Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 17:57
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique : Les parents des trois otages de Baboua perturbés par l’ultimatum de trois jours lancé par les ravisseurs

 

http://rjdh.org/  PAR RJDH LE 11 MAI 2016

 

BABOUA, 11 mai 2016 (RJDH)—Les parents des otages de Baboua sont très inquiets depuis que les ravisseurs ont lancé un ultimatum de trois jours. Ruben Gboko, petit frère du maire de Baboua appelle à une plus forte implication du gouvernement pour que les trois otages retrouvent la liberté.  

 

Ruben Gboko a confié au RJDH avoir reçu l’appel des ravisseurs dans la journée du mardi 10 mai « ils m’ont annoncé leur intention de tuer les otages. Ce qu’ils réclament c’est la rançon exigée sinon d’ici trois jours, ils vont tuer les trois otages », a-t-il expliqué.

 

Cet ultimatum a paniqué les parents du sous-préfet, du maire et du pasteur « les trois familles sont dans un état de choc. Certains ont décidé de marcher pied nu dans la ville. La peur grandit un peu partout et c’est la désolation »,raconte Ruben Gboko qui appelle l’aide du gouvernement « il faut que le gouvernement s’implique davantage pour éviter que ces ravisseurs passent à l’acte. L’ancien premier ministre Kamoun nous avait promis une libération en fin mars mais, cela ne s’est pas fait », a-t-il annoncé.

 

Les ravisseurs de ces trois otages lancent cet ultimatum au moment où des attaques des groupes armés ont repris sur l’axe Baboua-Bouar.

 

Le RJDH a tenté en vain sur le numéro que les ravisseurs utilisent pour appeler les parents des otages. Le ministère de la sécurité publique n’a pas souhaité réagir officiellement sur le dossier mais certains cadres ont confié au RJDH que tout est mis en œuvre pour la libération des otages.

 

C’est le ministre conseiller à la primature, Christophe Gazam-Béti qui était sur ce dossier mais depuis un certain temps, il ne souhaite plus se prononcer sur l’affaire.

 

C’est depuis le 19 juillet 2015 que le sous-préfet, le maire de la ville de Baboua et le pasteur de l’église apostolique sont pris en otage.

 

 

La visite de Hollande en Centrafrique, un soutien au processus de paix, selon Charles Malinas

 

http://rjdh.org/  PAR THIERRY KHONDE LE 11 MAI 2016

 

BANGUI, 11 mai  2016 (RJDH)—Charles Malinas a, dans une interview accordée le mardi dernier au RJDH, indiqué que la visite de François Hollande à Bangui s’inscrit dans le cadre du soutien de la France au processus de paix et de stabilité. Le programme de cette visite n’est pas encore connu par l’ambassade.  

 

Le président français sera à Bangui ce vendredi 13 mai. Il s’agit d’une visite de soutien à la paix, selon Charles Malinas, « le Président François Hollande arrive ce vendredi 13 mai, après la visite du Président Touadéra au mois d’avril dernier à Paris. Le but de cette visite est de venir personnellement apporter son soutien à la paix et à la stabilisation du pays », a-t-il expliqué.

 

Le programme de cette visite n’est pas encore maitrisé par l’ambassadeur « son programme n’est pas encore connu. Je sais seulement qu’il y aura un entretien avec le président Touadéra, deux visites sur le terrain y compris à la base des militaires de la Sangaris », a-t-il précisé.

 

Le président François Hollande se rend en Centrafrique où pèsent de forts soupçons d’abus sexuels sur des soldats français ayant servi dans l’opération Sangaris.

 

A la présidence centrafricaine, on se réjouie de cette visite qui est interprétée comme le signe d’un appui de haut niveau au nouveau régime « la visite du président français est attendue. Elle sonne comme la preuve du soutien de haut niveau dont la RCA a besoin pour reprendre sa place dans le monde » a confié un conseiller de Touadéra.

 

De sources concordantes, les présidents Hollande et Touadéra animeront une conférence de presse après leur tête à tête prévu au palais de la renaissance.

 

Ce sera la troisième rencontre entre les deux hommes depuis l’élection de Faustin Archange Touadéra à la présidence de la République en Centrafrique. La première fois, c’était avant l’investiture du président centrafricain et la seconde après l’investiture.

 

 

Centrafrique : La Minusca compte adapter son mandat avec le programme du gouvernement actuel

 

http://rjdh.org/   PAR SANDRINE MBAGNA LE 11 MAI 2016

 

BANGUI, 11 mai (RJDH)—Le porte-parole de la Minusca Vladimir Monteiro a annoncé ce matin la volonté de la représentation onusienne d’adapter son nouveau mandat au programme du nouveau régime. C’était lors de la conférence de presse hebdomadaire de cette organisation.

 

Vladimir Monteiro a indiqué que la révision du mandat se fait en étroite collaboration avec les nouvelles autorités car, l’objectif est qu’il réponde à la situation actuelle « le sous-secrétaire général aux opérations de la paix est à Bangui depuis quelque temps avec son équipe. Il est question d’adapter le mandat avec la période politique actuelle. Ceci se fait avec les nouvelles autorités qui sont en train d’être consultées. La Minusca fera en sorte que les prochains éléments de ce mandat correspondent avec la nouvelle période »a-t-il expliqué.

 

L’ONU a engagé le processus de la modification du mandat de la Minusca au moment où le pays a renoué avec l’ordre constitutionnel.

 

Cette modification se justifie par la fin de la transition, « avant on était dans une période de transition, aujourd’hui, il y a des autorités élues. Les autorités nouvellement élues ont de nouveaux défis qu’il faut prendre en compte », a fait savoir le porte-parole.

 

Le nouveau mandat de la Minusca sera validé en Août prochain.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com