Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 19:37

 

 

Cameroon-Info.Net YAOUNDE - 05 AVRIL 2016

 

Selon l’Ambassade de France au Cameroun ces matériels seront ensuite embarqués à bord d’un navire affrété au Port Autonome de Douala.

 

Comme annoncé le 30 mars dernier, la France va mettre fin, courant 2016, à la force Sangaris, l'opération militaire française en Centrafrique. Les autorités françaises n’ont toutefois pas donné de calendrier précis de retrait, indiquant seulement que la France compte réduire ses effectifs en Centrafrique progressivement au cours de l’année. À l’issue de l’opération Sangaris, environ 300 soldats resteront dans le pays, contre 900 aujourd’hui.

 

 Ce mardi 5 Avril, l’Ambassade de France au Cameroun a annoncé dans un communiqué que qu’ «avec l’accord des autorités camerounaises, des matériels et véhicules de l’opération Sangaris sont transportés par voie aérienne entre Bangui et la base aérienne 201 de Douala. Ces matériels seront ensuite embarqués à bord d’un navire affrété au Port Autonome de Douala. L’ensemble des opérations de transit du matériel militaire français de l’opération Sangaris via le territoire camerounais est conduit sous escorte de la gendarmerie camerounaise».

 

 Selon des sources introduites, d'autres convois de matériels, notamment des véhicules et engins lourds, seront acheminés par voie terrestre vers la métropole économique camerounaise. Conformément à la résolution 2127 du Conseil de sécurité des Nations unies et à la demande des autorités centrafricaines de transition, l’opération Sangaris a contribué depuis décembre 2013 à protéger les populations centrafricaines face à la violence des milices confessionnelles et à rétablir les conditions d’une paix durable en RCA.

 

 Au plus fort des tensions, la France a mobilisé jusqu’à 2500 hommes dans le cadre de la force Sangaris, qui devait initialement être de courte durée. À l’avenir, la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) qui, dans l’intervalle, s’est déployée avec 10.000 soldats et 2.000 policiers, sera renforcée pour devenir le pilier sécuritaire dans le pays.

 

© Onana N. Aaron

Lu pour vous : Cameroun - Logistique: Le matériel de l’opération française «Sangaris» rapatrié via le Port de Douala

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com