Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 00:19
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

Centrafrique: Les bandes armées refont surface sur l’axe Bouar-Garoua-Mboulaï

 

http://rjdh.org/  PAR FIRMIN YAÏMANE LE 6 MAI 2016

 

BOUAR, 06 Mai 2016(RJDH) — Deux conducteurs de Moto-taxis sont tombés dans l’embuscade tendu par un groupe armé, le jeudi dernier au village Sinkilo entre Zoukombo et Foro, sur l’axe Bouar-Garoua Boulai. Les deux jeunes ont été dépouillés de leurs biens avant d’être libérés.

 

Selon nos informations, les victimes se rendaient à Garoua-Boulai pour des achats. Une source locale, a confié au RJDH que ce sont les éléments de Miskine opérant dans la région, qui sont à l’origine de cette embuscade. Il est difficile de savoir ce qui a été récupéré sur ces deux jeunes.

 

De sources autorisées, ces attaques sont récurrentes, ces derniers temps sur cet axe « ils sortent régulièrement maintenant pour tendre des embuscades et voler les passants » a confié une autre source.

 

Selon des témoignages recueillis par le correspondant du RJDH à Bouar, ces combattants sortent parfois pour discuter avec les habitants de certains villages à qui ils expriment leur volonté de participer au DDR.

 

Il y a quatre mois, l’axe Bouar Garai Boulai a été bloqué suite aux attaques répétées des groupes armés.

 

 

Centrafrique: Qui est Emile Gros Raymond Nakombo, nouveau maire de Bangui ?

 

http://rjdh.org/ PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 6 MAI 2016

 

BANGUI, 6 Mai (2016)–Emile Gros Raymond Nakombo, l’un des candidats malheureux à la dernière présidentielle est nommé depuis hier, président de la délégation spéciale de la ville de Bangui. il remplace à ce poste, Hyacinthe Wodobodé.

 

Emile Gros Raymond Nakombo est un homme politique centrafricain engagé dans les affaires depuis son jeune âge. Il est né le 3 décembre 1956 à Berberati  dans la Mambéré-Kadéï. Il a fait des études d’économie et de management à l’académie des Sciences Economiques de Bucarest en Roumanie.

 

Emile Gros Raymond Nakombo a occupé différentes  fonctions dans le secteur privé et   parapublic. Il a été  Directeur Général adjoint de la Banque  populaire maroco-centrafricaine (BPMC), puis Administrateur gérant de la Compagnie d’Exploitation des Tabacs de Centrafrique-Cameroun (CETAC) basée à Gamboula.

 

Emile Gros Raymond Nakombo a grandi dans une famille de politique. Suivant son père, il a très vite adhéré au Rassemblement Démocratique Centrafricain fondé par l’ancien président André Kolingba qui est l’un des amis du père de l’actuel maire de Bangui.

 

Son engagement de militant au sein du RDC lui a permis d’être élu président de la commission communication, arts et culture, jeunesse et sports dans le bureau politique de ce parti politique. Emile Gros Raymond Nakombo a été élu trois fois député. D’abord en 1998, il est élu député de Berberati 1, ensuite en 2003, représentant de la même localité enfin député de Sosso  Nakombo en 2005.

 

Le militant Emile Gros Nakombo atteint le point culminant de sa vie politique en 2011 lorsqu’à la mort du président fondateur du RDC, il est investi comme candidat à la présidentielle au nom dudit parti. Malgré son échec, il fait son entrée dans la cour des grands hommes politiques du pays. Bien que le RDC ait préféré le fils de l’ancien président à lui pour la présidentielle de 2016, Emile Gros Raymond Nakombo se présente à cette élection comme indépendant sans démissionner du RDC.

 

Entre les deux tours, Emile Gros Raymond Nakombo apporte son soutien à Faustin Archange Touadéra qui gagne la présidentielle, Touadéra qui le nomme président de la délégation spéciale de la ville de Bangui un mois et une semaine après son investiture. S’agit-il d’une récompense ? Tout aujourd’hui semble le faire penser. Mais au-delà, de nombreux défis attendent Emile Gros Raymond Nakombo vu le lourd héritage que lui a laissé.

 

Le principal défi est lié à la situation de la ville de Bangui. Bangui autrefois la Coquette est aujourd’hui, Bangui la poubelle. « Il y a des  ordures partout, même en plein centre-ville et près du palais de la Renaissance » a confié un habitant de Bangui qui pense que le nouveau maire du pain sur la planche.

 

L’organisation interne de la mairie et l’entrée financière sont autant de défi à relever pour Emile Gros Raymond Nakombo. Aujourd’hui, le suivi des marchés et des domaines de la municipalité pose problème à cause du nombre dérisoire des policiers et des agents municipaux. Plusieurs marchés sont créés pendant la crise, il faudrait les réorganiser voire les supprimer, ce sont les des points sur lesquels le nouveau locataire de la municipalité est attendu.

 

Emile Gros Raymond Nakombo remplace aujourd’hui Hyacinthe Wodobodé, très critiquée pour sa gestion de la Municipalité de Bangui.

