Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 11:54

3

 

Par Eve Malonga  

 

BANGUI 7 Mai 2016 (LNC) – Abdou Karim Meckassoua, candidat malheureux à la présidentielle de 2016 aura su rebondir, le voilà devenu Président de la nouvelle assemblée Nationale centrafricaine, mais dans quelles conditions ? 


La campagne des législatives, ou plutôt, les campagnes des législatives en RCA, aussi confuses auront-elles été, auront aussi, du coup favorisé les dérives mafieuses de toutes sortes. Les candidats députés, pour la grande majorité n'avaient même pas de quoi faire campagne. Victimes expiatoires toutes offertes pour des tentatives de corruption. 


KARIM MECKASSOUA A ACHETE LES VOIX DES GODILLOTS 

Abdou Karim Meckassoua, 63 ans, homme politique musulman originaire du quartier PK5 de Bangui, et surtout homme d'affaires prospère comme le fut son père, aura, à coups de millions, constitué très rapidement une base électorale de jeunes députés à son service. 


Sans vergogne, il a corrompu le tout venant, surtout les députés de l’UNDP de Michel AMINE, en mal de financement pour ses candidats à la députation. 

Karim Meckassoua, malin, sitôt sa défaite au premier tour de la présidentielle, avait changé son fusil d'épaule pour soutenir Faustin Archange Touadéra au second tour de la présidentielle, qui fut comme on le sait, entaché de fraudes massives. 


Mai 2016 LAMINE MEDIA

Lu pour vous - Centrafrique : La stratégie de corruption de Karim MECKASSOUA aura payé !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com