Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 18:56

 

 

Par RFI  12-03-2016 Modifié le 12-03-2016 à 02:47

 

François Hollande ne se rendra pas à l'investiture de Faustin-Archange Touadéra à Bangui le 30 mars. La délégation française sera conduite par le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian sera également du voyage. En attendant sa prise de fonction, le président élu, lui, multiplie les voyages. Après une tournée dans les pays de la région partenaires de la Centrafrique, il est à Paris depuis mercredi 9 mars. Un voyage privé avec également des rencontres officielles.

 

L'agenda de ce vendredi 11 mars était bien chargé pour Faustin-Archange Touadéra. Elysée, Quai d'Orsay, secrétariat d'Etat au développement et AFD (Agence française de développement). Mais les rencontres ont démarré dès sa descente de l'avion mercredi par un tête-à-tête avec Jean-Yves Le Drian.

 

Il faut dire que dans une Centrafrique qui s'impatiente de voir enclencher un véritable programme de désarmement des milices, le désengagement des quelque 900 militaires français de l'opération Sangaris d'ici la fin de l'année représente un enjeu important. Le ministre de la Défense devrait d'ailleurs accompagner le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault à l'investiture du nouveau président le 30 mars à Bangui.

 

 « Faustin-Archange Touadéra réfléchit, c'est un taiseux, commente un diplomate. Mais il est clair sur ses objectifs et ses priorités concernant la paix et le désarmement tout comme sur le développement et la reconstruction ». Le président élu ne le cache pas. Il est conscient de la dépendance de la Centrafrique à l'aide internationale, particulièrement dans cette période de grands chantiers politiques. C'est d'ailleurs l'une des raisons de ses nombreux déplacements depuis quelques semaines.

 

Pas de changement de cap, assure-t-on à Paris, la France continuera d'appuyer la RCA sur le plan budgétaire et financier « et la France continuera d'être le relai des préoccupations de la Centrafrique sur la scène internationale », précise-t-on à l'Elysée, où le professeur Touadéra a achevé sa tournée parisienne par un entretien avec Hélène Le Gall, conseillère Afrique de François Hollande.

 

 

Le chef de la diplomatie française reçoit le président élu de la République centrafricaine

 

PARIS, 12/03/16 (Xinhua) -- Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a reçu vendredi Faustin Archange Touadéra, président élu de la République centrafricaine, à l'occasion d'une visite privée en France, a déclaré vendredi lors d'un point de presse le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal.

 

M. Ayrault a salué le "déroulement remarquable" des élections et a félicité M. Touadéra pour sa victoire. Il a annoncé qu'il se rendrait à la cérémonie d'investiture prévue à Bangui le 30 mars, qui ouvrira une "nouvelle page" dans l'histoire de la République centrafricaine, a ajouté M. Nadal.

 

L'entretien a porté sur les défis auxquels la République centrafricaine fait face dans le contexte de la sortie de crise, sur les relations bilatérales et sur l'appui que la France continuera d'apporter aux autorités élues au service de leur mission de réconciliation, de reconstruction et de développement, a précisé le porte-parole.

 

André Vallini, secrétaire d'État chargé du développement et de la Francophonie, a également rencontré le président élu, avec lequel il a évoqué l'ensemble des moyens que la France est prête à mettre en œuvre, avec les Nations Unies, l'Union européenne et les autres partenaires internationaux, pour soutenir l'action des autorités élues au service du redressement du pays, a conclu M. Nadal.

 

Depuis son élection lors du second tour de la présidentielle tenu le 14 février, M. Touadéra s'est rendu en visite en Guinée équatoriale, au Tchad, au Congo et au Cameroun.

 

La Cour constitutionnelle centrafricaine réunie en session plénière le 1er mars à Bangui a officiellement déclaré l'ex-Premier ministre Faustin Archange Touadéra président, élu avec 62,69% des voix, contre 37,31% pour Georges Anicet Dologuelé, son adversaire du second tour de l'élection présidentielle du 14 février.

 

RCA: visite en France pour le président élu Touadéra avant son investiture
RCA: visite en France pour le président élu Touadéra avant son investiture
RCA: visite en France pour le président élu Touadéra avant son investiture
RCA: visite en France pour le président élu Touadéra avant son investiture
RCA: visite en France pour le président élu Touadéra avant son investiture
RCA: visite en France pour le président élu Touadéra avant son investiture
RCA: visite en France pour le président élu Touadéra avant son investiture
RCA: visite en France pour le président élu Touadéra avant son investiture
RCA: visite en France pour le président élu Touadéra avant son investiture

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com