollars. Dans un pays où près de 62% de la population vit avec moins de 1,25 dollars par jour, ce prix est pour la majorité inabordable » signifie le document. MFS a fait cette publication au moment où se tient une réunion de haut niveau à Abidjan sur la question du traitement du VIH pour les enfants.

 

130.000 enfants vivent avec le VIH en Centrafrique, selon des données publiées par l’Unicef, le mois dernier. La transmission du VIH de la Mère à l’Enfant est de 12% selon les dernières enquêtes Mixte de 2010./

 

Centrafrique: Un pêcheur dévoré par un crocodile dans le lac Mbari près de Boali

 

http://rjdh.org/ PAR VIVIEN NGALANGOU LE 10 MAI 2016

 

BOYALI, 10 Mai 2016 (RJDH)—Un pêcheur d’une vingtaine d’années a été déchiqueté puis emporté par un crocodile le 09 mai au village Boyali localité située à 120 km de Bangui. La victime était en train de pêcher sur le lac Mbali.

 

Selon des témoins, la pirogue de la victime a été emportée par le courant du fleuve.  André Ngasséna, président des pêcheurs de Boyali 2 a indiqué qu’il était dans l’eau lorsque le crocodile l’a attaqué « la victime pêchait sans sa pirogue qui a été prise par un courant. C’est vers treize heures que le crocodile a surgi pour le dévorer alors que ses amis étaient à la recherche de la pirogue » a t-il témoigné.

 

Pour le moment, le corps de la victime n’est pas encore retrouvé « le crocodile a été aperçu  par les pêcheurs qui étaient à la recherche du corps de la victime. Je dois dire que le corps n’est pas encore trouvé en ce moment mais nous continuons de chercher », précise le président.

 

Entre 2001 et 2016,  vingt sept personnes sont dévorées par des crocodiles sur le lac Mbari à Boyali.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com