Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 13:34

 

 

12h13, le 13 mai 2016, modifié à 13h06, le 13 mai 2016

 

François Hollande est en visite à Bangui, la capitale de la Centrafrique, vendredi 13 mai. Il actera la fin de la mission de maintien de la paix Sangaris d'ici décembre. 

 

La Centrafrique sort peu à peu du chaos. Pour saluer ces progrès, François Hollande se rend vendredi 13 mai à Bangui, la capitale du pays.

 

Fin de l'opération Sangaris. Alors que la reconstruction du pays démarre, l'opération de maintien de la paix française Sangaris, elle, touche à sa fin. François Hollande profitera de ce déplacement pour acter la dernière phase du désengagement militaire de la France. L'opération Sangaris s'achèvera définitivement d'ici décembre 2016. 

 

La France restera présente. Mais le soutien de la France ne disparaît pas complètement pour autant. Quelque 250 soldats resteront sur place contre les 600 militaires actuellement présents dans le pays. Certains d'entre eux auront pour mission de former des forces centrafricaines. Les autres intégreront la mission de l'ONU dans le pays. La France devrait également fournir des renseignements aux Nations unies, en déployant cinq drones de surveillance en Centrafrique d'ici l'année prochaine. 

 

Une situation apaisée. C'était la mission principale de l'opération Sangaris : les violences communautaires entre chrétiens et musulmans qui frappaient le pays depuis 2013 sont aujourd'hui apaisées. La stabilité politique est également revenue : en mars 2016, Faustin-Archange Touadéra a été élu président à 63 % des voix.

 

 

RCA: pourquoi François Hollande se rend-t-il en visite à Bangui?

 

Par RFI  13-05-2016 Modifié le 13-05-2016 à 09:35

 

Le président français est attendu en Centrafrique vendredi 13 mai en début d'après-midi. François Hollande n'y restera que quelques heures avant de se rendre le soir même à Abuja pour participer samedi au sommet sur la sécurité en Afrique de l'Ouest. A l'occasion de son troisième déplacement à Bangui, il entend solder l'opération Sangaris.

 

Une transition de deux ans, puis une présidentielle transparente... Aujourd'hui, la Centrafrique est sur de bons rails. C'est du moins ce que veut croire François Hollande. C'est l’une des raisons de sa visite ce vendredi.

 

Au plus fort de la guerre civile entre milices Seleka et anti-Balaka, il y avait quelque 2000 soldats français dans ce pays. Aujourd'hui, il n'en reste que 650.

 

L'objectif de François Hollande est que l'opération militaire Sangaris, débutée en décembre 2013, se termine dans les prochains mois. Si tout va bien, à la fin de l'année, il ne restera que 100 ou 200 soldats français. Les uns formeront la nouvelle armée centrafricaine, et les autres piloteront peut-être à distance les futurs drones armés de la Minusca.

 

Cet après-midi, pour mieux se convaincre que la guerre civile est terminée, les deux présidents, le Centrafricain Faustin-Archange Touadéra et le Français François Hollande, vont visiter le PK5, cette enclave musulmane, à l'intérieur de Bangui, où les habitants commencent à rentrer chez eux.

 

En fait, en revenant à Bangui, un an avant la fin de son quinquennat, François Hollande veut prouver qu'il est capable de terminer une guerre. Si l'opération Barkhane s'installe dans la durée, l'opération Sangaris touche à sa fin. Le message est politique. Le chef de l'Etat français entend montrer qu'il n'est pas seulement le « gendarme de l'Afrique ».

 

La France restera engagée politiquement pour soutenir le pays dans la phase qui s'ouvre, celle de la réconciliation, de la sécurité et du développement. La tâche est immense...

 

Harlem Désir: la France restera aux côtés de la RCA

 

13-05-2016 - Par RFI

 

Centrafrique : Hollande va annoncer officiellement la fin de la mission Sangaris
Centrafrique : Hollande va annoncer officiellement la fin de la mission Sangaris

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com