Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 17:49
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

Centrafrique : Une scène de débandade ce matin au marché Km5 de Bangui.

 

http://rjdh.org/ PAR ARMANDO YANGUENDJI LE 22 AVRIL 2016

 

Bangui, 22 avril (RJDH)-Les commerces sont quasi  fermés ce matin au marché km5 dans le 3è arrondissement de la capitale. La mort tragique  d’un jeune homme  par son ami en est la cause.

 

Des  magasins, des kiosques et des ateliers de couture, soudure, mécanique sont fermés. Selon les informations recueillies sur le lieu du drame, l’affaire découlait d’une « dispute entre le défunt et son ami ». Ensuite, la victime aurait tenté de poignarder son camarade mais ne l’aurait pas atteint. C’est ainsi que celui-ci  à son tour  a poignardé  le défunt qui en est mort. Selon toujours cette source, le grand frère du disparu ayant été informé « s’est servi de deux armes Kalachnikovs pour tirer en l’air en plein marché juste au niveau de la station Total Rex », a-t-elle confié  au RJDH.

 

C’est ce qui a provoqué la débandade chez les commerçants en particulier, et au sein de la population du troisième arrondissement de Bangui en général.

 

Au moment de la publication de cet article  le calme est revenu et les gens vaquent librement à leurs occupations en dehors des commerces ne sont pas encore  ouverts. Les taxis  et les motos taxis  continuent de faire de  va et vient vers ce secteur.

 

 Les forces Onusiennes de la Minusca prennent le contrôle du marché de km5 afin d’assurer protection des biens et personnes.

 

 

Bambari : Des maisons incendiées par les Anti-Balaka au village Gamandji

 

http://rjdh.org/ PAR SANDRINE MBAGNA LE 22 AVRIL 2016

 

Bambari, 22 Avril (RJDH) – Plusieurs maisons ont été incendiées, le mercredi 20 Avril au village Gamandji situé à 40 kilomètres de Bambari sur l’axe Bambari-Kouango. Selon les informations du RJDH, un groupe des Anti-Balaka accuse la population d’être à l’origine de la mort de leur chef surnommé ‘’Fally’’ et ils ont voulu vengé leur chef.

 

Un habitant du village Gamandji qui a réussie a regagné la ville de Bambari a témoigné les faits en ces termes. « C’était le mercredi aux environs de 5 heures du matin que les Anti-Balaka ont fait irruption dans le village. Ils ont commencé a pillé les boutiques, les maisons et autre. Ils ont  récupéré trois motos des commerçants et ils ont demandé à ce que chaque commerçant leur donne une somme de 250.000 FCFA avant la libération de leurs motos. Peu de temps après ils ont commencé à tirer sur la population, lorsque ces derniers se sont enfuient dans la brousse ils ont profité pour incendier presque tout le village » a-t-il témoigné.

 

Un élément de la gendarmerie qui a requis l’anonymat a confirmé les faits et souligne que la gendarmerie a ouvert une enquête sur le sujet. « Nous avons été mis au courant de cette affaire, nous nous sommes rendue dans le village et nous avons constaté les dégâts causé par ces hommes. Pour le moment nous allons ouvrir une enquête, nous allons chercher tous les auteurs et ils seront traduit devant la justice » a-t-il dit.

 

C’était le jeudi 18 avril dernier, dans des échanges de tirs entre des gendarmes et son groupe au village Gamandji sur l’axe Bambari-Kouango que le redoutable chef Anti-Balaka surnommé Fally a été tué.

 

 

Centrafrique: 21 ONG nationales et internationales des droits humains appellent à la mise en place rapide de la Cour Pénale Spéciale

 

http://rjdh.org/ PAR JUDICAEL YONGO LE 22 AVRIL 2016

 

BANGUI, 22 Avril 2016(RJDH) – Dans un communiqué de presse publié le jeudi 21 avril 2016 par Human Rights Watch, 21 organisations centrafricaines et internationales de défense des droits humains appellent le nouveau président Centrafricain à faire de la Justice une des principales priorités de son gouvernement.

 

Selon ce document, « le peuple centrafricain a été victime d’abus inexprimables indicibles et a exprimé sa volonté de tourner la page sur le passé où régnait l’impunité », ont déclaré ces ONG de défense des droits humains tout en appelant le nouveau président de la République à mettre en place rapidement la Cour Pénale Spéciale et continuer de coopérer avec la Cour Pénale Internationale.

 

D’après ce communiqué, au cours des treize dernières années en RCA, les cycles de violence à répétition ont tous été marqués par la commission de crimes internationaux graves. La dernière qui remonte en 2012 a submergé le pays. 

 

Des groupes armés Séléka et Anti-Balaka ont perpétré des exactions contre les civiles, notamment des meurtres, violences sexuelles, ainsi que des destructions des biens et les responsables de ces crimes n’ont pas toujours été traduits en justice.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com