 

 

Centrafrique : Karim Meckassoua élu président de la nouvelle Assemblée Nationale

 

http://rjdh.org/   PAR SYLVESTRE SOKAMBI LE 6 MAI 2016

 

BANGUI, 06 mai 2016 (RJDH)—Abdoul Karim Meckassoua est le président de la nouvelle assemblée nationale. Il a été élu, ce matin par ses pairs députés face à six autres candidats.

 

C’est avec 65 voix sur 127 électeurs que Abdoul Karim Meckassoua est élu président de la nouvelle Assemblée Nationale centrafricaine. Il a battu des poids lourds de la classe politique centrafricaine tels que les anciens candidats à la présidentielle, Anicet Georges Dologuelé qui a recueilli 24 voix et Martin Ziguelé qui en a obtenu 14.

 

En dehors de ces deux baobads, il y avait aussi face à Meckassoua, les honorables, Mme Béatrice Epaye (indépendante), Bertin Bea (KNK), Augustin Agou (indépendant) et Jean Symphorien Mapenzi.

 

Abdoul Karim Meckassoua est l’un des 29 candidats malheureux à la dernière présidentielle centrafricaine à laquelle il a obtenu 3,21% des voix. Plusieurs fois ministre sous l’ancien président François Bozizé, Abdoul Karim Meckassoua est considéré comme un technocrate et homme de réseau. Sur la scène politique centrafricaine, le désormais président de l’Assemblée Nationale est présenté comme l’homme de Brazzaville.

 

Au moment où nous mettons sous presse, les élus de la nation continuent le vote des autres membres du bureau de la nouvelle assemblée nationale. Le nouveau parlement a été convoqué en session par le chef de l’Etat depuis le 03 mai dernier.

 

 

Centrafrique: Les réfugiés Sud-soudanais à Bambouti bénéficient des soins médicaux de MSF Espagne

 

http://rjdh.org/  PAR RICHARDO DIMANCHE LE 6 MAI 2016

 

BAMBOUTI, 06 Mai 2016(RJDH) — Des réfugiés Sud-Soudanais à Bambouti ont reçu une assistance médicale de la part de MSF Espagne. Des enfants et des femmes enceintes ont été vaccinés.

 

Selon Juan Rodilla, coordonnateur de MFS Espagne, 449 enfants âgés de 6 semaines à 5 ans, 589 enfants de 6 mois à 10 ans sont vaccinés contre la rougeole et les femmes enceintes ont reçu le vaccin antitétanique.

 

Il a précisé que MSF Espagne a aussi procédé à la réouverture du centre de santé de Bambouti pillé en 2002 par les hommes armés venus du Sud-Soudan avant de commencer la vaccination des enfants et femmes enceinte.

 

Le coordonnateur de MFS Espagne, Juan Rodilla a indiqué qu’un stock de produits pharmaceutiques pouvant couvrir une période de trois mois est déposé au centre de santé pour la prise en charge des réfugiés et de la population autochtone de Bambouti.

 

Juan Rodilla a annoncé la réhabilitation de la piste de l’aérodrome de Bambouti afin de faciliter l’accès aux réfugiés.

 

Huit mille Sud-soudannais se trouvent à Bambouti depuis trois années. Ils ont fui le conflit intercommunautaire qui secoue leur pays depuis 2013.

 

 

Centrafrique: Appui à l’éducation en situation d’urgence de plus de 6.000 enfants sur le site de M’Poko

 

http://rjdh.org/ PAR RJDH LE 6 MAI 2016

 

Les activités éducatives au sein des Espaces Temporaires d’Apprentissage et Protection d’Enfants (ETAPE) sur le site des déplacés de M’poko avancent bien, du fait que les capacités des Enseignants ont été renforcées sur les nouveaux modules sur l’éducation en  situation d’urgence; et les élèves du CM2 sont prêts pour les examens, a expliqué le Coordonnateur de l’ONG REMOD, Alexis Guerengbenzi.

 

Ils sont aujourd’hui plus de 6000 enfants à étudier sur le site de l’aéroport dans le cadre des ETAPEs (Espaces Temporaires d’Apprentissage et Protection d’Enfants) dont la capacité d’accueil était de 5.370 élèves au départ. Vu le nombre supplémentaire d’élèves les formalités sont en cours après des discussions avec  l’UNICEF pour augmenter le nombre des hangars.

 

Les anciens ETAPEs dans la zone 2 ne sont plus à la charge de REMOD depuis le 26 septembre dernier du fait qu’ils sont tous occupés par les déplacés. REMOD a construit 16 hangars dans la zone 10 en partenariat avec l’UNICEF. Le Coordonnateur a jouté que si ces anciens ETAPEs sont vandalisés, cela n’engage pas REMOD.

 

A titre de rappel, les ETAPEs sur le site des déplacés de M’poko ont été initiés par l’ONG REMOD conjointement avec l’appui financier et technique de l’UNICEF depuis janvier 2014. 

(Droit  de réponse).

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com