Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 00:14

 

Belgique

 

http://www.lalibre.be/  jeudi 12 mai 2016 à 09h11

 

Une instruction judiciaire a été ouverte pour faire toute la lumière sur les circonstances qui entourent le décès de la conseillère juridique de l’ambassade de Centrafrique à Bruxelles, annonce La DH. La diplomate de 38 ans - Rébecca Rachel Andé - a été retrouvée inanimée, comme son compagnon, vendredi soir, dans la résidence de l’ambassade située au numéro 101 de l’avenue de Meysse, à Laeken.

 

Les services de secours n’ont rien pu faire pour elle. Son compagnon - Bonaventure Crépin Mbounou - a quant à lui pu être réanimé. Il est aujourd’hui tiré d’affaire. Ce sont d’autres membres du personnel de l’ambassade logeant sur place qui ont réalisé la macabre découverte. Ils ont dû défoncer la porte - qui était fermée de l’intérieur - pour pénétrer dans la chambre du couple. Les deux corps nus gisaient sur le lit. À proximité se trouvait un barbecue au charbon de bois qui était alors éteint.

 

D’après les premiers éléments de l’enquête, tous deux auraient été victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone. Après avoir fait un barbecue dans leur chambre. Soit pour cuire de la nourriture, soit pour chauffer la pièce. "Il y avait un problème au niveau du deuxième étage qui a fait qu’ils n’avaient pas d’électricité ce jour-là. Est-ce qu’il faisait froid ? Est-ce qu’ils ont amené le barbecue dans la chambre pour se chauffer ? Nous nous perdons en conjectures, en hypothèses et thèses", explique à la DH l’ambassadeur de la République Centrafricaine, Daniel Emery Dede, qui attend encore qu’on lui communique les résultats de l’autopsie de la victime pour y voir plus clair.

 

"J’avais demandé en son temps à notre gouvernement de transition en Centrafrique les 350.000 € nécessaires pour pouvoir réhabiliter cette résidence. J’avais reparlé de ce dossier le 30 mars dernier à notre nouveau chef d’État. Des solutions devaient être trouvées, mais on ne peut pas présager des drames qui arrivent. Ces diplomates logeaient provisoirement sur place en attendant d’avoir les moyens de prendre leur appartement. […] La faute reviendra toujours à notre pays, le gouvernement belge n’a aucune responsabilité dans cette affaire."

 

Et l’ambassadeur centrafricain de conclure : "J’ai rencontré les autorités belges avec qui j’ai eu une discussion empreinte de politesse, mais aussi de fermeté. Elles ont attiré mon attention pour que je transmette un message au gouvernement centrafricain qui est le suivant : lorsqu’on n’a pas les moyens de nous occuper de nos diplomates, ce n’est pas la peine d’en envoyer. C’est du langage diplomatique pour regretter ce qu’il s’est passé et une manière de nous dire aussi qu’il est temps de réhabiliter cette résidence."

 

 

Ambassadeur Daniel Emery Dede 

Lu pour vous : La conseillère juridique de l’ambassade de Centrafrique est décédée vendredi…
Lu pour vous : La conseillère juridique de l’ambassade de Centrafrique est décédée vendredi…

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com