Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 19:50

 

 

 

http://www.voaafrique.com/

 

Le gouvernement formé par le nouveau Premier ministre centrafricain, Mathieu Simplice Sarandji, comporte 23 membres, parmi lesquels trois candidats malheureux à la présidentielle, qui s'étaient ralliés à M. Touadéra, élu au 2e tour le 14 février.

 

Un décret de Mathieu Simplice Sarandji a été lu lundi soir à la radio nationale.

 

Selon le décret, Joseph Yakete, nommé ministre de la Défense nationale, aura la lourde tâche de restructurer les forces armées centrafricaines, passablement dysfonctionnelles.

 

A 43 ans, Jean-Serge Bokassa, fils l'ex-empereur Jean-Bedel Bokassa arrivé 5e au premier tour de la présidentielle, prend le portefeuille de l'Intérieur et de l'administration du territoire. Ancien ambassadeur centrafricain à l'ONU, Charles Armel Doubane, autre candidat malheureux, devient ministre des Affaires étrangères.

 

On retrouve également d'anciens collaborateurs de M. Touadéra lorsque celui-ci était chef du gouvernement du président François Bozizé, de 2008 à 2013: Léopold Mboli-Fatrane, nommé au département stratégique des Mines, dans ce pays riche en diamants, Yerima Youssoufa (Élevage), et Théodore Jousso (Transports et aviation civile).

 

Autre entrée notable, celle d'un technocrate, Henri Marie Dondra, au ministère des Finances. Il est actuellement directeur général du Fonds africain de garantie et de coopération économique (FAGACE), une institution financière panafricaine basée au Bénin et spécialisée dans la promotion des investissements publics et privés.

 

Aucune personnalité issue des rangs des milices majoritairement chrétiennes anti-balaka ou des ex-rebelles à dominante musulmane de la Séléka, qui ont mis le pays à feu et à sang entre 2013 et 2015, ne participe à ce gouvernement.

 

M. Sarandji, un universitaire réputé discret et proche collaborateur de longue date du nouveau président, a été nommé chef du gouvernement le 2 avril.

 

Trois ans de violences ont ravagé l'économie de la Centrafrique et ont profondément déstabilisé le pays, un des plus pauvres au monde.

 

L'intervention de la force française Sangaris fin 2013 et le déploiement de 12.000 Casques bleus de la Minusca ont fait retomber les violences, sans pour autant résoudre la somme de problèmes socio-économiques et sécuritaires.

 

Dans cette marche vers la normalisation, la Centrafrique a notamment réintégré la semaine dernière l'Union africaine (UA) - dont elle avait été suspendue en mars 2013 après le renversement du président Bozizé par la Séléka - qui s'est félicitée de la "tenue réussie" de la présidentielle de février.

 

 

Centrafrique: le nouveau gouvernement dévoilé

 

Par RFI  11-04-2016 Modifié le 11-04-2016 à 22:51

 

La composition du nouveau gouvernement centrafricain a été dévoilée ce lundi 11 avril. Quelques anciens ministres de François Bozizé refont leur apparition, des ex-candidats à la présidentielle obtiennent la majorité des postes clefs.

 

Faustin-Archange Touadéra, le nouveau président centrafricain, et Simplice Sarandji, le Premier ministre, « ont réussi à nommer à la fois un gouvernement de remerciement et un gouvernement de compétence », confie un ex-candidat à la présidentielle.

 

De nombreux proches du président héritent d'un ministère. Le directeur adjoint de la campagne présidentielle, Félix Moloua, qui devient ministre de l'Economie, notamment. Charles Lemasset, son porte-parole de campagne, qui prend les rênes du ministère de la Communication. Citons aussi Jean Serge Bokassa, fervent soutien de Faustin-Archange Touadéra, qui obtient les clefs du ministère de la Sécurité publique. Joseph Yakete et Charles Armel Doubane, eux aussi d'anciens candidats à la présidentielle, obtiennent respectivement la Défense nationale et les Affaires étrangères.

 

Mais au-delà de ces nominations de remerciements donc, personne ne nie que toutes ces personnes sont compétentes dans leurs domaines respectifs. Une grande question demeure : qui de la Défense nationale ou de la Sécurité publique va devoir mettre en œuvre le processus de DDR (Désarmement, démobilisation, réinsertion) ? Du côté de la primature, on botte en touche. « Ce sera au président de communiquer dessus dans les jours qui viennent ».

 

Ce que l'on peut retenir également, c'est que plusieurs ministres ont déjà servi, de près ou de loin sous François Bozizé, ce qui inquiète certains observateurs. Les seize préfectures de la Centrafrique sont représentées au sein du gouvernement.


■ La liste du gouvernement

 

Ministre de l’Economie du Plan et de la Coopération : Felix Moloua

 

Ministre de la Défense : Joseph Yakete

 

Ministre des Finances et du Budget : Henri Marie Dondra

 

Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et de l’Administration du territoire : Jean Serge Bokassa

 

Ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Centrafricains de l’étranger : Charles Armel Doubane

 

Ministre de la Justice, des Droits de l’homme, Garde des Sceaux : Flavien Mbata

 

Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique : Leopold Mboli-Fatrane

 

Ministre de l’Environnement, du Développement durable, des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche : Arlette Sombo-Dibele

 

Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : Moukadas Noure

 

Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Population : Fernande Ndjengbot

 

Ministre de l’Agriculture et du Développement rural : Honore Feizoure

 

Ministre de l’Elevage et de la Santé animale : Yerima Youssoufa Mandjo

 

Ministre de la Fonction publique, de la Modernisation de l’Administration, du Travail, de l’Emploi et de la Protection sociale : Abdoulaye Moussa

 

Ministre de l’Equipement, des Transports, de l’Aviation civile et du Désenclavement : Theodore Jousso

 

Ministre de la promotion de la jeunesse, du développement du sport et du service civique : Silvère Ngarso

 

Ministre des Postes et Télécommunications chargé de la promotion des Nouvelles technologies de l’information et de la communication : Justin Gourna-Zacko

 

Ministre des Affaires sociales et de la Réconciliation nationale : Virginie Baikoua

 

Ministre de l’Habitat, du Logement social et de l’Urbanisme : Gaby Francky Leffa

 

Ministre des Arts, du Tourisme, de la Culture et de la Francophonie : Gisele Pana

 

Ministre du Commerce et de l’Industrie : Come Hassane

 

Ministre de la Communication et de l’Information : Charles Paul Lemasset Mandya

 

Ministre de l’Entreprenariat national, de l’Artisanat et de la Promotion des petites et moyennes entreprises : Bertrand Touaboy

 

Ministre, secrétaire général du gouvernement, chargé des relations avec les institutions de la République et du suivi-évaluation des politiques publiques : Jean-Christophe Nguinza

Nouveau gouvernement en Centrafrique après l'élection de Touadéra

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com